Casque du Waterloo Bridge

Casque du Waterloo Bridge
Image illustrative de l’article Casque du Waterloo Bridge
Matériau Bronze
Période Pré-romaine
Culture Celte
Lieu de découverte Tamise près de Waterloo Bridge
Conservation British Museum
Fiche descriptive (en)1988,1004.1

Le casque Waterloo ou casque du Waterloo Bridge est un casque à cornes pré-romain celte cérémonial en bronze avec des décorations en repoussé dans le style de l'art celte, datant d'environ -150 à -50, trouvé en 1868 dans la Tamise près de Waterloo Bridge à Londres, Angleterre. Il est dorénavant exposé au British Museum de Londres[1]

Casque du Waterloo Bridge

Sommaire

Importance

Plaque C du chaudron de Gundestrup, montrant un homme avec un casque à cornes tenant une roue

Le casque Waterloo est le seul casque de l'Âge du fer à avoir été trouvé dans le sud de l'Angleterre et aussi le seul casque à cornes datant de l'Âge du fer à avoir été trouvé où que ce soit en Europe[1]. Cependant, il y a plusieurs représentations de l'Âge du fer de personnes portant des casques à cornes provenant d'ailleurs en Europe. Il y a des sculptures de Gaulois portant des casques à cornes sur l'arc de triomphe d'Orange, datant de -55, mais ceux-ci sont très différentes du casque Waterloo. Le casque Waterloo a des cornes droites et coniques avec une large base qui sont des représentations stylisées de cornes d'animaux, tandis que les casques représentés sur les gravures d'Orange montrent des cornes de taureau courbes et réalistes entre lesquelles est placée une roue verticale[2]. Les représentations de l'arc de triomphe d'Orange est semblable à l'image d'une figure en portant un casque à cornes et tenant une roue sur le chaudron de Gundestrup du Danemark, datant du Ier siècle av. J.-C. Ce casque est d'une forme différente de la Casque Waterloo, et les cornes sont courbées comme celles d'Orange, mais comme celles du casque Waterloo, les cornes de ce casque ne sont pas pointues, mais équipés de boutons terminaux[3]. Un bas-relief de l'Âge du fer à Brague, près d'Antibes, en France, montre aussi des représentations de personnes portant des casques à cornes[3].

Malgré les représentations de casques à cornes sur l'arc de triomphe d'Orange et d'ailleurs, le casque Waterloo reste le seul exemple connu d'un véritable casque à cornes de cette période, les autres casques âge du fer ayant été trouvés, tels que le casque de Meyrick  du nord de la Grande-Bretagne, sont sans cornes. Néanmoins, les interprétations artistiques modernes de gens l'âge du fer ont tendance à leur montrer le port du casque à cornes, étant influencées par les caractéristiques emblématiques du casque Waterloo. Ceci a conduit Miranda Aldhouse-Green, professeur d'archéologie à l'université de Cardiff, à commenter qu'il est « regrettable qu'il ait trouvé un place de choix dans de nombreuses reconstructions populaires de guerriers britanniques »[4].

Références

  1. a et b « Horned helmet », British Museum (consulté le 15 septembre 2010)
  2. (en) Miranda Jane Aldhouse-Green, Animals in Celtic Life and Myth, Routledge, (ISBN 978-0-415-05030-2, lire en ligne), p. 134
  3. a et b (en) Garrett S. Olmsted, The Gundestrup cauldron: its archaeological context, the style and iconography of its portrayed motifs, and their narration of a Gaulish version of Táin bó Cúalnge, Latomus, (ISBN 978-2-87031-102-8), p. 24
  4. (en) Miranda Jane Aldhouse-Green, The Celtic World, Routledge, (ISBN 978-0-415-05764-6, lire en ligne), p. 44

Voir aussi

Lien externe