Carole Rousseau

Carole Rousseau

Date de naissance (49 ans)
Lieu de naissance Drapeau de la France La Garenne-Colombes (Hauts-de-Seine)
Nationalité Drapeau de la France Française
Langue Français
Émissions Appels d'urgence (TF1)
90' Enquêtes (TMC)
Les 30 histoires les plus extraordinaires (TF1)
Masterchef (TF1)
Le Grand Concours (TF1)
La France passe le Test (TF1)
Chaîne TF1
TMC
NT1

Carole Rousseau, née le à La Garenne-Colombes dans les Hauts-de-Seine, est une animatrice de télévision française.

Biographie

Après des études de droit et un DESS de droit de la communication audiovisuelle, Carole Rousseau commence par travailler en 1991 sur FR3 avec Jean-Marie Cavada pour l'émission La Marche du siècle. Après avoir été assistante de production pour Le Droit de savoir avec Charles Villeneuve de 1993 à 1996[1], et Ça va plutôt bien avec Béatrice Schönberg en janvier 1996, elle rejoint France 2 de septembre 1996 à juin 1997, pour présenter avec Jean-Luc Delarue Déjà dimanche.

Forte de ce succès, elle est invitée en 1996 à une spéciale animateurs de La Grande Famille sur Canal+. À cette période, elle produit également quelques reportages sur David Douillet pour France 3, et présenté le magazine Mode de vie sur TF1, en remplacement de Béatrice Schönberg.

En 1997, elle rejoint TF1 qui lui confie la présentation d'un magazine estival en seconde partie de soirée, De plus en plus.

À partir de la rentrée 1997, elle co-présente en prime-time l'émission Plein les yeux avec Jacques Legros, qu'elle continuera à animer jusqu'en 2003.

Elle récupère ensuite à la rentrée 1999 la coprésentation de Célébrités, aux côtés de Stéphane Bern et Benjamin Castaldi.

Entre 1997 et 1999, Carole Rousseau présente aussi plusieurs émissions spéciales dont En toute simplicité, qui propose de suivre des célébrités dans leur intimité, et le Millénium le avec Jean-Claude Narcy. Elle participe aussi en tant qu'invitée à de nombreuses émissions de TF1, dont Histoire d'en rire, La fureur du 31 ou encore Les enfants de la télé.

À cette période, elle s'essaye aussi au sport en présentant le Tirage de la Coupe du Monde au stade Vélodrome de Marseille (avec Roger Zabel et Hervé Mathoux), La Coupe du Monde de A à Z (avec Roger Zabel et Pierre Arditi) et en commentant le Mondial de Chamonix pour Auto Moto.

L'été 2000, elle présente chaque samedi en prime-time le magazine Nos meilleurs moments, qui propose de revenir sur des émissions cultes de la télévision française.

En seconde partie de soirée, après Célébrités, elle s'impose dans les années 2000 avec deux magazines en deuxième partie de soirée: Scrupules et C'est quoi l'amour ? dont elle est également productrice. Dans cette dernière émission, elle privilégie la sobriété dans les interviews d'anonymes, a contrario du talk-show polémique Scrupules qu'elle présenta à la rentrée 2003 et qui nuira à son image. Dans cette émission produite par Jean-Luc Delarue[2], des anonymes invités devaient justifier des comportements jugés immoraux face à un public appelé à prendre position[3]. Mais l'émission est retirée de l'antenne après 6 numéros[4] faute d'audience[1].

Outre des magazines, Carole Rousseau anime des grands jeux événementiels en prime time : Le Grand Concours, Le Grand Quiz du cerveau ou encore Le Bac blanc aux côtés de Christophe Dechavanne[5].

Depuis mai 2006, elle a retrouvé son partenaire de Plein les yeux, Jacques Legros. Ensemble, ils présentent sur TF1 Les 30 histoires les plus mystérieuses / spectaculaires / extraordinaires jusqu'en 2012.

Le 13 mai 2009, elle présente sur TF1 en prime-time avec Julien Arnaud Ces Inconnus qui ont fait la Une. L'émission n'a pas été reconduite suite aux audiences catastrophiques de celle-ci (3,8 millions seulement) qui place TF1 troisième de la soirée.

Sur TMC, elle anime également l'émission 90' Enquêtes (une émission traitant surtout de délinquance avec des reportages sur les forces de l'ordre) et 90' Faits Divers et produit Ma drôle de vie, magazine présenté par Alexia Laroche-Joubert.

Depuis la rentrée 2009, elle présente sur TF1 Au cœur du crime, un magazine consacré aux faits divers[6].

À partir du , elle présente la première saison de l’émission MasterChef, un grand concours national de cuisine sur TF1[7]. Elle présente également la deuxième saison de MasterChef à partir d'août 2011, puis la troisième saison à partir du 23 août 2012, mais pas la quatrième saison, commencée le 20 septembre 2013.

Elle participe à Toute la télé chante pour Sidaction sur France 2.

Depuis le 23 janvier 2015, elle présente sur TF1, le jeu La France passe le Test, consacré pour ses deux premières émissions au QI et à la Culture Générale.

Depuis le 6 mai 2016 elle est chroniqueuse dans l'émission l'Hebdo Show présenté par Arthur sur TF1.

Le 22 juin 2017, la 10ème chambre du tribunal correctionnel de Paris la condamme à payer 1.400 euros pour violences sur une secrétaire, dont 1.000 euros au titre de frais de justice. Elle reçoit également une amende de 1.300 euros pour outrage à agent de la force publique, dont 500 euros destinés au paiement des frais de justice.

A l'occasion de la co-animation tournante de la saison 8 de Danse avec les stars, elle co-animera avec Sandrine Quétier un numéro du concours de danse, à l'automne 2017.

Vie privée

Elle est mariée depuis le 1er octobre 2011 à Silvio Rossi Arnaud, un avocat[8]. Le 19 juillet 2013, elle donne naissance à des jumeaux Luchino et Vittorio[9].

Émissions

Présentatrice

Journaliste ou rédactrice

Productrice

  • Ma drôle de vie - TMC

Notes et références

  1. a et b (fr) « Biographie », sur tvmag.com
  2. (fr) « Scrupuleuse Carole Rousseau... », sur tvmag.com
  3. (fr) « L'ère de la télé-intimité », sur stratégie.fr
  4. (fr) « TF1 sans « Scrupules » », sur lesoir.be,
  5. (fr) « Le bac blanc », sur tvmag.com,
  6. (fr) « Carole Rousseau replonge Au Cœur Du Crime », sur TVMag
  7. (fr) « Masterchef arrive sur TF1 le 19 août », sur Télé 2 Semaines
  8. http://www.purepeople.com/article/carole-rousseau-s-est-mariee_a88708/1
  9. « L'animatrice de TF1, Carole Rousseau a donné naissance à des jumeaux cet après-midi à Paris », sur jeanmarcmorandini.com, (consulté le 1er décembre 2013)