Burin (Préhistoire)

Un burin est un outil préhistorique de pierre taillée, réalisé sur éclat ou sur lame.

Technique du coup de burin

La partie active du burin est obtenue au moyen d'une technique de retouche particulière, appelée « technique du coup de burin », qui consiste à détacher, généralement au percuteur tendre, un petit éclat lamellaire dans l'épaisseur du support de façon à créer un pan latéral abrupt plus ou moins perpendiculaire au plan d'aplatissement du support. L'éclat lamellaire ainsi détaché est appelé « chute de burin ». Le dièdre obtenu est beaucoup plus robuste qu'un tranchant d'éclat brut et le burin peut-être ravivé de nombreuses fois en détachant de nouvelles chutes.

Galerie

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Chronologie et fonction

Les burins sont connus tout au long du Paléolithique mais ils sont particulièrement nombreux et diversifiés durant le Paléolithique supérieur, sans doute en relation avec le développement de l'industrie en matière dure animale. En effet, les études tracéologiques montrent que les burins étaient souvent associés au travail de l'os ou du bois de Cervidés, notamment pour fabriquer des sagaies, des harpons, des propulseurs ou des objets d'art mobilier. Ils pouvaient aussi être utilisés pour réaliser de fines incisions sur la roche dans le cadre de l'art pariétal.

Référence bibliographique

  • Demars, P.-Y. et Laurent, P. (1989), Types d'outils lithiques du Paléolithique supérieur en Europe, Éditions du CNRS, Cahiers du Quaternaire n° 14, 178 p.