Canonisations des papes Jean XXIII et Jean-Paul II

(Redirigé depuis Canonisation des papes Jean XXIII et Jean-Paul II)
Jean-Paul II et Jean XXIII
Image illustrative de l'article Canonisations des papes Jean XXIII et Jean-Paul II
Nom de naissance Karol Józef Wojtyła
Angelo Giuseppe Roncalli
Béatification (Jean XXIII)
(Jean-Paul II)
Canonisation  en la Basilique Saint-Pierre (Vatican)
par le pape François
Vénéré par Église catholique

Les canonisations des papes Jean XXIII et Jean-Paul II, annoncées le lors d'un consistoire ordinaire public[1], ont eu lieu au cours d'une cérémonie religieuse solennelle le place Saint-Pierre au Vatican et au cours de laquelle les deux bienheureux papes Jean XXIII et Jean-Paul II sont déclarés saints de l'Église catholique.

Processus aboutissant aux canonisations

Béatifications

Les béatifications de Jean XXIII et de Jean-Paul II ont ouvert la voie à des procédures en canonisation pour l'un comme pour l'autre. Le 2 juillet 2013, les évêques et cardinaux membres de la Congrégation pour les causes des saints se réunissent en assemblée plénière pour évoquer différents cas de béatifications et de canonisations. Dès le 5 juillet suivant, le pape François autorise la congrégation à promulguer le décret permettant la canonisation des bienheureux Jean-Paul II et Jean XXIII.

Cependant, ces deux procédures ont été traitées de manière différente : pour Jean-Paul II, un procès en canonisation a été mené à son terme en bonne et due forme, en un temps record alors que pour Jean XXIII, le pape François s'appuyant sur la « réputation de sainteté » a dérogé à cette procédure pour inscrire son nom au calendrier des saints[2]. Lors du consistoire convoqué le 30 septembre 2013, le pape François fixe la date de la cérémonie de canonisation de ses deux prédécesseurs au 27 avril 2014, en la solennité de la miséricorde divine[3] et correspondant à la date anniversaire des 75 ans du cardinal Stanislaw Dziwisz, actuel archevêque de Cracovie.

Procédure de canonisation de Jean XXIII

Jean XXIII est béatifié le par Jean-Paul II[4]. Le miracle qui a ouvert la voie à la béatification a eu lieu le 25 mai 1966, en faveur d'une religieuse italienne, sœur Caterina Capitani, de la congrégation des Filles de la charité, considérée comme mourante par les médecins à la suite d'une opération en vue de l'ablation d'une tumeur à l'estomac et qui a soudainement guéri après en avoir appelé à l'intercession du pape défunt[2].

Procédure de canonisation de Jean-Paul II

Béatification

Article connexe : Béatification de Jean-Paul II.

La cause en béatification de Jean-Paul II est ouverte le par le pape Benoît XVI. La cérémonie de béatification du pape défunt a lieu le en présence d'un demi million de personnes.

Les deux miracles attribués à Jean-Paul II

"La Congrégation pour la cause des saints, qui rassemble des cardinaux et des évêques, a jugé que l'intercession de Jean-Paul II était à l'origine de la guérison le 1er mai 2011, cinq ans et sept mois après la mort de Karol Wojtyla d'une Costa-Ricienne atteinte d'une maladie incurable. Les faits se sont produits dans la ville de La Union de Tres Rios. Une femme atteinte d’un anévrisme au cerveau a été guérie alors que sa famille priait à la mémoire du souverain pontife[5]". Ce miracle s'ajoute à celui de la guérison d'une religieuse française, Marie Simon-Pierre Normand, atteinte de la maladie de Parkinson, qui avait permis la béatification de Jean-Paul II.

Déroulement de la cérémonie

Les nombreux pèlerins assistant à la canonisation.

800 000 pèlerins assistent à cette cérémonie dont un demi-million massé place saint-Pierre (qui a une capacité d'environ 198 000 personnes) et à proximité, les 300 000 autres dispersés autour des dix-sept écrans géants installés dans les endroits mythiques de Rome (Colisée, Forum romain, place Farnese...)[6]. Selon le ministre italien de la Justice Angelino Alfano, 10 000 personnes sont chargées d'assurer l'ordre, qu'il s'agisse de volontaires de la protection civile, de la Garde des finances, d'agents de police ou de carabiniers[7].

C'est la première fois dans l'histoire du christianisme qu'une double canonisation de papes a lieu le même jour, et, autre fait inédit, en présence de deux papes vivants, François, qui préside la cérémonie, et son prédécesseur Benoît XVI[8]. Certains médias parlent déjà de « la messe des quatre papes »[9],[10].

Le Centre de télévision du Vatican (CTV) s'est associé à Eutelsat et neuf de ses satellites pour retransmettre en mondiovision la cérémonie sur des chaînes télévisées et dans des cinémas, le Vatican estimant à deux milliards le nombre de personnes prêtes à suivre l'événement. Pour la première fois dans l'histoire, un événement est retransmis en direct en 3D dans plus de 500 cinémas dans 20 pays à travers le monde et en 4K grâce à la collaboration entre le CTV, Sony et Sky Italia[11],[12].

Le choix du pape François de réaliser une double canonisation le même jour s'explique par plusieurs raisons. Il évite de passer de la papamania du vivant de Jean-Paul II à la papolâtrie, alors que son ancien secrétaire privé Stanisław Dziwisz, qui avait joué un rôle non négligeable dans la proclamation Santo subito[13], souhaitait une canonisation seule[14]. Selon Philippe Maxence, cette double canonisation permet également au pape François de tourner la page de Vatican II dont Jean XXIII fut l'initiateur et Jean-Paul II son principal maître d'œuvre[15]. Selon des vaticanistes comme John L. Allen, Jr., en associant deux papes, François entend réconcilier les libéraux (représentés par Jean XXIII) et les conservateurs (représentés par Jean-Paul II) de l'Église catholique[16]. Enfin, ce choix est aussi en partie dicté par la décision de ne pas doubler les coûts d'une telle opération estimée à 7,8 millions d'euros[17].

Rite de canonisation

Célébration depuis le maître-autel placé sous un dais, les dignitaires ecclésiastiques étant disposés de part et d'autre dans des carrés placés sous les portraits géants de Jean XXIII et de Jean-Paul II accrochés sur la façade de la basilique.

En plus du pape émérite, entre 140 et 150 cardinaux, 1 000 évêques, 6 000 prêtres et 200 diacres sont présents à la messe de canonisation[18].

La cérémonie débute par l'arrivée du pape François dans une procession de cardinaux, d'évêques et de patriarches d'Orient qui chantent la litanie des saints. Au cours de l'antienne d'ouverture, François donne l'accolade à son prédécesseur Benoît XVI au premier rang parmi les cardinaux concélébrants. Puis le préfet de la Congrégation pour la cause des saints le cardinal Angelo Amato, accompagné des deux postulateurs des deux causes de canonisation, s'avance et demande par trois fois[19] au pape de procéder à la canonisation de Jean XXIII et Jean-Paul II[20]. Le pape répond à la première[21] par une invitation collective à la prière[22], à la deuxième[23] par le chant du Veni Creator[24] et à la troisième[25] par la formule consacrée en latin[26] de canonisation[27]. Cette formule est saluée par l'ovation de la foule et le carillon des cloches[28].

Puis les reliquaires ornés de rameaux d'olivier d'argent des deux saints (à l’intérieur se trouvent les reliques utilisées lors de leur béatification respective, à savoir un morceau de peau de Jean XXIII et une petite fiole du sang de Jean-Paul II issu d'un prélèvement sanguin[29]), identiques, sont portés en procession et déposés à côté de l’autel[30],[31].

À l'issue du rite, Angelo Amato remercie le souverain pontife et lui demande de prononcer la canonisation dans une lettre apostolique[32], le pape lui répondant Decernimus, « nous ordonnons »[33], ce qui déclenche quelques applaudissements. Débute alors la messe proprement dite du dimanche de la divine Miséricorde qui conclut l'octave de Pâques.

Délégations officielles

Bain de foule en papamobile.

Selon le Vatican, la messe de canonisation accueille 98 délégations d'États ou d'organisations internationales, dont 24 chefs d'État et têtes couronnées, 35 chefs de gouvernement, 24 premiers ministres et 23 ministres[6]. Malgré l'ampleur mondiale de l'événement, peu de grandes personnalités ont répondu présent à l'invitation du pape François[10].

À l’issue de la messe, avant la prière du Regina Cœli qui remplace l’Angélus en cette période de l’année, le pape remercie tous ceux qui ont voulu rendre hommage aux deux papes. Puis les délégations défilent pour saluer le souverain pontife François. Enfin, le pape se livre à un bain de foule en papamobile, circulant entre les rangées de barrières métalliques[31].

Pays représentés

Pays Délégations officielles Titre
Drapeau d'Andorre Andorre Joan-Enric Vives i Sicília Co-Prince
Drapeau de l'Argentine Argentine Julián Domínguez Président de la Chambre des députés
Drapeau de la Belgique Belgique Albert II
Paola
Ancien Roi des Belges
Ancienne Reine des Belges
Drapeau de la Bosnie-Herzégovine Bosnie-Herzégovine Bakir Izetbegović Président
Drapeau de la Bulgarie Bulgarie Rosen Plevneliev
Plamen Orecharski
Siméon II de Bulgarie
Marguerite Gómez-Acebo
Marie-Louise de Bulgarie
Président
Premier ministre
Roi déchu et ancien Premier ministre
Épouse du roi déchu
Princesse de Bulgarie
Drapeau du Cameroun Cameroun Paul Biya Président
Drapeau du Canada Canada Julian Fantino ministre des Anciens combattants
Drapeau de la Côte d'Ivoire Côte d'Ivoire Henri Konan Bédié
Henriette Koinzan Bomo
Jeannot Kouadio-Ahoussou
Jeanne Adjoua Peuhmond
Robert Beugré Mambé
Augustin Thiam
ancien président
ancienne première dame
ancien premier ministre
conseillère spéciale du président
gouverneur du district d’Abidjan
gouverneur du district de Yamoussoukro
Drapeau de la Croatie Croatie Ivo Josipovic
Zoran Milanovic
Président
Premier ministre
Drapeau de l'Équateur Équateur Rafael Correa Président
Drapeau de l'Espagne Espagne Roi Juan Carlos Ier
Reine Sofia
Roi
Reine
Drapeau des États-Unis États-Unis John Podesta conseiller spécial du président
Drapeau de la France France Manuel Valls
Bernadette Chirac
François Fillon
Charles Revet
Xavier Breton
Premier ministre
Ancienne première dame
Ancien premier ministre
Sénateur, président du groupe d’amitié France-Saint-Siège au Sénat
Député, président du groupe d’amitié France-Saint-Siège à l'Assemblée nationale
Drapeau du Gabon Gabon Ali Bongo Ondimba Président
Drapeau de la Guinée équatoriale Guinée équatoriale Teodoro Obiang Nguema Mbasogo Président
Drapeau de la Hongrie Hongrie János Áder
Viktor Orbán
Président
Premier ministre
Drapeau du Honduras Honduras Juan Orlando Hernández Président
Drapeau de l'Irlande Irlande Enda Kenny Premier ministre
Drapeau de l'Italie Italie Giorgio Napolitano
Clio Maria Bittoni
Matteo Renzi
Président
Première dame
Premier ministre
Drapeau du Kosovo Kosovo Atifete Jahjaga Présidente
Drapeau de l'Ordre souverain de Malte Ordre souverain de Malte Matthew Festing Grand maitre
Drapeau du Liban Liban Michel Sleiman
Tammam Salam
Président
Premier ministre
Drapeau du Liechtenstein Liechtenstein Hans-Adam II
Marie Kinský
Prince souverain
Princesse consort
Drapeau de la Lituanie Lituanie Dalia Grybauskaite
Algirdas Butkevicius
Présidente
Premier ministre
Drapeau du Luxembourg Luxembourg Grand-Duc Henri
María Teresa Mestre
Grand-Duc
Grande-Duchesse
Drapeau du Mexique Mexique Angélica Rivera Première dame
Drapeau du Paraguay Paraguay Horacio Cartes Président
Drapeau de la Pologne Pologne Bronislaw Komorowski
Anna Komorowska
Donald Tusk
Aleksander Kwaśniewski
Jolanta Kwaśniewska
Lech Wałęsa
Danuta Wałęsa
Ewa Kopacz
Bogdan Borusewicz
Président
Première dame
Premier ministre
ancien Président
ancienne première dame
ancien président
ancienne première dame
présidente de la Diète (chambre basse du parlement)
président du Sénat
Drapeau du Portugal Portugal Rui Machete ministre des affaires étrangères
Drapeau du Salvador Salvador Mauricio Funes
Salvador Sánchez Cerén
Président
Vice-président
Drapeau de la Slovaquie Slovaquie Ivan Gašparovič
Robert Fico
Président
Premier ministre
Drapeau de la Slovénie Slovénie Borut Pahor
Alenka Bratušek
Président
Première ministre
Drapeau de la République de Chine Taïwan Wu Den-yih Vice-président
Drapeau de l'Ukraine Ukraine Andriï Deshchytsia ministre des affaires étrangères
Drapeau du Venezuela Venezuela Elías Jaua ministre des affaires étrangères
Drapeau du Zimbabwe Zimbabwe Robert Mugabe Président

Organisations internationales

Organisation Drapeau Délégations officielles Titre
Union européenne flag of Europe Herman Van Rompuy
José Manuel Barroso
Miguel Ángel Martínez Martínez
président du conseil européen
président de la commission européenne
vice-président de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe
Programme alimentaire mondial flag of United Nations Ertharin Cousin directrice générale
Organisation des États américains José Miguel Insulza secrétaire général
Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture flag of FAO José Graziano da Silva directeur général

Galerie

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références

  1. « Le pape annoncera officiellement la date de la canonisation de Jean-Paul II et de Jean XXIII le 30 septembre », sur La Croix,
  2. a et b « Vatican - Canonisation : Jean XXIII, le pape rénovateur », sur Le Point,
  3. Le 27 avril, Jean XXIII et Jean-Paul II seront canonisés , Radio Vatican, 30 septembre 2013
  4. Homélie du 3 septembre 2000, béatification de 5 serviteurs de Dieu
  5. http://www.parismatch.com/Actu/International/Jean-Paul-II-sera-canonise-520943 et Le Monde, 25/04/2014 , http://www.lemonde.fr/europe/video/2014/04/25/la-miraculee-de-jean-paul-ii-ses-mains-sont-sorties-de-la-photo_4407515_3214.html
  6. a et b « Jean XXIII et Jean Paul II, "hommes courageux", faits saints par François », sur Le Temps,
  7. (it) « Alfano: "Per la canonizzazione dei due Papi previsto un milione di persone" », sur Rai,
  8. Camille Caldini, « Neuf questions que vous n'osez pas poser sur la canonisation de Jean-Paul II et Jean XXIII », sur France TV,
  9. « Double canonisation : Benoît XVI concélébrera la messe avec le pape François », sur Le Point,
  10. a et b Julie Guesdon, « Les papes Jean XXIII et Jean-Paul II canonisés au Vatican », sur France Bleu,
  11. (it) Simone Rossi, « Sony Digital Cinema, la tecnologia 4K alla cerimonia di canonizzazione », sur digital-sat.it,
  12. (it) « Canonizzazione Giovanni Paolo II e Giovanni XXIII : Diretta tv e cinema aperti », sur Melty,
  13. Philippe Levillain, Moment Benoît XVI, Fayard, , p. 80
  14. Jean-Marie Guénois, « Les derniers secrets d'une double canonisation », sur Le Figaro,
  15. 25 avril 2014, « Philippe Maxence », sur Le Figaro
  16. « Double canonisation : le coup de maître du pape François », sur Le Point,
  17. Alix Hardy, « Jean XXIII et Jean-Paul II proclamés saints », sur franceinfo,
  18. Julie Reynié, « Jean XXIII et Jean-Paul II canonisés devant 800 000 fidèles », sur Le Parisien,
  19. Contre une fois lors du rituel de béatification, pour marquer la solennité de la démarche.
  20. « Jean XXIII et Jean-Paul II proclamés saints », sur La Croix,
  21. Formule de la petitio : « Très Saint-Père, la sainte Église notre Mère vous demande instamment d’inscrire les bienheureux Jean XXIII et Jean-Paul II au catalogue des saints et ce faisant, qu’ils soient invoqués par tous les chrétiens ».
  22. « Chers frères, élevons nos prières vers Dieu le Père tout-puissant par Jésus Christ, afin que, par l’intercession de la bienheureuse Vierge Marie et de tous les saints, il soutienne de sa grâce ce que nous allons maintenant accomplir ».
  23. « Très Saint-Père, forts de cette prière unanime, la sainte Église vous demande instamment de nouveau de bien vouloir inscrire ces fils qui ont été élus au catalogue des saints ».
  24. « Invoquons l’Esprit qui vivifie pour qu’il illumine notre esprit et que le Christ notre Seigneur ne permette pas que son Église se trompe pour un événement d’une si grande importance »
  25. « Très saint-père, la Sainte Église notre Mère, confiante dans la promesse du Seigneur d'envoyer sur elle l'Esprit de vérité, qui à toute époque a préservé de l'erreur le magistère suprême, supplie avec force Votre Sainteté de vouloir inscrire ces fils élus dans le catalogue des saints et ce faisant, qu’ils soient invoqués par tous les chrétiens »
  26. « En l'honneur de la Très Sainte Trinité, pour l'exaltation de la foi catholique et pour l’accroissement de la vie chrétienne, avec l'autorité de Notre Seigneur Jésus-Christ, des Saints Apôtres Pierre et Paul, et la Nôtre, après avoir longuement réfléchi et invoqué à plusieurs reprises l'aide divine et écouté l'avis de beaucoup de Nos Frères dans l'Épiscopat, nous déclarons et nous définissons Saints, les Bienheureux Jean XXIII et Jean-Paul II. Et nous les inscrivons dans le Livre des Saints et nous décrétons qu'ils doivent être vénérés avec dévotion dans toute l'Église. Au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit. »
  27. « Comment se déroule la cérémonie de canonisation ? », sur Le Figaro,
  28. « Canonisation de Jean Paul II et Jean XXIII : l’hommage du pape François », sur rfi.fr,
  29. Durant la phase finale de la maladie de Jean-Paul II, un prélèvement sanguin du pape fut confié au centre de transfusion de l'hôpital pédiatrique Bambino Gesù  dans l'éventualité d'une transfusion qui n'eut pas lieu. Il fut alors placé dans quatre flacons, deux étant restés auprès du secrétaire privé du pape, Stanisław Dziwisz, deux placés dans des reliquaires, l'un déposé à l'Office des célébrations liturgiques du Souverain Pontife , l'autre présenté lors de la béatification et de la canonisation, un anticoagulant lui permettant de rester liquide. Source : (en) Janet Carsten, Blood Will Out, John Wiley & Sons, , p. 1.
  30. « Jean XXIII et Jean Paul II sont devenus « saints » », sur Le Monde,
  31. a et b « Canonisations de Jean XXIII et Jean-Paul II : une journée historique », sur Radio Vatican,
  32. « Beatissime Pater, nomine Sanctæ Ecclesiæ enixas gratias ago depronuntiatione a Sanctitate Vestra facta ac humiliter peto ut eadem Sanctitas Vestra super peracta canonizatione Litteras Apostolicas dignetur decernere » (« au nom de la Sainte Église je remercie chaleureusement la proclamation qu'a faite votre sainteté et demande humblement que Votre Sainteté daigner prononcer la canonisation qui a eu lieu dans une lettre apostolique »).
  33. (it) « Libretto della Celebrazione. II Domenica di Pasqua e celebrazione eucaristica presieduti dal santo padre francesco (livret de célébration) », sur vatican.va,
  34. (en) Francis X. Rocca, « Pope Francis, with retired pope, canonizes Sts. John and John Paul », sur catholicnews.com,

Voir aussi