Carlo Parola

Carlo Parola
Image illustrative de l’article Carlo Parola
Parola en 1974
Biographie
Nationalité Drapeau : Italie Italien
Naissance
Lieu Turin (Italie)
Décès (à 78 ans)
Lieu Turin (Italie)
Période pro. 19391955
Poste Défenseur puis Entraîneur
Parcours junior
Saisons Club
1936-1939Drapeau : Italie Juventus
Parcours professionnel1
SaisonsClub 0M.0(B.)
1939-1954Drapeau : Italie Juventus339 (11)[1]
1954-1955Drapeau : Italie Lazio 7 (0)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
1945-1950Drapeau : Italie Italie 10 (0)
Équipes entraînées
AnnéesÉquipe Stats
1956-1958Drapeau : Italie Anconitana
1961-1962Drapeau : Italie Juventus
1964-1965Drapeau : Italie Livourne
1969-1974Drapeau : Italie Novare
1974-1976Drapeau : Italie Juventus
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Carlo Parola (né le à Turin dans le Piémont et mort le dans la même ville) est un footballeur professionnel italien, devenu entraîneur à l'issue de sa carrière de joueur.

Il est resté célèbre pour avoir passé l'essentiel de sa carrière avec le club de la Juventus Football Club, équipe où il est considéré comme une des légendes du club.

Biographie

Carrière de joueur

Carrière en club

En tant que joueur, Carlo Parola dit Carletto ou encore Nuccio Gauloises[2], joua quinze saisons à la Juventus, où Emilio de la Forest de Divonne, président du club turinois de 1936 à 1941, le fit venir en 1939.

Durant sa jeunesse, il s'intéresse tout d'abord brièvement au cyclisme avant de se lancer dans le football. Il entre alors au centre de formation du grand club de sa ville, la Juventus.

Il fait ses grands débuts professionnels avec la Vieille Dame le lors d'une victoire à domicile 1-0 sur Novare en Serie A. Son premier but, lui, arrive le en coupe lors d'un succès 3-0 contre Brescia.

Il s'impose dès ses débuts au poste de stoppeur (ou libéro), gagnant véritablement sa place de titulaire dans la défense centrale à partir de 1942, année où il remporte son premier trophée, la Coppa Italia de 1941-42, sans ensuite toutefois parvenir à remporter un scudetto (il termine deux fois vice-champion lors des saisons 1945-46 et 1946-47).

Le rovesciata de Parola (1950)

Carlo Parola est connu en Italie puisqu'il fut le premier à utiliser la bicyclette. Il entre dans la légende du football le lors d'un match contre la Fiorentina (score final 0-0), match au cours duquel il réalisa à la 80e minute sa bicyclette la plus célèbre, acclamée par les journalistes et immortalisée en photo (prise par Corrado Banchi). La rovesciata di Parola (bicyclette de Parola) fut publiée à plus de 200 millions d'exemplaires, figurant sur la couverture de l'album footballistique de photos autocollantes Panini pour la saison 1996-1997 en Italie.
Cela lui vaudra comme surnom « "Signor Rovesciata"[2] » (M. Bicyclette en italien), pour son extraordinaire habilité à réaliser ce geste technique parfaitement exécuté et à l'époque rarement utilisé.

Son premier titre de champion d'Italie arrive enfin lors de la saison 1949-50, suivit d'un autre en 1951-52.

Au total, il a inscrit durant sa carrière en bianconero 9 buts en 271 matchs de Serie A.

En 1954, il rejoint le club de la Lazio, équipe avec qui il prend sa retraite de joueur (après avoir disputé sept matchs), avant de devenir dirigeant pour un temps, occupant le poste de directeur sportif.

En toute fin de carrière, il connut une destination exotique, l'Argentine avec Club Ferrocarril Midland .

Carrière en sélection

En tant que défenseur, Carlo Parola fut international italien à 10 reprises (1945-1950) pour aucun but marqué.

Il fut le seul joueur italien qui, à Glasgow, le , prit part à la rencontre amicale entre la Grande-Bretagne et le reste de l'Europe, organisée par la FIFA. Malgré une pesante défaite (1-6), la bonne prestation de Parola impressionna les britanniques qui tentèrent alors de l'engager.

Il participa à la Coupe du monde de football de 1950, au Brésil. Il fut titulaire contre la Suède et ne joua pas contre le Paraguay. Il n'inscrivit pas de but et de plus, l'Italie fut éliminée au premier tour.

Carrière d'entraîneur

En tant qu'entraîneur, il entraîna différents clubs italiens (Ancône Calcio, Juventus, AS Livourne Calcio et Novara Calcio), et remporta une Serie C en 1970 et une Serie A en 1975.

Il fut également observateur pendant quelque temps pour le club bianconero.

Après une première expérience avec le club de l'Anconitana, il rejoint son club de cœur, la Juve, en 1961. Sa première expérience chez les bianconeri ne se termine pas de la meilleure des manières avec une décevante 12e place au classement (le pire résultat de l'histoire du club en Serie A)[4]. Le club, orphelin de John Charles parti l'année précédente, paya les frais des mauvaises relations entre Parola et l'attaquant vedette Omar Sívori. Parola fut donc sacrifié et quitta le club.

En 1963 après une pause d'un an, il prend les commandes du club de Livourne, avant de s'engager avec Novare en division inférieure (il lança dans le bain des joueurs comme Felice Pulici et Renato Zaccarelli).

En 1974, il retourne à la Juventus, appelé par son ami, ex-coéquipier et président du club Giampiero Boniperti. Il prend la place de Čestmír Vycpálek et remporte enfin le scudetto. Il reste alors une saison de plus, commençant en tête du championnat avant de terminer second (avec quelques frictions entre lui et Claudio Gentile[5], ajouté à cela l'équipe étant en proie aux rivalités de vestiaire, surtout entre le groupe d'Anastasi et Capello et celui de Furino et Bettega que Parola n'arriva pas à réconcilier). Ce titre de vice-champion (concédé au Torino, leur premier titre depuis le drame de Superga) força Boniperti à changer d'entraîneur à la fin de la saison, le remplaçant par Giovanni Trapattoni. Au total, il a dirigé 210 matchs sur le banc de la Juve, dont 121 victoires[6].

Turinois pur jus, il meurt dans sa ville de toujours en 2000 à l'âge de 78 ans après une longue maladie.

Clubs

En tant que joueur

  • 1939-1954 : Drapeau : Italie Juventus
  • 1954-1955 : Drapeau : Italie SS Lazio
  • 1955-1957 : Drapeau : Argentine Club Ferrocarril Midland 
 

En tant qu'entraîneur

Statistiques

Statistiques individuelles[7] Performances générales en club[8]
Club Saison Championnat Coupe Total
Comp. Matchs Buts Matchs Buts Matchs Buts
Juventus
(Drapeau de l'Italie Italie)
1939-1940 A 4 0 1 1 5 1
1940-1941 A 10 1 - - 10 1
1941-1942 A 13 2 3 0 16 2
1942-1943 A 27 0 2 0 29 0
1944 CG[9] 23 0 - - 23 0
1945-1946 DN 39 1 - - 39 1
1946-1947 A 35 0 - - 35 0
1947-1948 A 34 1 - - 34 1
1948-1949 A 25 1 - - 25 1
1949-1950 A 35 2 - - 35 2
1950-1951 A 35 1 - - 35 1
1951-1952 A 15 1 - - 15 1
1952-1953 A 25 0 - - 25 0
1953-1954 A 13 0 - - 13 0
Total Juve 333 10 6 1 339 11
Lazio
(Drapeau de l'Italie Italie)
1954-1955 A 7 0 - - 7 0
Total Lazio 7 0 - - 7 0
Total carrière 340 10 6 1 346 11


Palmarès

En tant que joueur

Drapeau : Italie Juventus

En tant qu'entraîneur

Drapeau : Italie Novare
 
Drapeau : Italie Juventus

Notes et références

  1. (it) Carlo Parola (joueur) sur Myjuve.it
  2. a et b (it) I SOPRANNOMI DEI GIOCATORI — Juworld.net
  3. (it) Ecco l’unico record che la Juve può battere: il numero di sconfitte
  4. (it) Gentile: "Trapattoni mi ha ridato slancio", La Stampa, 24 octobre 1976, page 16
  5. (it) Carlo Parola (entraîneur) sur Myjuve.it
  6. « Fiche de Carlo Parola », sur footballdatabase.eu
  7. (it) Carlo Parola — Partite Disputate: Totale
  8. Championnat de guerre.

Liens externes