Carlo Ludovico Ragghianti

Carlo Ludovico Ragghianti
Ragghianti.jpg
Biographie
Naissance
Décès
(à 77 ans)
Florence
Nationalités
Italien ( -), Italien ( -)
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Domaine
Art en Italie (en)
Parti politique
Membre de
Maître
Influencé par
Distinction

Carlo Ludovico Ragghianti (Lucques, Florence, ) a été un critique et historien de l’art italien.

Biographie

Carlo Ludovico Ragghianti étudia à Pise, où il fut élève de Matteo Marangoni[1], et il enseigna à la « Normale » de Pise jusqu'en 1972. Sa formation a été influencée par l'esthétique de Benedetto Croce et par la théorie de la « pure vision » ; plus tard, il approcha et approfondit les théories de Konrad Fiedler, Alois Riegl et Julius von Schlosser.

Il commença comme écrivain en 1933, avec des essais sur les Carracci et Vasari et, plus tard, il écrit sur le cinéma et le théâtre comme expressions de l'art figuratif, ce qui démontre son intérêt pour toutes les manifestations du langage visuel. En 1935 il fonda, avec Ranuccio Bianchi Bandinelli la revue « Critica d'arte » à laquelle contribua Roberto Longhi.

Il fut parmi les fondateurs du « Partito d’azione » et après le 8 septembre 1943 - le jour de l’armistice entre les Italiens et les Alliés qui précéda la fondation, dans l’Italie du Nord, de la République fasciste – il organisa la Résistance en Toscane contre les Allemands et les fascistes italiens. Il fut président du Comité de Libération Nationale de la Toscane et chef du gouvernement provisoire à Florence le lendemain de la libération de la ville, le 11 août 1944.

Dans le gouvernement de Ferruccio Parri il fut vice-ministre aux arts : il fut engagé dans les problèmes institutionnels tels que la réforme universitaire, la formation des enseignants, de la protection de l'héritage artistique et de l'introduction de l'enseignement de l'histoire et de la critique du cinéma dans les Universités italiennes. De 1952 en 1965, avec sa femme Licia Collobi, il réalisa avec succès la revue d'information et de culture artistique « seleArte ».

La théorie et la méthodologie sont une partie des « Commenti di critica d'arte » (« Commentaires de la critique d'art »), 1946, et du « Profilo della critica d'arte in Italia » (« Profil de la critique d'art en Italie »), 1948, les reconstitutions historiques et philologiques « Arte in Italia », 1967, l'interprétation contemporaine dans les livres « L’Impressionismo », (1946) et « Mondrian e l'arte del XX secolo » qui obtint le « Prix Viareggio » en 1963. Aux arts plastiques il consacra trois volumes (1974-1979), résumés de ses recherches sur les cinéma, le théâtre et la philosophie de l'art.

Ragghianti fonda et parraina de nombreuses institutions culturelles: l'Institut d'Histoire de l'Art et la « Raccolta nazionale di Disegni e Stampe » (« Collection nationale de dessins et gravures ») à l'Université de Pise (1969), l’« Università Internazionale dell'Arte » de Florence (1980) et, avec son épouse, il constitua a Lucques la « Fondazione Centro Studi sull'arte Licia e Carlo Ludovico Ragghianti ».

Notes et références

  1. (photo de wiki:it) Matteo Marangoni et son élève Carlo Ludovico Ragghianti, à droite

Bibliographie

  • AA.VV., sous la direction de Raffaele Bruno, Ragghianti critico e politico, Milan, 2004 (ISBN 8846462777)

Sources

Liens externes