Camille Crenier

Camille Crenier
Naissance
Décès
Nationalité
Activité
Formation
Distinction

Henri-Camille Crenier, dit Camille Crenier, né le dans le 20e arrondissement de Paris[1], « Mort pour la France » le sur la colline de Notre-Dame-de-Lorette à Ablain-Saint-Nazaire[2], est un sculpteur français, lauréat du prix de Rome en 1908.

Biographie

Né dans une famille pauvre, Camille Crenier entre à 1897 à l'École des beaux-arts de Paris où il est l'élève d'Alexandre Falguière et d'Antonin Mercié. Il participe aux concours Chenavard et expose au Salon des artistes français, où il obtint en 1901 une mention honorable pour son groupe Sous les Étoiles.

En 1908, Devant le Crépuscule lui vaut une seconde médaille. la même année, avec Sophocle, adolescent, chante la victoire de Salamine, il obtient le prix de Rome, pour lequel il avait déjà concouru trois fois.

Durant son séjour à la Villa Médicis, Crenier conçoit La Jacquerie, et un Berger, figure en marbre restée inachevée.

De retour en France, il devient professeur à l'École Germain-Pilon.

Crenier occupe un atelier rue des Princes, à Boulogne-Billancourt. Après sa mort, on y trouve entre autres un projet de monument à Gambetta pour le XXe arrondissement de Paris et un projet de monument à François Viète.

Lors de la Première Guerre mondiale, Camille Grenier, caporal au 3° bataillon de chasseur à pied, tombe à Notre-Dame-de-Lorette, où il est inhumé dans la nécropole.

Œuvres

Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (avril 2017)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.
  • Première Tristesse
  • Appel à l'humanité contre l'alcoolisme

Bibliographie

  • Paul Ginisty, Les artistes morts pour la patrie, août 1914-décembre 1915, Librairie Félix Alcan, 1916, pp. 67–69. Consultable sur archive.org

Liens externes

Notes et références

Liens externes