Carla Signoris

Carla Signoris
Description de l'image Carla Signoris cropped.jpg.
Naissance (51 ans)
Gênes, Ligurie, Italie
Nationalité Drapeau de l'Italie Italienne
Profession Actrice

Carla Signoris, née le à Gênes dans la région de la Ligurie, est une actrice et présentatrice italienne. En 2017, elle joue le rôle de l'ex femme de Toni Servillo dans la comédie Lasciati andare de Francesco Amato  et remporte à cette occasion le Ruban d'argent de la meilleure actrice dans un second rôle.

Biographie

Elle suit les cours du Teatro di Genova  puis débute comme actrice au théâtre ou elle est principalement active pendant de longues années.

Dans les années 1990, elle apparaît à la télévision, d'abord comme animatrice puis présentatrice, et se lance ensuite au cinéma, ou elle incarne bien souvent des rôles secondaires. Dans les années 2000, elle joue notamment pour Carlo Mazzacurati, Massimo Cappelli  et Silvio Soldini.

En 2009, elle se fait remarquer grâce à sa prestation dans la comédie Ex de Fausto Brizzi. Elle obtient notamment une nomination au Ruban d'argent et au David di Donatello de la meilleure actrice dans un second rôle. Elle tourne à nouveau pour Brizzi en 2010 dans la comédie Garçons contre filles (Maschi contro femmine). En 2014, elle donne la réplique à Ida Di Benedetto dans la comédie dramatique Leone nel basilico de Leone Pompucci.

En 2017, elle obtient le Ruban d'argent de la meilleure actrice dans un second rôle en jouant l'ex femme de Toni Servillo dans la comédie Lasciati andare de Francesco Amato . Elle apparaît également dans la comédie Mister Felicità d'Alessandro Siani.

Filmographie

Au cinéma

À la télévision

Séries télévisées

Téléfilms

  • 1993 : Ci sarà un giorno (Il giovane Pertini) de Franco Rossi
  • 1996 : Nei secoli dei secoli de Marcello Cesena
  • 1999 : Cornetti al miele de Sergio Martino
  • 2012 : Un Natale con i Fiocchi de Giambattista Avellino

Au théâtre

  • 1980 : La bocca del lupo de Remigio Zena, mise en scène de Marco Sciaccaluga
  • 1980 : L'Horloge américaine d’Arthur Miller, mise en scène d’Elio Petri
  • 1981 : Lupi e pecore d’Alexandre Ostrovski, mise en scène de Marco Sciaccaluga
  • 1983 : E lei per conquistare si sottomette d’Oliver Goldsmith, mise en scène de Marco Sciaccaluga
  • 1983 : Il matrimonio de Bertolt Brecht, mise en scène de Giorgio Gallione 
  • 1983 : Liola de Luigi Pirandello, mise en scène de Nino Mangano
  • 1984 : Gli accidenti di Costantinopoli de Carlo Goldoni, mise en scène de Giorgio Gallione 
  • 1984 : Cinecittà de Pier Benedetto Bertoli, mise en scène d’Antonio Calenda
  • 1985 : L'incerto palcoscenico, mise en scène de Giorgio Gallione 
  • 1986 : Il malloppo di Joe Orton, mise en scène de Giorgio Gallione 
  • 1987 : No spot di Campo, mise en scène de Mauro Pirovano
  • 1987 : Sgarbi e sgorbi, mise en scène de Giorgio Gallione 
  • 1988 : Angeli e soli d’Italo Calvino, mise en scène de Giorgio Gallione 
  • 1990 : Barbiturico de Woody Allen, mise en scène de Giorgio Gallione 
  • 1993 : Il bar sotto il mare de Stefano Benni, mise en scène de Giorgio Gallione 
  • 1996 : Amlieto de Stefano Benni, mise en scène de Giorgio Gallione 
  • 2000 : Blues in 16 de Stefano Benni, mise en scène de Giorgio Gallione 
  • 2001 : Il racconto dell'isola sconosciuta de Josè Saramago, mise en scène de Giorgio Gallione 
  • 2002 : Schroeder, Charlie Brown e Lucy, mise en scène de Giorgio Gallione 
  • 2004 : Taglia e cuci de Marjane Satrapi, mise en scène de Giorgio Gallione 
  • 2004 : Mi chiamo Rigoberta Menchù de R. Menchù, mise en scène de Giorgio Gallione 
  • 2009 : Murad Murad de Suad Amiry, mise en scène de Giorgio Gallione 
  • 2010 : Beatrici de Stefano Benni, mise en scène de Giorgio Gallione 

Prix et distinctions

Liens externes