Canton de Fruges

Canton de Fruges
Canton de Fruges
Situation du canton de Fruges dans le département de Pas-de-Calais.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Pas-de-Calais
Arrondissement(s) Montreuil (25)
Saint-Omer (27)
Bureau centralisateur Fruges
Conseillers
départementaux
Jean-Marie Lubret
Maïté Massart
2015-2021
Code canton 62 25
Histoire de la division
Création 15 février 1790[1]
Modifications 1 : 9 brumaire an X[3],[4]
(31 octobre 1801)
2 : 22 mars 2015[2]
Démographie
Population 31 403 hab. (2017)
Densité 69 hab./km2
Géographie
Superficie 457,91 km2
Subdivisions
Communes 52

Le canton de Fruges est une division administrative française située dans le département du Pas-de-Calais et la région Hauts-de-France.

Géographie

Le Canton de Fruges dans l'arrondissement de Montreuil-sur-Mer

Ce canton est organisé autour de Fruges dans l'arrondissement de Montreuil. Son altitude varie de 35 m (Lebiez) à 197 m (Rimboval) pour une altitude moyenne de 103 m.

C'est sur le territoire de ce canton qu'a été construit en 2008 un ensemble éolien constitué de 70 éoliennes réparties sur 16 parcs qui était le plus important de France[5].

Histoire

De 1833 à 1848, les cantons de Campagne et de Fruges avaient le même conseiller général. Le nombre de conseillers généraux était limité à 30 par département[6].

À la suite du redécoupage cantonal de 2014, les limites territoriales du canton sont remaniées. Le nombre de communes du canton passe de 25 à 55. Néanmoins à la suite de plusieurs fusions de communes en 2016 et 2017, le nombre de communes passe à 52.

Représentation

Conseillers d'arrondissement (de 1833 à 1940)

Liste des conseillers d'arrondissement successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1886 1913
(décès)
Hippolyte-Louis Pruvost-Caron Républicain Négociant à Fruges
1892 1910 Jules Gustave Annequin
(1845-1916)
Républicain Cultivateur, propriétaire, rentier, maire de Fressin
1913 1919 siège vacant    
1919 1923 Pierre Decréquy-Pruvost
(1867-1926)
Républicain Négociant à Fruges, propriétaire à Créquy
1923 1926 Georges Caron Républicain Maire de Fruges (1912-1940)
1926 1940 Gustave Decréquy
(fils de P.Decréquy)
Radical Négociant en vins et spiritueux et propriétaire, adjoint au maire de Fruges
Député (1935-1942)
1940       Les conseils d'arrondissement ont été suspendus par la loi du 12 octobre 1940
et n'ont jamais été réactivés

Conseillers généraux de 1833 à 2015

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1833 1842
(décès)
Nicolas François Enlart   Avocat et juge de paix à Montreuil
Député (1792-1795 et 1815)
1842 1852 Nicolas François Marie
Enlart
(fils du précédent)[7]
  Président du Tribunal civil de Montreuil
1848 1852 Jean-Baptiste Fleury   Propriétaire à Fruges
1852 1861 Théophile Lorel   Président du Tribunal civil de Montreuil
puis de Boulogne-sur-Mer
1861 1873
(démission)[8]
Baron Hippolyte de Contes   Propriétaire, maire de Planques
1873 1877
(décès)
Emile Boulenger Droite Notaire, maire de Fruges (1864-1870, 1871-1877)
1877 1884
(décès)[9]
Bertulphe Gosselin Conservateur Président de la Chambre de Commerce
Propriétaire à Boulogne-sur-Mer
1885[10] 1922
(décès)[11]
Louis Boudenoot Républicain Ingénieur
Député (1889-1901)
Sénateur (1901-1922)
1923[12] 1926
(décès)[13]
Pierre Decréquy RG Propriétaire à Fruges
1926 1940 Georges Caron RG-URD puis
Rad.
Maire de Fruges (1912-1940)
1943 1945 Hilaire Thellier ? Maire de Crépy
Nommé conseiller départemental en 1943[14]
1945 1958 Joseph Bailleux SFIO Cultivateur, maire de Senlis
1958 1981
(décès)
Baron Baudouin de Hauteclocque
(cousin du Maréchal Leclerc)
CNI puis
UDF
Propriétaire-exploitant
Sénateur (1965-1981)
Maire de Royon (1945-1981)
1982 1988 Gilbert Courtin RPR Notaire
Maire de Fruges (1965-1989), conseiller régional
1988 2001 Eugène Rolland PS Fonctionnaire du Trésor Public
Maire de Fruges (1989-2001)
2001 2015 Jean-Marie Lubret DVD Vétérinaire
Maire de Fruges depuis 2014

Représentation à partir de 2015

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 en cours Jean-Marie Lubret   DVD Vétérinaire - Maire de Fruges
2015 en cours Maïté Massart   DVD Attachée de gestion
Maire-adjointe de Quiestède

À l'issue du 1er tour des élections départementales de 2015, trois binômes sont en ballotage : Jean-Marie Lubret et Maïté Massart (DVD, 36,89 %), Danièle Duhamel et Alain Mequignon (PS, 34,57 %) et Fabien Boitrelle et Christelle De Saint Leger (FN, 28,54 %). Le taux de participation est de 63,32 % (14 782 votants sur 23 344 inscrits)[15] contre 51,81 % au niveau départemental[16] et 50,17 % au niveau national[17]. Au second tour, Jean-Marie Lubret et Maïté Massart (DVD) sont élus avec 40,83 % des suffrages exprimés et un taux de participation de 64,92 % (5 987 voix pour 15 154 votants et 23 343 inscrits)[18].

Composition

Composition avant 2015

Le canton de Fruges regroupe 25 communes.

Liste des communes du canton avant le redécoupage de 2014
Nom Code
Insee
Code
postal
Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Fruges
(chef-lieu)
62310 (2012) 130


Ambricourt 62310 (2012) 41
Avondance 62310 (2012) 20
Canlers 62310 (2012) 49
Coupelle-Neuve 62310 (2012) 41
Coupelle-Vieille 62310 (2012) 41
Crépy 62310 (2012) 22
Créquy 62310 (2012) 23
Embry 62990 (2012) 22
Fressin 62140 (2012) 31
Hézecques 62310 (2012) 23
Lebiez 62990 (2012) 27
Lugy 62310 (2012) 51
Matringhem 62310 (2012) 43
Mencas 62310 (2012) 36
Planques 62310 (2012) 17
Radinghem 62310 (2012) 59
Rimboval 62990 (2012) 22
Royon 62990 (2012) 17
Ruisseauville 62310 (2012) 46
Sains-lès-Fressin 62310 (2012) 25
Senlis 62310 (2012) 34
Torcy 62310 (2012) 30
Verchin 62310 (2012) 22
Vincly 62310 (2012) 35

Composition depuis 2015

Lors du redécoupage de 2014, le canton de Fruges comprenait 55 communes entières[2].

À la suite de la création des communes nouvelles de Saint-Augustin au , de Bellinghem au et d'Enquin-lez-Guinegatte au , le canton comprend désormais cinquante-deux communes entières.

Liste des 52 communes du canton de Fruges au
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Modifier
Fruges
(bureau centralisateur)
62364 CC du Haut Pays du Montreuillois 18,90 2 371 (2017) 125
Ambricourt 62026 CC du Haut Pays du Montreuillois 3,39 112 (2017) 33
Audincthun 62053 CA du Pays de Saint-Omer 15,26 664 (2017) 44
Avondance 62066 CC du Haut Pays du Montreuillois 2,19 38 (2017) 17
Avroult 62067 CA du Pays de Saint-Omer 4,78 607 (2017) 127
Beaumetz-lès-Aire 62095 CA du Pays de Saint-Omer 4,43 239 (2017) 54
Bellinghem 62471 CA du Pays de Saint-Omer 3,20 1 070 (2017) 334
Bomy 62153 CA du Pays de Saint-Omer 14,63 631 (2017) 43
Canlers 62209 CC du Haut Pays du Montreuillois 3,62 159 (2017) 44
Coupelle-Neuve 62246 CC du Haut Pays du Montreuillois 4,54 161 (2017) 35
Coupelle-Vieille 62247 CC du Haut Pays du Montreuillois 14,69 601 (2017) 41
Coyecques 62254 CA du Pays de Saint-Omer 13,89 606 (2017) 44
Crépy 62256 CC du Haut Pays du Montreuillois 6,91 149 (2017) 22
Créquy 62257 CC du Haut Pays du Montreuillois 20,40 485 (2017) 24
Delettes 62265 CA du Pays de Saint-Omer 14,69 1 178 (2017) 80
Dennebrœucq 62267 CA du Pays de Saint-Omer 3,73 389 (2017) 104
Ecques 62288 CA du Pays de Saint-Omer 12,59 2 139 (2017) 170
Embry 62293 CC du Haut Pays du Montreuillois 11,69 239 (2017) 20
Enquin-lez-Guinegatte 62295 CA du Pays de Saint-Omer 20,20 1 616 (2017) 80
Erny-Saint-Julien 62304 CA du Pays de Saint-Omer 5,41 325 (2017) 60
Fauquembergues 62325 CA du Pays de Saint-Omer 7,13 984 (2017) 138
Febvin-Palfart 62327 CA du Pays de Saint-Omer 14,51 600 (2017) 41
Fléchin 62336 CA du Pays de Saint-Omer 10,99 479 (2017) 44
Fressin 62359 CC du Haut Pays du Montreuillois 17,17 575 (2017) 33
Heuringhem 62452 CA du Pays de Saint-Omer 5,79 1 339 (2017) 231
Hézecques 62453 CC du Haut Pays du Montreuillois 4,93 122 (2017) 25
Laires 62485 CA du Pays de Saint-Omer 8,64 364 (2017) 42
Lebiez 62492 CC du Haut Pays du Montreuillois 9,57 250 (2017) 26
Lugy 62533 CC du Haut Pays du Montreuillois 2,83 147 (2017) 52
Mametz 62543 CA du Pays de Saint-Omer 9,53 1 997 (2017) 210
Matringhem 62562 CC du Haut Pays du Montreuillois 4,47 185 (2017) 41
Mencas 62565 CC du Haut Pays du Montreuillois 2,02 77 (2017) 38
Merck-Saint-Liévin 62569 CA du Pays de Saint-Omer 11,85 656 (2017) 55
Planques 62659 CC du Haut Pays du Montreuillois 6,18 81 (2017) 13
Quiestède 62681 CA du Pays de Saint-Omer 2,83 614 (2017) 217
Racquinghem 62684 CA du Pays de Saint-Omer 5,32 2 276 (2017) 428
Radinghem 62685 CC du Haut Pays du Montreuillois 4,93 275 (2017) 56
Reclinghem 62696 CA du Pays de Saint-Omer 6,05 241 (2017) 40
Renty 62704 CA du Pays de Saint-Omer 15,67 624 (2017) 40
Rimboval 62710 CC du Haut Pays du Montreuillois 7,07 142 (2017) 20
Royon 62725 CC du Haut Pays du Montreuillois 7,49 135 (2017) 18
Ruisseauville 62726 CC du Haut Pays du Montreuillois 3,89 199 (2017) 51
Sains-lès-Fressin 62738 CC du Haut Pays du Montreuillois 6,71 162 (2017) 24
Saint-Augustin 62691 CA du Pays de Saint-Omer 11,80 805 (2017) 68
Saint-Martin-d'Hardinghem 62760 CA du Pays de Saint-Omer 6,68 286 (2017) 43
Senlis 62790 CC du Haut Pays du Montreuillois 4,90 163 (2017) 33
Thérouanne 62811 CA du Pays de Saint-Omer 8,37 1 115 (2017) 133
Thiembronne 62812 CA du Pays de Saint-Omer 22,82 834 (2017) 37
Torcy 62823 CC du Haut Pays du Montreuillois 5,27 165 (2017) 31
Verchin 62843 CC du Haut Pays du Montreuillois 10,68 241 (2017) 23
Vincly 62862 CC du Haut Pays du Montreuillois 4,60 158 (2017) 34
Wardrecques 62875 CA du Pays de Saint-Omer 3,72 1 333 (2017) 358
Canton de Fruges 6225 453,55 31 403 (2017) 69

Démographie

Démographie avant 2015

           Évolution de la population  
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
8 1437 8837 6577 3997 3177 0507 4077 6127 551
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[19] puis population municipale à partir de 2006[20])
Histogramme de l'évolution démographique

Démographie depuis 2015

En 2017, le canton comptait 31 403 habitants[Note 1].

Évolution de la population  [ modifier ]
2013 2014 2015 2016 2017
31 18431 34331 45731 44231 403
(Sources : Base Insee, population municipale à partir de 2013[21].)
Histogramme de l'évolution démographique

Notes et références

Notes

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références

  1. Louis Marie Prudhomme (1798), p. 26
  2. a et b Décret no 2014-233 du 24 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département du Pas-de-Calais.
  3. Notice communale de Fruges sur le site de l'EHESS.
  4. Bernard Gaudillère (1995), p. 811.
  5. Article du Moniteur du 15 février 2008
  6. « Collection complète des lois, décrets, ordonnances, réglements, et avis du Conseil d'Etat / J. B. Duvergier », sur Gallica, (consulté le 25 juillet 2020).
  7. http://www.culture.gouv.fr/LH/LH059/PG/FRDAFAN83_OL0898046v001.htm
  8. « Journal officiel de la République française », sur Gallica, (consulté le 25 juillet 2020).
  9. (décès)
  10. « Journal officiel de la République française. Lois et décrets », sur Gallica, (consulté le 25 juillet 2020).
  11. « Journal officiel de la République française. Lois et décrets », sur Gallica, (consulté le 25 juillet 2020).
  12. « Journal officiel de la République française. Lois et décrets », sur Gallica, (consulté le 25 juillet 2020).
  13. « Journal officiel de la République française. Lois et décrets », sur Gallica, (consulté le 25 juillet 2020).
  14. « Journal officiel de la République française. Lois et décrets », sur Gallica, (consulté le 25 juillet 2020).
  15. « Résultats du premier tour pour le canton de Fruges », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 27 mars 2015)
  16. « Résultats du premier tour pour le département du Pas-de-Calais », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 27 mars 2015)
  17. « Résultats du 1er tour pour la France entière », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 23 mars 2015)
  18. « Résultats du second tour pour le canton de Fruges », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 1er avril 2015)
  19. Structure de la population du canton de 1968 à l'année de la dernière population légale connue
  20. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2006, 2012
  21. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.

Voir aussi

Bibliographie

  • Louis Marie Prudhomme, Dictionnaire géographique et méthodique de la République française en 120 départements, volume 1, Paris, Louis Marie Prudhomme, , 673 p. (lire en ligne)
  • Bernard Gaudillère, Atlas historique des circonscriptions électorales françaises, Genève, Librairie Droz SA, , 839 p. (ISBN 978-2-600-00065-9 et 2-600-00065-8, lire en ligne)
  • Claude Motte, Isabelle Séguy et Christine Théré, Communes d'hier, communes d'aujourd'hui : les communes de la France, Paris, Ined, , 407 p. (ISBN 978-2-7332-1028-4, lire en ligne).

Articles connexes