Canton de Val de Tardoire

Canton de Val de Tardoire
Situation du canton de Val de Tardoire dans le département de Charente.
Situation du canton de Val de Tardoire dans le département de Charente.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Charente
Arrondissement(s) Angoulême (28)
Confolens (1)
Bureau centralisateur La Rochefoucauld
Conseillers départementaux Michel Boutant
Maryse Lavie-Cambot
2015-2021
Code canton 16 19
Histoire de la division
Création 22 mars 2015[1]
Démographie
Population 21 937 hab. (2015)
Densité 47 hab./km2
Géographie
Superficie 468,28 km2
Subdivisions
Communes 29

Le canton de Val de Tardoire est une division administrative française du département de la Charente créée par le décret du 20 février 2014 et entrant en vigueur lors des élections départementales de 2015.

Histoire

Un nouveau découpage territorial de la Charente entre en vigueur en mars 2015, défini par le décret du 20 février 2014[1], en application des lois du (loi organique 2013-402 et loi 2013-403)[2]. Les conseillers départementaux sont, à compter de ces élections, élus au scrutin majoritaire binominal mixte. Les électeurs de chaque canton élisent au Conseil départemental, nouvelle appellation du Conseil général, deux membres de sexe différent, qui se présentent en binôme de candidats. Les conseillers départementaux sont élus pour 6 ans au scrutin binominal majoritaire à deux tours, l'accès au second tour nécessitant 12,5 % des inscrits au 1er tour. En outre la totalité des conseillers départementaux est renouvelée. Ce nouveau mode de scrutin nécessite un redécoupage des cantons dont le nombre est divisé par deux avec arrondi à l'unité impaire supérieure si ce nombre n'est pas entier impair, assorti de conditions de seuils minimaux[3]. Dans la Charente, le nombre de cantons passe ainsi de 35 à 19. Le nouveau canton de Val de Tardoire est formé de communes des anciens cantons de La Rochefoucauld et de Montbron.

Composition

Le canton de Val de Tardoire comprend vingt-neuf communes entières[1] :

Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Population
(dernière pop. légale)
La Rochefoucauld
(bureau centralisateur)
CC Bandiat-Tardoire ()
Agris CC Bandiat-Tardoire ()
Bunzac CC Bandiat-Tardoire ()
Charras CC Seuil Charente Périgord ()
Chazelles CC Bandiat-Tardoire ()
Coulgens CC Bandiat-Tardoire ()
Écuras CC Seuil Charente Périgord ()
Eymouthiers CC Seuil Charente Périgord ()
Feuillade CC Seuil Charente Périgord ()
Grassac CC Seuil Charente Périgord ()
Mainzac CC Seuil Charente Périgord ()
Marillac-le-Franc CC Bandiat-Tardoire ()
Marthon CC Seuil Charente Périgord ()
Montbron CC Seuil Charente Périgord ()
Orgedeuil CC Seuil Charente Périgord ()
Pranzac CC Bandiat-Tardoire ()
Rancogne CC Bandiat-Tardoire ()
Rivières CC Bandiat-Tardoire ()
La Rochette CC Bandiat-Tardoire ()
Rouzède CC Seuil Charente Périgord ()
Saint-Adjutory CC Bandiat-Tardoire ()
Saint-Germain-de-Montbron CC Seuil Charente Périgord ()
Saint-Projet-Saint-Constant CC Bandiat-Tardoire ()
Saint-Sornin CC Seuil Charente Périgord ()
Souffrignac CC Seuil Charente Périgord ()
Taponnat-Fleurignac CC Bandiat-Tardoire ()
Vilhonneur CC Seuil Charente Périgord ()
Vouthon CC Seuil Charente Périgord ()
Yvrac-et-Malleyrand CC Bandiat-Tardoire ()

En 2014, la population municipale du nouveau canton était de 21 982 habitants[4].

Représentation

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 en cours Michel Boutant   PS Professeur en disponibilité
Ancien conseiller général du Canton de Montbron
Ancien maire de Montbron
Sénateur, Président du conseil général sortant
2015 en cours Maryse Lavie-Cambot   EELV Retraitée, Pranzac

À l'issue du 1er tour des élections départementales de 2015, deux binômes sont en ballotage : Michel Boutant et Maryse Lavie-Cambot (Union de la Gauche, 52,17 %) et Danielle Combeau et Dominique de Lorgeril (Union de la Droite, 32,1 %). Le taux de participation est de 51,04 % (8 533 votants sur 16 718 inscrits)[5] contre 50,21 % au niveau départemental[6]et 50,17 % au niveau national[7]. Au second tour, Michel Boutant et Maryse Lavie-Cambot (Union de la Gauche) sont élus avec 61,11 % des suffrages exprimés et un taux de participation de 51,49 % (4 743 voix pour 8 608 votants et 16 717 inscrits)[8].

Voir aussi

Notes et références

  1. a, b et c Décret no 2014-195 du 20 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département de la Charente, sur Légifrance (consulté le 28 avril 2014)
  2. « Loi no  2013-403 du 17 mai 2013 relative à l'élection des conseillers départementaux, des conseillers municipaux et des conseillers communautaires, et modifiant le calendrier électoral », JORF no 0114 du 18 mai 2013 p. 8242, (consulté le 28 avril 2014)
  3. Article 4 de la loi du 17 mai 2013 modifiant l'article L 191 -1 du code électoral.
  4. Populations légales 2012 des cantons - découpage 2015, sur le site de l'Insee
  5. « Résultats du 1er tour pour le canton de Val de Tardoire », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 24 mars 2015)
  6. « Résultats du 1er tour pour le département de la Charente », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 24 mars 2015)
  7. « Résultats du 1er tour pour la France entière », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 23 mars 2015)
  8. « Résultats du second tour pour le canton de Val de Tardoire », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 31 mars 2015)