Caisse centrale de la France d'outre-mer

La Caisse centrale de la France d'outre-mer est l'organisme monétaire français chargé de l'émission monétaire dans les colonies françaises entre 1941 et 1959.

Caisse centrale de la France d'outre-mer

Sommaire

Histoire

Le , le Comité national français, gouvernement de la France libre, crée par ordonnance la Caisse centrale de la France libre. Elle est alors chargée « d'émettre des billets au porteur et des monnaies métalliques ayant force libératoire dans les territoires désignés ». Elle émet le franc CFA en Afrique-Équatoriale française, au Cameroun, à Saint-Pierre-et-Miquelon, en Polynésie française et en Nouvelle-Calédonie, puis, après leur ralliement, en Martinique, en Guadeloupe, à La Réunion, à Djibouti, à Madagascar, en Afrique-Occidentale française, etc.

Le , elle change de nom et devient la Caisse centrale de la France d'outre-mer. Le gouvernement lui confie par la suite des missions de développement.

À partir de 1955, ses missions monétaires sont peu à peu supprimées ; en 1958, la caisse n'émet de la monnaie que dans les trois départements d'outre-mer d'Amérique, et s'occupe de la mise en circulation du Franc CFA à La Réunion et à Saint-Pierre-et-Miquelon. Elle est renommée Caisse centrale de coopération économique.

Afin de clarifier son rôle, en 1959, les missions monétaires sont confiées à l'institut d'émission des départements d'outre-mer, la caisse se consacrant à ses missions d'agence de développement.

La Caisse centrale de coopération économique, héritière de la Caisse centrale de la France d'outre-mer, est devenue aujourd'hui l'Agence française de développement.

Articles connexes

Lien externe

Notes et références