Canlers

Canlers
Canlers
Église Notre-Dame-du-Rosaire de Canlers.
Blason de Canlers
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Pas-de-Calais
Arrondissement Montreuil
Canton Fruges
Intercommunalité Communauté de communes du Haut Pays du Montreuillois
Maire
Mandat
Léon Blond
2014-2020
Code postal 62310
Code commune 62209
Démographie
Gentilé Canlersois
Population
municipale
162 hab. (2016 en diminution de 10,5 % par rapport à 2011)
Densité 45 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 28′ 59″ nord, 2° 08′ 48″ est
Altitude Min. 117 m
Max. 142 m
Superficie 3,62 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

Voir sur la carte administrative du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Canlers

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

Voir sur la carte topographique du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Canlers

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Canlers

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Canlers

Canlers est une commune française située dans le département du Pas-de-Calais en région Hauts-de-France.

Géographie

Communes limitrophes

Rose des vents Fruges Rose des vents
Ruisseauville N Verchin
O    Canlers    E
S
Azincourt Tramecourt

Toponymie

Le nom de la localité est attesté sous les formes Canletum (1123), Canlers (1218), Camlers (1297), Canllers (1345)[1].

Viendrait du nom d'homme germanique Cano, auquel a été ajouté le nom germanique -hlaeri « clairière ».

Histoire

Politique et administration

Canlers dans son canton et dans l'arrondissement de Montreuil-sur-Mer.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 En cours
(au 30 novembre 2014)
Léon Blond   Agriculteur
Réélu pour le mandat 2014-2020[2],[3],[4]

Démographie

Évolution démographique

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[6].

En 2016, la commune comptait 162 habitants[Note 1], en diminution de 10,5 % par rapport à 2011 (Pas-de-Calais : +0,54 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
247261289299316306307282283
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
285278309292282235226232222
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
221226207203196180182174168
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
183173194178161175186187176
2016 - - - - - - - -
162--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges

La population de la commune est relativement âgée. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (21,9 %) est en effet supérieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (19,8 %). À l'instar des répartitions nationale et départementale, la population féminine de la commune est supérieure à la population masculine. Le taux (52,9 %) est supérieur au taux national (51,6 %).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 47,1 % d’hommes (0 à 14 ans = 26,1 %, 15 à 29 ans = 12,5 %, 30 à 44 ans = 29,5 %, 45 à 59 ans = 10,2 %, plus de 60 ans = 21,5 %) ;
  • 52,9 % de femmes (0 à 14 ans = 25,3 %, 15 à 29 ans = 19,2 %, 30 à 44 ans = 25,3 %, 45 à 59 ans = 8,1 %, plus de 60 ans = 22,3 %).
Pyramide des âges à Canlers en 2007 en pourcentage[9]
HommesClasse d’âgeFemmes
1,1 
90 ans ou +
1,0 
3,4 
75 à 89 ans
5,1 
17,0 
60 à 74 ans
16,2 
10,2 
45 à 59 ans
8,1 
29,5 
30 à 44 ans
25,3 
12,5 
15 à 29 ans
19,2 
26,1 
0 à 14 ans
25,3 
Pyramide des âges du département du Pas-de-Calais en 2007 en pourcentage[10]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,2 
90 ans ou +
0,8 
5,1 
75 à 89 ans
9,1 
11,1 
60 à 74 ans
12,9 
21,0 
45 à 59 ans
20,1 
20,9 
30 à 44 ans
19,6 
20,4 
15 à 29 ans
18,5 
21,3 
0 à 14 ans
18,9 

Culture locale et patrimoine

Lieux et monuments

  • L'église Notre-Dame-du-Rosaire, rebâtie au XVIIe siècle (de l'ancienne église du XVe siècle, il ne reste que le portail), puis restaurée à de nombreuses reprises au XIXe siècle.
  • La chapelle Notre-Dame des Sept Douleurs, construite en 1818.
  • Le manoir de Canlers, datant du XVIe ou XVIIe siècle, aujourd'hui propriété privée.
  • Divers niches et calvaires.
  • Le monument aux morts.

Personnalités liées à la commune

Héraldique

Blason de Canlers Blason Deux écus :
  1. D'argent à la croix de gueules chargée de cinq coquilles du champ.
  2. D'or à la bande d'azur.
Détails
Le premier écu est celui de la famille d'Héricourt, seigneur de Canlers du XIIe au XVIIIe siècle.
Le second, à l'origine encore inconnue, pourrait être celui de la famille de Noeuvéglise, qui se dit seigneur de la commune du XVIe au XVIIe siècle.
Adopté par la municipalité.
Alias
Alias du blason de Canlers

D'azur à trois chandeliers d'or.
Blason modèle fr Armes parlantes.svg Armes parlantes (Canlers = chandeliers, candeliers en picard).

Armes, sous leur forme ancienne, de la famille de Canlers, proposées à la commune par les Archives du Pas-de-Calais.

Pour approfondir

Bibliographie

Articles connexes

Liens externes

Notes et références

Notes

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références

  1. Comte Auguste De Loisne, Dictionnaire topographique du département du Pas-de-Calais, Paris, (lire en ligne), p. 85
  2. « Le bilan du maire de Canlers : «J’ai confiance en l’avenir et plus particulièrement dans la communauté de communes» : Léon Blond, le maire de Canlers (près de Fruges), croit en l’avenir de sa petite commune. Au point qu’il est partant pour un nouveau mandat. », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le 30 novembre 2014).
  3. « Liste des communes et des maires » [xls], Préfecture du Pas-de-Calais, (consulté le 30 novembre 2014)
  4. Philippe Lambert, « Canlers : la sécurité incendie du village, la priorité de Léon Blond : Léon Blond, agriculteur âgé de 44 ans, entame son troisième mandat à la tête du village de Canlers. Pour lui, l’essentiel des investissements a été réalisé au fur et à mesure de ses précédentes mandatures. Même si en termes de défense incendie, il reste encore à faire. », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le 30 novembre 2014).
  5. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  6. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  9. « Évolution et structure de la population à Canlers en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 12 août 2010)
  10. « Résultats du recensement de la population du Pas-de-Calais en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 12 août 2010)