Cao Shunli

Cao Shunli
Biographie
Naissance
Décès
(à 52 ans)
Nationalité
Formation
Université de Chine de sciences politiques et droit (en)
Université de Pékin
Activité

Cao Shunli chinois simplifié : 曹顺利 ; chinois traditionnel : 顺利曹 (-)[1] est une avocate et militante des droits de l'homme chinoise.

Début de la vie

Née à Pékin, au cours de la révolution culturelle, elle a été expulsée de force avec sa famille de leur maison ancestrale dans le Zhaoyuan, province de Shandong du fait que son grand-père était membre des «classes ennemies" selon la doctrine de l'époque du Parti communiste chinois[2] . Après une période d'étude post-universitaire, elle est assistante au Collège de sciences politiques à Pékin, puis elle est affectée à des travaux au centre de recherche du ministère du Travail et des Ressources humaines.

Militantisme politique

Pendant les réformes du logement en 2002, Cao a dénoncé la corruption parmi ses supérieurs et a perdu son emploi[2]. Par la suite, elle est devenue une militante des droits de l'homme et a été emprisonnée à deux reprises dans les camps de prisonniers à la suite de ses activités[3].

Arrestation et mort

Cao a été arrêtée en septembre 2013[4] à la suite dun sit-in de deux mois au ministère des Affaires étrangères avec un groupe demandant un examen national des droits de l'homme en Chine[5]. Cao est morte dans un hôpital militaire chinois le 14 mars 2014, son corps montrant "des signes de mauvais traitements durant sa détention d'environ cinq mois et demi"[6].

Notes et références

  1. « Cao Shunli », Human Rights in China, (consulté le 19 mars 2014)
  2. a et b Yaxue Cao, « The Life and Death of Cao Shunli (1961 — 2014) », (consulté le 19 mars 2014)
  3. « US 'disturbed' by death of Chinese activist Cao Shunli », BBC News, (consulté le 19 mars 2014)
  4. Une défenseure des droits humains arrêtée : Cao Shunli Amnesty international, 31 octobre 2013, « La défenseure des droits humains Cao Shunli a été arrêtée officiellement le 21 octobre car on la soupçonne d’avoir « cherché à provoquer des conflits et troublé l’ordre public ». Elle est en mauvaise santé et ne reçoit pas les soins médicaux dont elle a besoin. »
  5. Jonathan Kaiman, « Chinese activist Cao Shunli dies after being denied medical help, says website », The Guardian, (consulté le 18 mars 2014)
  6. « Cao Shunli’s death a huge blow to human rights movement in China », Tibetan Centre for Human Rights and Democracy, (consulté le 18 mars 2014)