Carol Greider

Carol Greider
Description de cette image, également commentée ci-après
Carol Greider en 2001
Naissance
San Diego, Californie (États-Unis)
Nationalité Drapeau : États-Unis américaine
Domaines Biologie moléculaire
Institutions Université Johns-Hopkins
Renommé pour Travaux sur les télomérases
Distinctions Prix Lasker 2006
Prix Nobel de physiologie ou médecine 2009

Carol W. Greider, née le à San Diego, États-Unis, est une biologiste moléculaire américaine. Elle est corécipiendaire du Prix Nobel de physiologie ou médecine 2009 avec Elizabeth Blackburn et Jack Szostak[1].

Biographie

Elle est professeur et directeur de la chaire Daniel Nathans de biologie moléculaire et de génétique à l'Institut Johns Hopkins de sciences biomédicales fondamentales.

Elle est née à San Diego en Californie où son père, Kenneth Greider, était professeur de physique. Sa famille a ensuite déménagé de San Diego à Davis, en Californie, où elle a passé plusieurs années de sa jeunesse. Elle est diplômée du College of Creative Studies de l'Université de Californie à Santa Barbara, avec une licence en biologie en 1983. Elle a eu son doctorat en biologie moléculaire en 1987 à l'Université de Californie à Berkeley, sous la direction d'Elizabeth Blackburn. Pendant son séjour à Berkeley, Greider a été codécouvreur de la télomérase, une enzyme clé dans la compréhension du cancer et de certaines anémies avec Blackburn.

Greider a ensuite complété ses travaux post-doctoraux et a occupé un poste de professeur au Cold Spring Harbor Laboratory , à Long Island, à New York. Elle eut ensuite un poste de professeur à l'Université Johns Hopkins en 1997, où elle exerce toujours.

Apports scientifiques

Dans le laboratoire d'Elizabeth Blackburn, elle réalise en 1985 l'identification d'une enzyme, la télomérase, possédant la propriété de rallonger les télomères des chromosomes[2]

Prix et distinctions

Notes et références

Liens externes