Cône de déjection

Cône de déjection
Cône de déjection dans les Pyrénées.
Cône de déjection à hauteur de Randa en Suisse. Le torrent issu du glacier charrie des alluvions qui déplacent le cours de la rivière sur l'autre versant de la vallée.
Cône de déjection formant un delta dans une vallée noyée par un lac. Les matériaux apportés par le cône ont surélevé le niveau de cette zone par rapport au lac.

Un cône de déjection ou cône alluvial est un amas de sédiments, le plus souvent de forme conique, déposés à une rupture de pente concave du lit d'un torrent, au débouché d'un talweg pentu dans une vallée. Cette accumulation s'initie avec un ravinement érosif prononcé, suivi d'un fort transport solide puis d'un dépôt des matériaux transportés, ce processus étant souvent renouvelé au fil des millénaires.

En montagne, les cônes de déjection sont alimentés par les crues et les laves torrentielles.

Le sommet d'un cône de déjection, soit le point à partir duquel le cours d'eau n'est plus latéralement confiné, est appelé apex. Le lit du cours d'eau générateur du cône de déjection est susceptible de divaguer sur l'ensemble du cône, avec un fond souvent perméable.

Voir aussi

Articles connexes

Bibliographie