Calcaire argileux

Un calcaire argileux est une roche sédimentaire, mélange de calcaire (CaCO3) dans une proportion de 95 à 65 % et d'argile dans une proportion de 5 à 35 %[1].

Terminologie

Terminologie des roches sédimentaires du pôle calcaire au pôle argile.
Teneur en calcaire en % 100 - 95 95 - 65 65 - 35 35 - 5 5 - 0
Roches Calcaire Calcaire argileux Marne Argile calcaire Argile

Les termes de « calcaire marneux » ou de « marne calcaire», parfois utilisés, sont impropres car ils associent un des élements constitutifs (le calcaire) avec un mélange de calcaire et d'argile (marne).

Aspects géologiques

La présence de calcaire est due à la décomposition de sédiments. On trouve quelquefois le calcaire argileux présent dans une alternance de strates avec des marnes ; c'est un type de formation marno-calcaire. Un exemple de ce type de formation est celui du calcaire à gryphées de Sainte-Mère-Église datant du Sinémurien, dont chacune des doubles strates correspond à une durée de formation de dix mille ans environ[2].

Caractéristiques physico-chimiques

En fonction de la distribution de l'argile au sein du calcaire, les caractéristiques mécaniques et la résistance à l'eau varient fortement[3].

Utilisation par l'homme

Le calcaire argileux, chauffé à une température comprise entre 600 °C et 800 °C, a longtemps été utilisé pour produire de la chaux hydraulique. Porté à 900 °C, il permet d'obtenir du ciment romain à prise rapide et à 1 200 °C du ciment Portland à prise lente[4].

Voir aussi

Articles connexes

Notes et références

  1. Alain Foucault, Jean-François Raoult, Fabrizio Cecca, Bernard Platevoet, Dictionnaire de géologie, 2014, 8e éd., coll. « Hors collection/ Dunod », 416 p. (ISBN 9782100597352)
  2. Lias - Sinémurien - formation du calcaire à gryphées, sur etab.ac-caen.fr
  3. A. Le Roux, Caractéristiques mécaniques des roches argileuses en relation avec leur texture, 1972
  4. Charles Pomerol, « Calcaires », Encyclopædia Universalis (consulté le 24 décembre 2015), Utilisation des roches calcaires