Carles Miralles i Solà

Carles Miralles Solà
Biographie
Naissance
Décès
(à 70 ans)
Barcelone
Nationalité
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Membre de
Section de philologie de l'Institut d'études catalanes () ()
Genre artistique

Carles Miralles i Solà (en espagnol : Carlos Miralles Solá), né le [1] à Barcelone (Catalogne) et mort le , est un helléniste, écrivain, poète et critique littéraire catalan.

Biographie

Après des études de philologie classique, Carles Miralles se lie professionnellement avec l'Université de Barcelone, où il devient professeur de philologie grecque puis vice-recteur de l'université de 1981 à 1988[2].

Publications

Poésie
  • La terra humida, 1965
  • On m'he fet home, 1967
  • Camí dels arbres i de tu. Per fi la tortuga, 1981
  • La mà de l'arquer, 1991
  • La ciutat dels plàtans, 1995
  • D'aspra dolcesa (Poesia 1963-2001), 2002
  • No me n'he anat, 2008
Études littéraires
  • (en) Carles Miralles et Jaume Pòrtulas, Archilochus and the iambic poetry, Rome, Ed. dell' Ateneo, coll. « Filologia e critica », , 157 p. (notice BnF no b34815516g)
  • (ca) Carles Miralles, Eulàlia : estudis i notes de literatura catalana, Barcelone, Ed. del Mall, , 298 p. (ISBN 84-7456-294-5, notice BnF no FRBNF34931117)

Distinctions

  • 1965 : Prix Amadeu Oller pour La terra humida
  • 1967 : Prix Salvat Papasseit de poésie
  • 1980 : Prix Josep Carner de l'Institut d'Estudis Catalans pour Lectura de les Elegies de Bierville de Carles Riba
  • 1992 : Prix national de poésie pour La mà de l'arquer
  • 1994 : Prix de la critique Serra d'Or pour Sobre Foix
  • 2010 : Prix de la Critique catalane pour L'ombra dels dies roja

Notes et références

  1. Autorité BnF
  2. (ca) Nécrologie sur ara.cat

Voir aussi

Liens externes