Canton d'Étampes

Canton d'Étampes
Canton d'Étampes
Situation du canton d'Étampes dans le département de Essonne.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Essonne
Arrondissement(s) Étampes
Bureau centralisateur Étampes
Conseillers
départementaux
Marie-Claire Chambaret
Guy Crosnier
2015-2021
Code canton 91 08
Histoire de la division
Création 15 février 1790[1]
Modifications 1 : 1801[3],[4]
2 : juillet 1967[2]
3 : 22 mars 2015[5]
Démographie
Population 63 430 hab. (2017)
Densité 116 hab./km2
Géographie
Superficie 547,08 km2
Subdivisions
Communes 44

Le canton d'Étampes est une division administrative et une circonscription électorale française située dans le département de l'Essonne et la région Île-de-France. À la suite du redécoupage cantonal de 2014, les limites territoriales du canton sont remaniées. Le nombre de communes du canton passe de 11 à 45.

Géographie

Occupation des sols.
Type d'occupation Pourcentage Superficie
(en hectares)
Espace urbain construit 5,7 % 1 200,20
Espace urbain non construit 3,0 % 636,74
Espace rural 91,2 % 19 096,77
Source : Iaurif[6]

Le canton d'Étampes est organisé autour de la commune d'Étampes dans l'arrondissement d'Étampes. Son altitude varie entre soixante-trois mètres à Morigny-Champigny et cent cinquante-sept mètres à Boissy-le-Sec, pour une altitude moyenne de quatre-vingt-treize mètres.

Histoire

Entre 1793 et 1801, le canton d'Étampes regroupait dans l'ancien département de Seine-et-Oise et dans l'ancien district d'Étampes les communes de Boissy-le-Sec, Boutarvilliers, Bouville, Brieres, Chalo, Champigny et Morigny, Étampes, La Forêt Belair, Ormoy, Hilaire et Villeneuve. En 1801, le canton d'Étampes fut intégré à l'arrondissement d'Étampes, diminué des communes de La Forêt-le-Roi et Villeneuve-sur-Auvers et augmenté des communes de Chauffour, Étréchy, Mauchamps, Souzy-la-Briche et Villeconin. En 1926, le canton fut rattaché à l'arrondissement de Rambouillet.

Le canton d'Étampes, division actuelle du nouveau département de l'Essonne, fut créé par le décret no 67-589 du [2], il regroupait à l'époque les communes de Boissy-le-Sec, Boutervilliers, Bouville, Brières-les-Scellés, Chalo-Saint-Mars, Étampes, Morigny-Champigny, Ormoy-la-Rivière, Puiselet-le-Marais, Saint-Hilaire et Valpuiseaux.

Par décret du , le nombre de cantons du département est divisé par deux, avec mise en application aux élections départementales de mars 2015. Le canton d'Étampes est conservé et s'agrandit. Il passe de 11 à 45 communes[5].

Représentation

Représentation avant 2015

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1833 1836 Comte François Nicolas Mollien   Conseiller à la Ferme Générale
Ministre du Trésor Public (1806-1814)
Pair de France
Propriétaire du Château de Jeurre à Morigny-Champigny, et à Vayres-sur-Essonne
1836 1838
(décès)
Ange François Gabaille   Procureur du Roi à Étampes
1838[7] 1842
(démission)
François Joseph Mainfroy   Ancien négociant et conseiller municipal d'Étampes
1842[8] 1848 Albin Nicolas
Pommeret des Varennes
  Propriétaire
Maire d'Étampes (1844-1848)
1848 1883
(décès)
Théodore Charpentier Républicain Propriétaire - Maire d'Étampes (1850-1870)
Député (1876-1881)
1883 1886
(démission)
Jules Duclos (aîné) Républicain Conseiller municipal d'Etampes
1886 1901 Emile Lefebvre Conservateur Ancien agriculteur, maire d'Etréchy puis maire d'Étampes (1890-1892)
1901 1907 Vincent-Moïse Pasturaud Républicain Médecin, conseiller municipal d'Etampes
1907 1913 Frédéric Louis Républicain Avoué, maire d'Étampes (1900-1911)
1913 1931 Marcel Bouilloux-Lafont RG Maire d'Étampes (1912-1929)
1931 1937 Marcel Duclos URD Négociant en laines, conseiller municipal d'Etampes
1937 1940 Charles Chevigny PSF[9] Conseiller municipal puis adjoint au maire d'Étampes
Nommé conseiller départemental en 1943[10]
1943 1945 André Lerebour   Adjoint au maire d'Etampes
Nommé conseiller départemental en 1943[11]
1945 1949 Jean Coureau MUR[12] app. PCF Ancien adjoint au maire d'Etampes
1949 1955 Auguste de Gayffier RPF puis DVD Docteur en droit, Avocat-Avoué
Ancien conseiller municipal d'Etampes
1955 1956
(décès)
Barthélemy Durand app.MRP Maire d'Étampes (1944-1953)
Président du Conseil général de Seine-et-Oise (1955-1956)
1956 1976 Jacques Calley DVD puis CD Médecin
Conseiller municipal d'Étampes
1976 1982 Gérard Lefranc PCF Employé du journal La Marseillaise
Maire d'Étampes
1982 2000
(décès)
Jean Coulombel CNI puis RPR Maire de Morigny-Champigny
Ancien député-suppléant
2000 2001 Jean Perthuis RPR Agriculteur propriétaire-exploitant
Maire de Valpuiseaux
2001 2008 Jean-Pierre Colombani RPR Chef d'établissement scolaire
Adjoint au maire d'Étampes
2008 2015 Jean Perthuis UMP puis PR Maire de Valpuiseaux

Représentation depuis 2015

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 en cours Marie-Claire Chambaret   DVD Maire de Cerny
Présidente déléguée chargée des séniors et des personnes handicapées
2015 en cours Guy Crosnier   LR Exploitant agricole
Maire de La Forêt-Sainte-Croix
Ancien conseiller général du Canton de Méréville (2005-2015)
Président délégué chargé de la ruralité et du monde agricole

Marie-Claire Chambaret est membre du groupe UDI, MoDem et non-inscrits.

Résultats électoraux

Élections cantonales, résultats des deuxièmes tours :

Composition

Composition avant 2015

Situation du canton d'Étampes dans le département de l'Essonne avant 2015.

Le canton de Étampes compte onze communes.

Liste des communes du canton avant le redécoupage de 2014
Nom Code
Insee
Code
postal
Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Étampes
(chef-lieu)
91150 (2012) 594


Boissy-le-Sec 91870 (2012) 36
Boutervilliers 91150 (2012) 55
Bouville 91880 (2012) 31
Brières-les-Scellés 91150 (2012) 129
Chalo-Saint-Mars 91780 (2012) 41
Morigny-Champigny 91150 (2012) 140
Ormoy-la-Rivière 91150 (2012) 91
Puiselet-le-Marais 91150 (2012) 25
Saint-Hilaire 91780 (2012) 58
Valpuiseaux 91720 (2012) 33

Composition depuis 2015

Lors du redécoupage de 2014, le canton d'Étampes comprenait quarante-cinq communes entières[5].

À la suite de la création de la commune nouvelle du Mérévillois au , le canton comprend désormais quarante-quatre communes entières.

Liste des 44 communes du canton d'Étampes au
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Modifier
Étampes
(bureau centralisateur)
91223 CC de l'Étampois Sud-Essonne 40,92 25 092 (2017) 613
Abbéville-la-Rivière 91001 CC de l'Étampois Sud-Essonne 15,02 303 (2017) 20
Angerville 91016 CC de l'Étampois Sud-Essonne 25,83 4 270 (2017) 165
Arrancourt 91022 CC de l'Étampois Sud-Essonne 7,40 152 (2017) 21
Authon-la-Plaine 91035 CC de l'Étampois Sud-Essonne 10,59 373 (2017) 35
Auvers-Saint-Georges 91038 CC Entre Juine et Renarde 12,99 1 283 (2017) 99
Blandy 91067 CC de l'Étampois Sud-Essonne 7,91 120 (2017) 15
Bois-Herpin 91075 CC de l'Étampois Sud-Essonne 3,89 77 (2017) 20
Boissy-la-Rivière 91079 CC de l'Étampois Sud-Essonne 12,47 526 (2017) 42
Boissy-le-Cutté 91080 CC Entre Juine et Renarde 4,58 1 319 (2017) 288
Boissy-le-Sec 91081 CC de l'Étampois Sud-Essonne 19,06 683 (2017) 36
Boutervilliers 91098 CC de l'Étampois Sud-Essonne 7,01 425 (2017) 61
Bouville 91100 CC de l'Étampois Sud-Essonne 20,53 648 (2017) 32
Brières-les-Scellés 91109 CC de l'Étampois Sud-Essonne 8,65 1 250 (2017) 145
Brouy 91112 CC de l'Étampois Sud-Essonne 8,39 133 (2017) 16
Cerny 91129 CC du Val d'Essonne 17,13 3 336 (2017) 195
Chalo-Saint-Mars 91130 CC de l'Étampois Sud-Essonne 28,67 1 054 (2017) 37
Chalou-Moulineux 91131 CC de l'Étampois Sud-Essonne 10,47 431 (2017) 41
Champmotteux 91137 CC de l'Étampois Sud-Essonne 7,57 368 (2017) 49
Chatignonville 91145 CC de l'Étampois Sud-Essonne 5,13 64 (2017) 12
Congerville-Thionville 91613 CC de l'Étampois Sud-Essonne 8,47 221 (2017) 26
D'Huison-Longueville 91198 CC du Val d'Essonne 10,04 1 508 (2017) 150
Fontaine-la-Rivière 91240 CC de l'Étampois Sud-Essonne 3,69 212 (2017) 57
Guillerval 91294 CC de l'Étampois Sud-Essonne 17,30 819 (2017) 47
La Forêt-Sainte-Croix 91248 CC de l'Étampois Sud-Essonne 5,36 162 (2017) 30
Le Mérévillois 91390 CC de l'Étampois Sud-Essonne 32,97 3 347 (2017) 102
Marolles-en-Beauce 91374 CC de l'Étampois Sud-Essonne 6,00 233 (2017) 39
Mérobert 91393 CC de l'Étampois Sud-Essonne 10,71 614 (2017) 57
Mespuits 91399 CC de l'Étampois Sud-Essonne 9,95 211 (2017) 21
Monnerville 91414 CC de l'Étampois Sud-Essonne 8,31 382 (2017) 46
Morigny-Champigny 91433 CC de l'Étampois Sud-Essonne 30,85 4 346 (2017) 141
Ormoy-la-Rivière 91469 CC de l'Étampois Sud-Essonne 10,29 921 (2017) 90
Orveau 91473 CC du Val d'Essonne 4,30 193 (2017) 45
Plessis-Saint-Benoist 91495 CC de l'Étampois Sud-Essonne 9,16 330 (2017) 36
Puiselet-le-Marais 91508 CC de l'Étampois Sud-Essonne 11,27 266 (2017) 24
Pussay 91511 CC de l'Étampois Sud-Essonne 11,55 2 200 (2017) 190
Roinvilliers 91526 CC de l'Étampois Sud-Essonne 7,16 107 (2017) 15
Saclas 91533 CC de l'Étampois Sud-Essonne 13,66 1 806 (2017) 132
Saint-Cyr-la-Rivière 91544 CC de l'Étampois Sud-Essonne 8,81 517 (2017) 59
Saint-Escobille 91547 CC de l'Étampois Sud-Essonne 12,00 562 (2017) 47
Saint-Hilaire 91556 CC de l'Étampois Sud-Essonne 6,79 408 (2017) 60
Valpuiseaux 91629 CC de l'Étampois Sud-Essonne 18,70 612 (2017) 33
Vayres-sur-Essonne 91639 CC du Val d'Essonne 8,46 929 (2017) 110
Villeneuve-sur-Auvers 91671 CC Entre Juine et Renarde 7,07 617 (2017) 87
Canton d'Étampes 9108 547,08 63 430 (2017) 116

Démographie

Démographie avant 2015

Évolution démographique

           Évolution de la population  
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
18 13021 42825 58227 06530 33331 31332 58934 45234 852
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[16] puis population municipale à partir de 2006[17])
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges

Pyramide des âges du canton d'Étampes en 2009 en pourcentages[18].
HommesClasse d’âgeFemmes
0,3 
90 ans ou +
0,9 
4,6 
75 à 89 ans
7,3 
12,0 
60 à 74 ans
12,3 
20,4 
45 à 59 ans
19,9 
21,9 
30 à 44 ans
20,6 
20,0 
15 à 29 ans
19,5 
20,8 
0 à 14 ans
19,7 
Pyramide des âges en Essonne en 2009 en pourcentages[19].
HommesClasse d’âgeFemmes
0,3 
90 ans ou +
0,8 
4,4 
75 à 89 ans
6,7 
11,3 
60 à 74 ans
11,9 
19,9 
45 à 59 ans
20,0 
21,9 
30 à 44 ans
21,4 
20,6 
15 à 29 ans
19,2 
21,7 
0 à 14 ans
20,0 

Démographie depuis 2015

En 2017, le canton comptait 63 430 habitants[Note 1].

Évolution de la population  [ modifier ]
2013 2014 2015 2016 2017
62 42462 69762 59662 78663 430
(Sources : Base Insee, population municipale à partir de 2013[20].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie

Emplois, revenus et niveau de vie

Répartition des emplois par catégories socioprofessionnelles en 2006.
  Agriculteurs Artisans, commerçants,
chefs d'entreprise
Cadres et professions
intellectuelles supérieures
Professions
intermédiaires
Employés Ouvriers
Canton d'Étampes 0,9 % 5,5 % 16,5 % 26,3 % 28,0 % 22,8 %
Département de l'Essonne 0,2 % 4,5 % 22,1 % 27,7 % 27,6 % 17,9 %
Moyenne nationale 2,2 % 6,0 % 15,4 % 24,6 % 28,7 % 23,2 %
Répartition des emplois par secteurs d'activités en 2006.
  Agriculture Industrie Construction Commerce Services aux
entreprises
Services aux
particuliers
Canton d'Étampes 1,8 % 15,7 % 5,7 % 15,4 % 8,3 % 5,2 %
Département de l'Essonne 0,8 % 11,5 % 6,1 % 15,4 % 18,8 % 6,4 %
Moyenne nationale 3,5 % 15,2 % 6,4 % 13,3 % 13,3 % 7,6 %
Sources : Insee[21],[22],[23]

Notes et références

Notes

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références

  1. Louis Marie Prudhomme (1798), p. 0
  2. a et b JO du 22/07/1967 sur le site legifrance.gouv.fr Consulté le 01/01/2009.
  3. Notice communale d'Étampes sur le site de l'EHESS.
  4. Bernard Gaudillère (1995), p. 0.
  5. a b et c Décret no 2014-230 du 24 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département de l'Essonne.
  6. Fiche multicommunale d'occupation des sols en 2008 sur le site de l'Iaurif. Consulté le 17/11/2010.
  7. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k4428517s/f1.item.zoom
  8. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k44463549/f1.item.r=canton.zoom
  9. Le Petit Journal, 26 octobre 1937, [https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k634865g/f2 "Liste officielle des membres du P.S.F. élus aux derniers scrutins", consultable sur [https://gallica.bnf.fr/ Gallica
  10. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k62161732/f5.item.zoom
  11. Journal officiel de la République française. Lois et décrets, parution 11 juin 1943, (en ligne).
  12. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k47386352/f3.item.zoom
  13. Résultats de l'élection cantonale 1994 sur le site du Figaro. Consulté le 21/10/2009.
  14. Résultats de l'élection cantonale 2001 sur le site du ministère de l'Intérieur. Consulté le 19/05/2009.
  15. Résultats de l'élection cantonale 2008 sur le site du ministère de l'Intérieur. Consulté le 19/05/2009.
  16. Structure de la population du canton de 1968 à l'année de la dernière population légale connue
  17. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2006, 2012
  18. Pyramide des âges cantonale 2009 sur le site de l'Insee. Consulté le 07/07/2012.
  19. Pyramide des âges de l'Essonne en 2008 sur le site de l'Insee. Consulté le 07/07/2012.
  20. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
  21. Rapport statistique cantonal sur le site de l'Insee. Consulté le 27/04/2010.
  22. Rapport statistique départemental sur le site de l'Insee. Consulté le 16/08/2009.
  23. Rapport statistique national sur le site de l'Insee. Consulté le 05/07/2009.

Voir aussi

Bibliographie

  • Louis Marie Prudhomme, Dictionnaire géographique et méthodique de la République française en 120 départements, volume 1, Paris, Louis Marie Prudhomme, , 673 p.
  • Bernard Gaudillère, Atlas historique des circonscriptions électorales françaises, Genève, Librairie Droz SA, , 839 p. (ISBN 978-2-600-00065-9 et 2-600-00065-8, lire en ligne)
  • Claude Motte, Isabelle Séguy et Christine Théré, Communes d'hier, communes d'aujourd'hui : les communes de la France, Paris, Ined, , 407 p. (ISBN 978-2-7332-1028-4, lire en ligne).

Articles connexes