Canton de Bourganeuf

Canton de Bourganeuf
Canton de Bourganeuf
Situation du canton de Bourganeuf dans le département de Creuse.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Creuse
Arrondissement(s) Aubusson (4)
Guéret (13)
Bureau centralisateur Bourganeuf
Conseillersdépartementaux Marinette Jouannetaud
Jean-Jacques Lozach
2015-2021
Code canton 23 05
Histoire de la division
Création 15 février 1790[1]
Modification 1 29 vendémiaire an X[2],[3]
(21 octobre 1801)
Modification 2 22 mars 2015[4]
Démographie
Population 6 412 hab. (2016)
Densité 16 hab./km2
Géographie
Superficie 397,30 km2
Subdivisions
Communes 17

Le canton de Bourganeuf est une division administrative française située dans le département de la Creuse et la région Nouvelle-Aquitaine. À la suite du redécoupage cantonal de 2014, les limites territoriales du canton sont remaniées. Le nombre de communes du canton passe de 13 à 17.

Géographie

Le canton est organisé autour de Bourganeuf dans les arrondissements d'Aubusson et de Guéret. Son altitude varie de 271 m à Saint-Martin-Sainte-Catherine à 721 m à Soubrebost pour une altitude moyenne de 452 m.

Histoire

Le canton de Bourganeuf a été créé en 1801[5].

Un nouveau découpage territorial de la Creuse entre en vigueur à l'occasion des élections départementales de mars 2015, défini par le décret du 17 février 2014[4], en application des lois du (loi organique 2013-402 et loi 2013-403)[6]. Les conseillers départementaux sont, à compter de ces élections, élus au scrutin majoritaire binominal mixte. Les électeurs de chaque canton élisent au Conseil départemental, nouvelle appellation du Conseil général, deux membres de sexe différent, qui se présentent en binôme de candidats. Les conseillers départementaux sont élus pour 6 ans au scrutin binominal majoritaire à deux tours, l'accès au second tour nécessitant 12,5 % des inscrits au 1er tour. En outre la totalité des conseillers départementaux est renouvelée. Ce nouveau mode de scrutin nécessite un redécoupage des cantons dont le nombre est divisé par deux avec arrondi à l'unité impaire supérieure si ce nombre n'est pas entier impair, assorti de conditions de seuils minimaux[7]. Dans la Creuse, le nombre de cantons passe ainsi de 27 à 15. Le nombre de communes du canton de Bourganeuf passe de 13 à 17.

Le nouveau canton de Bourganeuf est formé de communes des anciens cantons de Bourganeuf (13 communes) et de Royère-de-Vassivière (4 communes) Avec ce redécoupage administratif, le territoire du canton s'affranchit des limites d'arrondissements, avec 13 communes incluses dans l'arrondissement de Guéret et 4 dans l'arrondissement d'Aubusson. Le bureau centralisateur est situé à Bourganeuf.

Représentation

Représentation avant 2015

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1833 1842 Jacques Hippolyte Rouchon   Président du Tribunal civil de Bourganeuf
1842 1848 Léonard Coutisson[8]   Propriétaire, avocat, avoué, juge suppléant
Maire de Bourganeuf
1848 1852 Léonard Michel Rouchon
(1806-1869)
  Notaire, membre de la Garde Nationale
Conseiller municipal de Bourganeuf
1852 1871
(démission)[9]
Marien Martinet Républicain Médecin, conseiller municipal de Bourganeuf
Ancien conseiller général du Canton de Pontarion
7 avril
1872[10]
1892 A. Delâge Républicain Propriétaire et agriculteur à Bourganeuf
1892 1898 Germain Champeaux Républicain
Radical
Maire de Bourganeuf (1893-1901)
1898 1899
(décès)[11]
Edouard Simon Républicain
Radical
Avocat, Saint-Martin-Sainte-Catherine
1899[12] 1904 Alfred Duboueix Rad.
puis Socialiste
Imprimeur et libraire à Bourganeuf
1904 1910 Hermann Carageorgiades[13] Républicain
radical
Médecin à Vichy
1910 1940 Camille Riffaterre PRS puis
SFIO
Professeur puis avocat
Député (1928-1940)
Maire de Bourganeuf (1919-1925 et 1930-1940)
1945 1948 Paul Gaumet PCF puis DVG Garagiste
Maire de Bourganeuf (1944-1946)
1949 1961
(décès)
Gaston Chazette SFIO Avocat
Maire de Bourganeuf (1946-1961)
Sénateur (1948-1959)
1961 1983
(démission)
André Chandernagor SFIO puis PS Maître des requêtes au Conseil d'État
Maire de Mortroux (1953-1983)
Député (1958-1981)
Président du conseil général (1973-1983)
Président du conseil régional (1974-1983)
Ministre
1983 1992 Georges Neyret PS Adjoint au maire de Bourganeuf
1992 1994
(décès)[14]
Alain Gouzes PS Maire de Bourganeuf (1988-1994)
1994[15] 2015 Jean-Jacques Lozach PS Professeur d'éducation physique et sportive
Maire de Masbaraud-Mérignat (1986-1995)
Maire de Bourganeuf (1995-2001)
président du conseil général (2001-2015)
1er vice-président du conseil régional (2004-2008)
Sénateur depuis 2008

Élection cantonale de mars 2004

  • 1er tour
Nom Parti politique score obtenu résultat
Jacques Wernaes FN 9,95 % battu
Jean-Jacques Lozach PS 51,73 % réélu
Bernard Baudron PCF 8,26 % battu
Michelle Suchaud UMP 23,93 % battue
Pierrette Bidon Les Verts 6,11 % battue

M. Jean-Jacques Lozach a donc été élu conseiller général du canton de Bourganeuf dès le 1er tour.

Élection cantonale de mars 2011

  • 1er tour
Nom Parti politique score obtenu résultat
Jean-Jacques Lozach PS 47,8 % ballotage
Franck Simon-Chautemps DVD 27 % ballotage
Marie-Hélène Pouget-Chauvat PCF 17,4 % battue
René Calot Écologistes 7,9 % battu
  • 2e tour
Nom Parti politique score obtenu résultat
Jean-Jacques Lozach PS 64,4 % réélu
Franck Simon-Chautemps DVD 35,7 % battu

Représentation après 2015

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 en cours Marinette Jouannetaud   PS Première adjointe au maire de Bourganeuf
2015 en cours Jean-Jacques Lozach   PS Sénateur (depuis 2008)
Président du conseil général de la Creuse (2001-2015)

À l'issue du 1er tour des élections départementales de 2015, deux binômes sont en ballotage : Marinette Jouannetaud et Jean-Jacques Lozach (PS, 40,73 %) et Franck Simon-Chautemps et Michelle Suchaud (Union de la Droite, 28,79 %). Le taux de participation est de 61,76 % (3 096 votants sur 5 013 inscrits)[16] contre 58,65 % au niveau départemental[17]et 50,17 % au niveau national[18]. Au second tour, Marinette Jouannetaud et Jean-Jacques Lozach (PS) sont élus avec 54,38 % des suffrages exprimés et un taux de participation de 62,9 % (1 528 voix pour 3 153 votants et 5 013 inscrits)[19].

Composition

Composition avant 2015

Le canton de Bourganeuf regroupait treize communes et comptait 6 065 habitants (recensement de 2007 population municipale).

Communes Population
(2012)
Code
postal
Code
Insee
Auriat 123 23400 23012
Bosmoreau-les-Mines 248 23400 23027
Bourganeuf 2 948 23400 23030
Faux-Mazuras 167 23400 23078
Mansat-la-Courrière 88 23400 23122
Masbaraud-Mérignat 366 23400 23126
Montboucher 365 23400 23133
Soubrebost 151 23250 23173
Saint-Amand-Jartoudeix 174 23400 23181
Saint-Dizier-Leyrenne 874 23400 23189
Saint-Martin-Sainte-Catherine 356 23430 23217
Saint-Pierre-Chérignat 160 23430 23230
Saint-Priest-Palus 45 23400 23237

Composition à partir de 2015

Le nouveau canton de Bourganeuf comprend dix-sept communes entières[4] :

Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Population
(dernière pop. légale)
Bourganeuf
(bureau centralisateur)
CC Creuse Sud-Ouest ()
Auriat CC Creuse Sud-Ouest ()
Bosmoreau-les-Mines CC Creuse Sud-Ouest ()
Faux-Mazuras CC Creuse Sud-Ouest ()
Mansat-la-Courrière CC Creuse Sud-Ouest ()
Masbaraud-Mérignat CC Creuse Sud-Ouest ()
Montboucher CC Creuse Sud-Ouest ()
Saint-Amand-Jartoudeix CC Creuse Sud-Ouest ()
Saint-Dizier-Leyrenne CC Creuse Sud-Ouest ()
Saint-Junien-la-Bregère CC Creuse Sud-Ouest ()
Saint-Martin-Sainte-Catherine CC Creuse Sud-Ouest ()
Saint-Moreil CC Creuse Sud-Ouest ()
Saint-Pardoux-Morterolles CC Creuse Sud-Ouest ()
Saint-Pierre-Chérignat CC Creuse Sud-Ouest ()
Saint-Pierre-Bellevue CC Creuse Sud-Ouest ()
Saint-Priest-Palus CC Creuse Sud-Ouest ()
Soubrebost CC Creuse Sud-Ouest ()

Démographie

           Évolution de la population  [modifier]
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
8 4988 4177 6427 2766 7166 2806 0845 9075 820
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[20] puis population municipale à partir de 2006[21])
Histogramme de l'évolution démographique

En 2014, la population municipale du nouveau canton était de 6 492 habitants[22].

Voir aussi

Articles connexes

Bibliographie

  • Louis Marie Prudhomme, Dictionnaire géographique et méthodique de la République française en 120 départements, volume 1, Paris, Louis Marie Prudhomme, , 673 p. (lire en ligne)
  • Bernard Gaudillère, Atlas historique des circonscriptions électorales françaises, Genève, Librairie Droz SA, , 839 p. (ISBN 2600000658, lire en ligne)
  • Claude Motte,Isabelle Séguy,Christine Théré, Communes d'hier, communes d'aujourd'hui : les communes de la France, Paris, Ined, , 407 p. (ISBN 9 782733 210284).

Notes et références

  1. Louis Marie Prudhomme (1798), p. 266
  2. Notice communale de Bourganeuf sur le site de l'EHESS.
  3. Bernard Gaudillère (1995), p. 795.
  4. a b et c Décret no 2014-161 du 17 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département de la Creuse.
  5. Notice communale de Bourganeuf sur le site de l'EHESS
  6. « Loi no  2013-403 du 17 mai 2013 relative à l'élection des conseillers départementaux, des conseillers municipaux et des conseillers communautaires, et modifiant le calendrier électoral », JORF no 0114 du 18 mai 2013 p. 8242, (consulté le 2 mai 2014)
  7. Article 4 de la loi du 17 mai 2013 modifiant l'article L 191 -1 du code électoral.
  8. http://gw.geneanet.org/yadenislamarr?lang=fr&p=leonard&n=coutisson
  9. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6414460b/f1.image.r=canton?rk=1716746;4
  10. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k64144803/f2.image.r=canton?rk=3583708;4
  11. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k62569268/f4.item.r=canton.zoom
  12. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k62569609/f9.item.r=canton.zoom
  13. Né à Chypre, naturalisé Français en 1900, se marie en 1903 avec Marie-Thérèse Cousset, fille d'un ancien député de la Creuse, Camille Cousset (1833-1895). En 1914, il s'engage dans l'armée française. Lorsque la guerre se termine, il est démobilisé en 1919 et décoré de la Légion d'Honneur pour son action au cours de ces cinq années terribles. Il entreprend alors une spécialisation de médecine pulmonaire dans le service du Professeur Rist, à l'hôpital Laënnec, puis travaille à Bligny, et ensuite au sanatorium des cheminots de Ris-Orangis (source : http://www.histanestrea-france.org/SITE/IMG/pdf/eloge_cara.pdf)
  14. Décédé en fonctions le 15 août 1994.
  15. Élu lors de l'élection partielle du 9 octobre 1994.
  16. « Résultats du 1er tour pour le canton de Bourganeuf », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 25 mars 2015)
  17. « Résultats du 1er tour pour le département de la Creuse », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 25 mars 2015)
  18. « Résultats du 1er tour pour la France entière », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 23 mars 2015)
  19. « Résultats du second tour pour le canton de Bourganeuf », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 31 mars 2015)
  20. Structure de la population du canton de 1968 à l'année de la dernière population légale connue
  21. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2006, 2012
  22. Populations légales 2012 des cantons - découpage 2015, sur le site de l'Insee

Bibliographie

  • Louis Marie Prudhomme, Dictionnaire géographique et méthodique de la République française en 120 départements, volume 1, Paris, Louis Marie Prudhomme, , 673 p. (lire en ligne)
  • Bernard Gaudillère, Atlas historique des circonscriptions électorales françaises, Genève, Librairie Droz SA, , 839 p. (ISBN 2600000658, lire en ligne)
  • Claude Motte,Isabelle Séguy,Christine Théré, Communes d'hier, communes d'aujourd'hui : les communes de la France, Paris, Ined, , 407 p. (ISBN 9 782733 210284).

Liens externes