Cacatois

Cacatois
Sur les grand voiliers, comme le Krusenstern, le cacatois est la plus haute voile de chaque mât (la 6e): "Royal Sail"
Le grand-mât ici porte 3 cacatois au sommet (le perroquet n'est pas divisé en deux)
Corvette toutes voiles déployées, les cacatois constituent les 4e voile les plus hautes sur chaque mât visible.

Le cacatois est une petite voile carrée se trouvant au-dessus du perroquet, hissée par beau temps[1] sur les voiliers comportant plus de 3 voiles par mâts.
Il s'agit généralement de la voile la plus haute (généralement la 4e).

Nom des voiles

Il existe plusieurs types de cacatois en fonction du mât où il se trouve[2] :

La voile au-dessus du cacatois s'appelle le contre-cacatois. En anglais on parle de "Royal sail" et "Skysail", parfois un 3e cacatois apparait que l'on appelle : "Moonraker" ou "monorail" ou "hopesail" ou "hope-in-heaven".

Certains grands voiliers disposent de très nombreuses voiles (jusqu'à sept par mât). Le voiles sont dédoublées et on rencontre :

  • petit cacatois (en bas) et petit-contre cacatois (en haut), sur le mât de misaine.
  • grand cacatois (en bas) et grand-contre cacatois (en haut), sur le grand mât.
  • Cacatois de perruche (en bas) et contre-cacatois de perruche (en haut), sur le mât d'artimon

Dans cette configuration les cacatois sont les voiles les plus hautes (les 6e et 7e).

Etymologie

Le nom viendrait comme les autres voiles hautes de nom d'oiseaux ici le cacatoès[1].

Notes et références

  1. a et b « CNRTL dénitions »
  2. Guide des gréements, Le Chasse Marée, page 5

Voir aussi

Bibliographie

  • (Collectif), Guide des gréements, Le Chasse Marée, (ISBN 2903708649)

Articles connexes

Liens externes