CFD Réseau d'Indre-et-Loire sud

Ancienne gare de Chemillé-sur-Indrois devenue la mairie.

Le Réseau d'Indre et Loire sud de la compagnie de chemins de fer départementaux (CFD), comprend deux lignes construites à voie métrique. Il est situé dans la partie sud du département d'Indre-et-Loire, et a été mis en service en 1889 et fermé en 1949.

Réseau

Il comprenait les lignes suivantes[1] :

Le centre du réseau et les ateliers se trouvaient à Ligueuil. La gare de Loches était en cul-de-sac.

Le réseau ferme le 31 décembre 1949.

Gares de Jonctions

Le réseau possédait les gares de jonction suivantes:

Matériel roulant

Matériel livré à l'origine:

  • Matériel moteur
7 locomotives à vapeur type 031, de 16 tonnes à vide N° 10, 12, 13, 15, 16, 20, 21
  • Matériel remorqué
  • voitures voyageurs
1 voitures à un compartiment de 1re et deux de 2e classe, type AB
14 voitures à trois compartiments de 3e classe, type C

Ces voitures étaient à 2 essieux et portières-latérales

  • fourgons à bagages: 10 unités
  • wagons de marchandises
34 wagons couverts
21 wagons tombereaux
12 wagons plats
7 wagons plats à traverse pivotante
1 wagon grue

Notes et références

Voir aussi

Bibliographie

  • Marcel Grégoire (dir.) et al., « Chemins de fer départementaux : Réseau Nord - Réseau Sud », dans Marcel Grégoire - Collectif - Conseil départemental d'Indre-et-Loire, Rapport et délibérations du Conseil Général d'Indre-et-Loire : première session ordinaire, vol. 3, Imprimerie Arrault, , 284 p. (lire en ligne), pages 45 à 65.
  • Bernard Monteil et Christine Colombier, « Les ateliers du chemin de fer de Tours et de sa région », Revue d’histoire des chemins de fer, nos 28-29,‎ , p. 73-99 (ISSN 0996-9403, DOI 10.4000/rhcf.1755, lire en ligne, consulté le 1er avril 2017).
  • Maurice Wolkowitsch (dir.), Le siècle des chemins de fer secondaires en France, 1865-1963. : Les entreprises, les réseaux, le trafic, vol. 30, Revue d'histoire des chemins de fer, (lire en ligne).

Liens externes