Célia de Lavergne

Célia de Lavergne
Fonctions
Députée française
En fonction depuis le
(3 ans)
Élection 18 juin 2017
Circonscription 3e de Drôme
Législature XVe
Groupe politique LREM
Prédécesseur Hervé Mariton
Biographie
Date de naissance (40 ans)
Lieu de naissance Clamart (Hauts-de-Seine, France)
Nationalité Française
Parti politique LREM
Diplômée de École polytechnique
École nationale des ponts et chaussées
Profession Ingénieur

Célia de Lavergne, née le à Clamart, est une femme politique française.

Membre de La République en marche, elle est élue députée dans la troisième circonscription de la Drôme lors des élections législatives françaises de 2017. À l'Assemblée nationale, elle siège à la commission des Affaires économiques, où elle officie de 2018 à 2019 comme "whip" (coordinatrice) du groupe La République en marche, avant de devenir porte-parole du groupe.

Formation et parcours professionnel

Diplômée de l'École polytechnique (promotion X1999)[1] et de l'École nationale des ponts et chaussées, elle devient ingénieur, spécialisée dans les questions d'eau et d'environnement, puis d'urbanisme et d'aménagement du territoire, auprès d'entreprises privées ou de collectivités territoriales[Lesquels ?].

Elle dirige l'Association scientifique et technique pour l'eau et l'environnement (l'ASTEE) de 2011 à 2014. Puis, jusqu'en 2016, elle est conseillère chargée du développement durable et de la ville intelligente auprès de Jean-Louis Missika, adjoint chargé de l'urbanisme à la mairie de Paris, ce qui lui permet de s'investir dans la COP21[2].

Députée LREM de la XVe législature

Élection

Le 18 juin 2017, elle est élue députée dans la troisième circonscription de la Drôme, sous l'étiquette La République en marche !, avec 57 % des voix, face à Paul Bérard (LR) et son suppléant, le député sortant Hervé Mariton[3],[4]. Célia de Lavergne est la première femme élue dans cette circonscription[5], et sa victoire est la plus large jamais obtenue sur celle-ci[6].

Fonctions au sein du groupe LREM

Au sein de l'Assemblée nationale, elle siège à la Commission des affaires économiques au sein de laquelle elle officie comme coordinatrice du groupe La République en marche (« whip ») à partir de janvier 2018[7]. En septembre 2019, elle est nommée porte-parole du groupe LREM : elle fait alors partie des huit parlementaires de la majorité à occuper ce poste[8].

Activité législative

Un temps membre du Conseil supérieur de l'énergie, elle est remplacée par Anne-France Brunet[9]. Après s'être intéressée à l'énergie, elle privilégie le numérique[9]. En novembre 2017, Bruno Le Maire, ministre de l'Économie et des Finances, lui confie, dans le cadre du plan d'action pour la croissance et la transformation des entreprises, une mission portant sur la numérisation et l'innovation dans les entreprises françaises[10]. A l'occasion de la restitution publique de ses travaux au ministre, elle appelle notamment au maintien d'un crédit-impôt-recherche adapté aux PME et à la création d'un plan gouvernemental pour former à l'innovation et au numérique dès l'école primaire, par la création de concours d'inventeurs, puis au lycée et dans l'enseignement supérieur, par un choix de modules spécifiques à la création d'entreprise, à l'innovation et aux technologies stratégiques[11]. Selon Le Dauphiné, « elle s’est particulièrement investie » dans l'élaboration du projet de loi énergie-climat[12].

En août 2017, Stéphane Travert, ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation, lui confie la mission de coordonner les États généraux de l'alimentation, en binôme avec Olivier Allain, vice-président du conseil régional de Bretagne[13]. A ce titre, elle organise une « caravane » et des « ateliers législatifs » pour interroger les citoyens sur leur conception du modèle agricole et l'alimentation[14],[14]. Elle organise plusieurs ateliers législatifs sur la loi Alimentation[15],[16]. En avril 2019, elle est mandatée par Didier Guillaume, successeur de Stéphane Travert, pour « piloter à ses côtés le groupe de travail dédié à l’agroalimentaire, et composé de professionnels, partenaires sociaux et experts »[17].

Elle organise une rencontre entre un représentant de l'Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP) et des élus locaux pour « que l’Autorité puisse appréhender les dysfonctionnements liés au manque d’entretien des lignes directement auprès des maires », et pour présenter « les difficultés que peuvent connaître les habitants de la Drôme sur le réseau de téléphonie fixe »[18].

Elle organise plusieurs « ateliers citoyens » consacrés aux mobilités à Montélier, Taulignan et Die en prévision de l'examen par l'Assemblée nationale du projet de loi d'orientation des mobilités[19].

Lors du Grand débat national, elle est chargée de veiller à la tenue de réunions publiques dans l'ensemble de la Drôme[20]. Elle organise une réunion publique dans le cadre du Grand Débat en mars 2019 à Bourdeaux[21].

En novembre 2018, elle est nommée rapporteure pour avis concernant la proposition de loi sur création de l’agence nationale de la cohésion des territoires[22]. Elle organise un cycle d'échanges avec les associations de la Drôme en mars 2019 et invite le gouvernement à inclure les associations des territoires ruraux dans le plan dédié aux petites associations[23].

Au sein de LREM

A l'automne 2018, elle soutient Stanislas Guerini pour succéder à Christophe Castaner comme délégué général de LREM[24].

Notes et références

  1. https://www.polytechnique.org/profile/celia.de-lavergne.1999.
  2. « Interviews de Célia de Lavergne, députée de la Drôme et Jean-Charles Colas-Roy, député de l’Isère – Décryptages, le blog », sur blog.cre.fr (consulté le 23 décembre 2017)
  3. Ministère de l'Intérieur, « Élections législatives 2017 », sur elections.interieur.gouv.fr, (consulté le 19 mai 2018).
  4. « Résultats des législatives 2017 dans la Drôme : 4 femmes élues députées », Le Monde,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne, consulté le 27 novembre 2017)
  5. « « Le fief du sortant Hervé Mariton est tombé : un large succès pour Célia de Lavergne » », Le Crestois,‎ (lire en ligne)
  6. « « Le fief du sortant Hervé Mariton est tombé : un large succès pour Célia de Lavergne » », Le Brestois,‎ (lire en ligne)
  7. « À l'Assemblée, Ferrand tente de ressouder les Marcheurs », FIGARO,‎ (lire en ligne, consulté le 27 janvier 2018)
  8. « La députée Célia de Lavergne nommée porte-parole du groupe La République en marche à l’Assemblée nationale », sur ledauphine.com, (consulté le 11 septembre 2019).
  9. a et b Simon Prigent, « À l’Assemblée, les élus qui s’imposent sur l’énergie », sur contexte.com, (consulté le 20 juillet 2018).
  10. « Coworking, numérisation..., la nouvelle mission de Célia de Lavergne », Le Dauphiné libéré,‎ (lire en ligne, consulté le 27 novembre 2017).
  11. « Projet de loi Le Maire sur les entreprises : ce qu’il faut retenir des travaux préparatoires - Vie de l'entreprise », Le Moniteur,‎ (lire en ligne, consulté le 22 décembre 2017).
  12. « L'INVITÉE DU MATIN La députée Célia de Lavergne détaille les mesures face à « l’urgence climatique » - Vidéo dailymotion », sur Dailymotion (consulté le 20 août 2019)
  13. « EGA: deux coordinateurs pour faire la synthèse - Journal de l'environnement », sur www.journaldelenvironnement.net (consulté le 27 novembre 2017)
  14. a et b « Nyons : Célia de Lavergne lance sa caravane des États Généraux de l’Alimentation », sur France Bleu, (consulté le 20 août 2019)
  15. Annie Laurie, « Loi Egalim : le député Moreau venu discuter avec des Drômois », L'Agriculture Drômoise,‎ (lire en ligne)
  16. « Journal L'Agriculture Drômoise - L'actualité agricole et rurale dans la Drôme », sur www.agriculture-dromoise.fr (consulté le 20 août 2019)
  17. « DRÔME. Célia de Lavergne, “pilote” du pacte productif pour l’agroalimentaire », sur www.ledauphine.com (consulté le 20 août 2019)
  18. « Dysfonctionnements du réseau de téléphonie fixe dans la Drôme : la Députée a invité l’ACEP », Journal du Diois et de la Drôme (n°3695),‎
  19. « La députée Célia de Lavergne a animé un atelier citoyen autour de la mobilité », Le Dauphiné Libéré, édition du Rhône en Diois, 3 mai 2019,‎
  20. « Dans les coulisses de la visite d’Emmanuel Macron à la préfecture de Valence », Le Dauphiné Libéré, édition Rhône au Diois,‎
  21. « Bourdeaux, le grand débat organisé par la députée », Le Brestois,‎
  22. « politique Express - Drôme. Cohésion des territoires : la députée LREM Célia de Lavergne nommée rapporteur », sur www.ledauphine.com (consulté le 20 août 2019)
  23. Laure Ostwalt, « Ne pas oublier les associations rurales... », sur e_tribune (consulté le 20 août 2019)
  24. Manuel Jardinaud, « Chez LREM, l’élection du délégué général se passe de débat démocratique », sur Mediapart, (consulté le 16 novembre 2018).

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes