Ceinture de fer

Porte de La Couarde, à Saint-Martin-de-Ré.
Porte de Brisach, à Belfort.

La ceinture de fer[1],[2],[3] est le surnom donné au réseau de fortifications construites par Vauban aux frontières de la France, entre 1665 et 1707[4], qui restera fonctionnel jusqu'au XIXe siècle.

Ce réseau est plus particulièrement développé sur la frontière qui court de la mer du Nord au niveau de Dunkerque jusqu'à la frontière suisse au niveau de Bâle.

Louis XIV en confie la gestion au « département des fortifications des places de terre et mer » créé en 1691.

Secteur de la Mer du Nord jusqu'aux Ardennes dit le Pré carré[5]

Une double ligne de places fortes est proposée par Vauban à Louis XIV après les traités de Nimègue qui stabilisent en 1678 la frontière dans ce secteur:

Secteur de la frontière entre la Lorraine et l'Empire

Ce secteur est particulièrement vulnérable car le rattachement à la France du duché de Lorraine et du duché de Bar interviendra tardivement par le traité de Vienne (1738).

Les villes neuves suivantes sont édifiées d'est en ouest : Longwy, Sarrelouis et Phalsbourg.

Les fortifications avancées entreprises à luxembourg à partir de 1684 et à Mont-Royal à partir de 1687 sont abandonnées en 1697.

Secteur de la frontière du Rhin

Au sud la construction de la ville nouvelle de Huningue est entreprise en 1680. Au nord, Strasbourg est annexée en 1681 et dotée de fortifications modernes.

La France obtient par le traité de Ryswick de 1697 que le Rhin délimite la frontière entre l'Alsace et l'Empire : la ville nouvelle de Neuf-Brisach est créée pour compenser la perte de Brisach sur la rive droite.

Bibliographie

  • Bitterling, David, L'invention du pré carré : construction de l'espace français sous l'Ancien Régime, Pairs : Albin Michel 2009.
  • Michèle Virol, Vauban : de la gloire du roi au service de l'État, Seyssel : Champ Vallon, 2003. (OCLC 54041845)
  • Vauban, Les oisivetés de monsieur de Vauban ou ramas de plusieurs mémoires de sa façon sur différents sujets, Seyssel : Champ vallon, 2007. (OCLC 176929204)
  • Lucien Bély, Dictionnaire Louis XIV, éditions Robert Laffont, coll. « Bouquins », , 1405 p. (ISBN 978-2-221-12482-6)

Notes et références

  1. Joël Cornette, « La ceinture de fer », L'histoire, no 321,‎ , p. 74 (lire en ligne [html], consulté le 12 juin 2016).
  2. « Gros plan sur... Le pré carré de Vauban », Historia spécial, no 131 « Au siècle du Roi-Soleil »,‎ , p. 40, encadré (lire en ligne [html], consulté le 12 juin 2016).
  3. Nicolas Faucherre (dir.et préf.), Les fortifications de Vauban : lectures du passé, regards pour demain (manuel pédagogique, 3e cycle du primaire et collège), Besançon, Réseau des sites majeurs de Vauban (réalisé avec le soutien de la Fondation EDF Diversiterre), (ISBN 978-2-95 38891-2-3, lire en ligne).
  4. « Vauban, la ceinture de fer », sur www.monatlas.fr (consulté le 19 juin 2018)
  5. « pre carré - Recherche Google », sur www.google.fr (consulté le 19 juin 2018)
  6. , Fortifs.org

Articles connexes