Capitulaire De partibus Saxoniae

Le capitulaire De partibus Saxonie ou capitulaire de Padenborn[1] est une loi promulguée en 785 par le roi des Francs Charlemagne, pendant les guerres contre les Saxons, ordonnant que les païens soient convertis au christianisme ou tués. Ce texte, imposant une conversion forcée, fut édicté pendant les guerres de Charlemagne en Germanie, dans le but de mettre fin au paganisme sur le territoire des Saxons.

Ce capitulaire interdit sous peine de mort :

Pour appuyer le texte, une cour de justice expéditive est installée en Westphalie. Les condamnations à mort sont prononcées parfois sur simple dénonciation, que le prévenu soit présent ou non.

En 797, Charlemagne instaure un nouveau capitulaire plus clément que le précédent, le capitulare Saxonicum. La peine de mort contre les païens y est abolie et commuée en amendes. Les troubles cessent progressivement vers 799.

Notes et références

  1. a et b Cécile Treffort, L'Eglise carolingienne et la mort: christianisme, rites funéraires et pratiques commémoratives, Presses Universitaires Lyon, , p. 76
  2. Marc-André Wagner, « Le cheval dans les croyances germaniques entre paganisme et christianisme », dans Paganism in the Middle Ages: Threat and Fascination, Leuven University Press, (lire en ligne), p. 85-108

Annexes

Bibliographie

  • Revue belge de philologie et d'histoire (Rev. belge philol. hist.) ISSN 0035-0818

Articles connexes