Centre de contrôle de mission

Mission Control Center en 2005 du Lyndon B. Johnson Space Center de Houston.

Le centre de contrôle de mission est une structure qui rassemble les moyens nécessaires à la gestion opérationnelle d'un satellite artificiel, d'une sonde spatiale explorant le système solaire ou l'accomplissement de la mission d'un vol habité. Les principales agences spatiales (NASA, Agence spatiale européenne, Roscosmos), qui développent un grand nombre de missions, disposent des centres de contrôle de mission les plus importants. Les plus connus sont le Centre spatial Lyndon B. Johnson pour les missions habitées de la NASA, l'ESOC pour l'Agence spatiale européenne, le TsUP pour les missions soviétiques puis russes. À côté des centres de contrôle généralistes qui contrôlent le lancement, le déploiement, la navigation et les manœuvres de changement d'orbite et de correction de trajectoire, il existe souvent des centres de contrôles plus spécialisés qui prennent en charge la gestion de la charge utile (instruments scientifiques ou de collecte de données) en activant les instruments, envoyant des commandes et récupérant les données.

Définition

La principale tâche d'un centre de contrôle de mission est de gérer le déroulement des missions spatiales, le plus souvent du décollage jusqu'à l'atterrissage ou à la fin de la mission. Une équipe de contrôleurs de vol ainsi que d'autres membres du personnel en soutien, ont charge de surveiller tous les aspects de la mission en utilisant la télémétrie.

Principaux centres de contrôles

Quelques exemples de centres de contrôles spécialisés :

Centres de contrôles consacrés aux lancements :

Responsabilités

Responsabilités durant le Programme Apollo

Il y avait 12 secteurs de responsabilités.

Mission Control Center, Houston, avril 1970 pendant la mission Apollo 13
  • Booster : responsable de la propulsion de moteurs de poussées.
  • Officier de contrôle : responsable du module lunaire.
  • Environnement électrique et gestion du combustible.
  • Officier d'activité : responsable de la gestion du travail des astronautes.
  • Officier de la dynamique : responsable du positionnement des modules lors des contacts entre modules.
  • Officier de trajectoire : contrôle de trajectoire des modules.
  • Officier de navigation : contrôle la navigation dans l'espace.
  • Officier des instruments et de la communication.
  • Superviseur du Network : contrôle du système informatique.
  • Officier de procédure : contrôle les procédures.
  • Officier des retrofire : Au cours des missions lunaires, les manœuvres était gérées de la terre, comme le moment où le module de service Apollo a allumé son moteur pour retourner de la lune à la terre.
  • Officier de télémétrie.

Personnalités ayant travaillé comme directeur de centre

Notes et références

Bibliographie

  • (en) Michael Peter Johnson, Mission Control: Inventing the Groundwork of Spaceflight, University Press of Florida, , 211 p. (ISBN 978-1-107-02348-2)

Voir aussi

Articles connexes