Brigitte Macron

Brigitte Macron
Brigitte Macron en 2017.
Brigitte Macron en 2017.
Épouse du président de la République française
Depuis le
(5 mois et 1 jour)
Prédécesseur Valérie Trierweiler
Biographie
Nom de naissance Brigitte Marie-Claude
Trogneux
Date de naissance (64 ans)
Lieu de naissance Amiens (Somme, France)[1]
Conjoint André-Louis Auzière
(1974-2006)
Emmanuel Macron
(depuis 2007)
Profession Professeur certifié

Brigitte Macron (née Trogneux, ex-Auzière), née le à Amiens, est une enseignante française et épouse d'Emmanuel Macron, président de la République française depuis le .

Biographie

Famille

La boutique de chocolats Jean Trogneux à Saint-Quentin (Aisne).

Brigitte Marie-Claude Trogneux est issue d'une famille de chocolatiers amiénois réputés pour leurs macarons[2],[3] ; elle est la fille de Jean Trogneux (1909-1994) et de son épouse Simone Pujol (1913-1998), et la plus jeune de leurs six enfants.

Brigitte Trogneux épouse le , André-Louis Auzière[4], jeune homme de son milieu et futur banquier, avec qui elle a trois enfants, Sébastien (1975), Laurence (1977) et Tiphaine (1984), respectivement ingénieur statisticien[5] (diplômé de l'École nationale de la statistique et de l'analyse de l'information (ENSAI), cardiologue et avocate[6].

Lycée La Providence d'Amiens.

En , dans l'atelier de théâtre qu'elle anime au lycée La Providence, elle remarque Emmanuel Macron, alors âgé de quinze ans et élève de seconde dans la même classe que sa fille Laurence[7],[8],[9],[10],[3],[11].

L'année suivante, le couple est découvert[12]. La différence d'âge entre les deux amants provoque un scandale dans la famille Trogneux : leur attirance menace en effet de tomber sous le coup de l'illégalité, la loi du disposant qu’un enseignant qui a des relations sexuelles avec un élève de moins de dix huit ans encourt jusqu’à trois ans de prison[3],[13],[10]. Leur relation se poursuit discrètement à Paris, où Emmanuel Macron entre en classe de terminale, puis en classes préparatoires littéraires au lycée Henri-IV[4].

Brigitte Trogneux divorce le d'André-Louis Auzière. Le , elle épouse Emmanuel Macron au Touquet-Paris-Plage[14],[15], où elle possède une maison. Son nouveau mari, alors inspecteur des finances, quitte ensuite la fonction publique pour rejoindre la banque Rothschild.

Elle est grand-mère de sept petits-enfants[16].

Professeure de lettres

Titulaire d'une maîtrise ès lettres[17] et du CAPES de lettres classiques[18], Brigitte Macron enseigne à Paris, puis à Strasbourg au collège protestant Lucie-Berger[19].

En 1991[réf. nécessaire], elle revient dans sa ville natale et enseigne le français et le latin au lycée privé jésuite La Providence[20],[21]. Elle part ensuite, le , enseigner à Paris au lycée privé jésuite Saint-Louis-de-Gonzague[13].

En , Brigitte Auzière-Macron (BAM, comme l'appellent ses élèves[22]) cesse d'enseigner à 62 ans pour se consacrer à la carrière de son mari[20],[23] et se met en disponibilité de l'Éducation nationale[24].

Politique

Avant l'élection présidentielle de 2017

Lors de l'élection municipale de 1989 à Truchtersheim (Bas-Rhin), où elle réside alors, Brigitte Auzière se présente sur la liste apolitique « Truchtersheim demain », mais n'est pas élue[19].

En 2012, son mari Emmanuel Macron se lance en politique : secrétaire général adjoint de l'Élysée, puis ministre de l'économie, de l'industrie et du numérique en 2014[25], il fonde en 2016 son mouvement, En marche !. Le couple se retrouve alors soudainement sous le feu des médias, qui voient dans l'intérêt suscité par leur différence d'âge une preuve de l'évolution de l'opinion en la matière[26].

Le , à l’occasion de la visite du roi Felipe VI d’Espagne et de son épouse Letizia Ortiz, elle pose pour la première fois sur le perron du palais de l'Élysée à ses côtés[9].

En , les époux Macron font la une du journal Paris Match, auquel ils ont accordé photos privées et entretien exclusif, mais ils considèrent après coup cette surexposition comme une maladresse et démentent qu'il y ait eu de leur part une stratégie délibérée de médiatisation [27],[28].

Avec sa fille cadette Tiphaine Auzière — suppléante de Thibault Guilluy, candidat La République en marche ! dans la 4e circonscription du Pas-de-Calais aux législatives de 2017[29] —, Brigitte Macron s'implique dans la campagne présidentielle de 2017 de son mari[30],[31]. D'abord omniprésente, elle se place ensuite au second plan tout en continuant à jouer un rôle important auprès du candidat[32],[33],[11].

Présidence d'Emmanuel Macron

Brigitte Macron avec les autres conjoints des chefs d'États de pays membres de l'OTAN, en .
Emmanuel et Brigitte Macron avec Donald et Melania Trump, sur le perron du palais de l'Élysée.

Le , Emmanuel Macron est élu président de la République. Brigitte Macron devient alors la « Première dame de France » le jour de l'investiture de son mari, le et installe son bureau dans le salon des Fougères, situé au sein de l'aile Madame, au rez-de-chaussée du palais de l'Elysée, salon ayant déjà servi de lieu de travail à Cécilia Sarkozy, Carla Bruni-Sarkozy et Valérie Trierweiler précédemment[34].

Brigitte Macron compte être « une et indivisible » aux côtés du président de la République, lequel souhaite initialement qu'un cadre officiel soit défini pour la fonction de Première dame de France, afin que l'on sorte de ce qu'il appelle « l'hypocrisie » actuelle[35]. Durant l'été 2017, une pétition contre la création de ce statut rassemble 300 000 signatures[36].

Malgré cette pétition, une « charte de transparence » est présentée : celle-ci reconnaît principalement à Brigitte Macron un « rôle de représentation » de la France aux côtés du président, notamment lors des réunions internationales. Durant les réceptions à l’Élysée, elle assurera également un rôle de « supervision ». Elle pourra également « prendre part à des actions nationales et internationales, mises en place avec d'autres conjoints de chefs d’État, notamment pour lutter contre le changement climatique ou encore les violences faites aux femmes et aux enfants », elle devra répondre aux « sollicitations » des personnes souhaitant la rencontrer, personnalités étrangères ou citoyens français. Par son parrainage ou sa présence, elle apportera son soutien à « des manifestations à caractère caritatif, culturel ou social ou qui participent au rayonnement international de la France ». Elle sera également chargée de « maintenir un lien continu d'écoute et de relations avec les acteurs de la société civile dans les domaines du handicap, de l'éducation, de la santé, de la culture, de la protection de l'enfance ou encore de l'égalité homme-femme ». Le président de la République pourra en outre la charger de « missions de réflexion et de propositions » qui seront rendues publiques à chaque fin du mois, tout comme son agenda. La charte indique que Brigitte Macron ne bénéficiera pas de rémunération, ni de frais de représentation ou de budget propre. Les moyens pour sa fonction seront pris sur le budget de la présidence, elle pourra compter sur deux conseillers présidentiels mis à sa disposition et sur un secrétariat[37].

Brigitte Macron souhaite activement « lutter contre les exclusions, notamment ce qui touche au handicap, à l’éducation et à la maladie »[38].

Après l'arrivée du couple présidentiel au palais de l'Élysée, Brigitte Macron effectue plusieurs modifications de décoration[39].

Notes et références

  1. Acte de naissance no 640 de l'année 1953 établi à l'hôtel de ville d'Amiens.
  2. Gaël Rivallain, « Ce banquier énarque amiénois qui remplace Montebourg », le site du quotidien Le Courrier picard, (consulté le 13 avril 2017).
  3. a, b et c Marc David, « Brigitte Macron, un amour plus fort que le temps », L'illustré,‎ (lire en ligne).
  4. a et b Prisma Média, « Pourquoi Brigitte Macron parle peu de son ex-mari ? », Gala,‎ (lire en ligne).
  5. Prisma Média, « PHOTOS : Qui est Sébastien Auzière le fils de Brigitte Macron ? - Gala », Gala.fr,‎ (lire en ligne).
  6. « Tout savoir sur Brigitte Trogneux, la femme d’Emmanuel Macron », sur le site de CNEWS, (consulté le 30 juillet 2017).
  7. Raphaëlle Bacqué et Ariane Chemin, « Le fantasme Macron », Le Monde, no 22029,‎ , p. 10 (lire en ligne) :
    « À 16 ans, élève de première, lauréat du concours général de français, Emmanuel Macron est tombé amoureux de sa professeure de français, Brigitte Trogneux, mère de trois enfants et de vingt-quatre ans son aînée. »
  8. E.C., « Emmanuel Macron, l’homme pressé », Paris Match,‎ (lire en ligne).
  9. a et b Tiphaine Lévy-Frébault, « Qui est Brigitte Trogneux, l'épouse d'Emmanuel Macron ? », L'Express,‎ (lire en ligne) :
    « Professeure de français passionnée de littérature, Brigitte Trogneux enseignait au lycée La Providence d'Amiens lorsqu'elle a eu Emmanuel Macron comme élève de première. Elle a alors 36 ans et lui 17. »
  10. a et b « Vidéo : rencontre, mariage, les films souvenirs du couple Macron », Femme Actuelle,‎ (lire en ligne).
  11. a et b « Brigitte Macron, la compagne présidentielle », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne).
  12. Les Jeunes Avec Macron, « Emmanuel Macron - Le Supplément - Canal + », (consulté le 18 août 2017)
  13. a et b Séverine Servat, « Brigitte Trogneux : comment elle a tout plaqué pour vivre avec Emmanuel Macron : Mariée à Emanuel Macron depuis 2007, Brigitte Trogneux a échappé de justesse aux fourches caudines de la loi », sur le site du magazine Gala, .
    « Leur attirance réciproque menace de tomber sous le coup de l'illégalité. La loi du 23 décembre 1980 stipule qu’un enseignant qui a des relations sexuelles avec un élève de moins de dix huit ans encourt jusqu’à trois ans de prison. »
  14. Marie Boscher, « Emmanuel Macron vous présente sa femme, Brigitte », sur le site du magazine Femme actuelle, (consulté le 30 juillet 2017).
  15. Fabrice Leviel, « Emmanuel Macron, le nouveau ministre de l’Économie, réside au Touquet », sur le site du quotidien La Voix du Nord, (consulté le 30 juillet 2017).
  16. Cathy Lafon, « Brigitte Macron : 7 choses à savoir sur la Première dame de France », sur le site du quotidien Sud Ouest, (consulté le 30 juillet 2017).
  17. Obtenue avec un mémoire consacré à « l'amour courtois » (cf. « L'Élysée, choix ou obligation... », Point de vue, no 3 585,‎ [réf. insuffisante]).
  18. Caroline Derrien, Candice Nedelec, Les Macron, Fayard, , p. 17.
  19. a et b « Brigitte Macron a fait ses premiers pas en politique... en Alsace - France 3 Grand Est », France 3 Grand Est,‎ (lire en ligne).
  20. a et b Caroline Pigozzi, « Brigitte et Emmanuel Macron prêts pour tous les défis », sur le site du magazine Paris Match, 13 et 18 avril 2016 (consulté le 30 juillet 2017).
  21. Marie Laure Zonszain, « Glamour et love story : quand le couple Macron minaude », sur le site du magazine Femme actuelle, (consulté le 30 juillet 2017).
  22. « Brigitte, l'autre Macron », LExpress.fr,‎ (lire en ligne).
  23. « Présidentielle : comment Brigitte Macron a participé à l’ascension de son époux », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne).
  24. « Brigitte Macron en quatre anecdotes », Paris-Match,‎ (lire en ligne).
  25. Charlotte Chabas, « Emmanuel Macron, de « Mozart de l'Élysée » à ministre de l'économie », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne).
  26. Géraldine Catalano, « Mon aînée, mon aimée/Quand la femme est l'aînée du couple », L'Express,‎ (lire en ligne).
  27. « Pour Macron, l'interview à Paris Match de sa femme est « une bêtise » », sur le site du quotidien La Croix, (consulté le 30 juillet 2017).
  28. « L'interview de Brigitte Macron dans Paris Match : « Une bêtise », L'Express,‎ (lire en ligne).
  29. « Législatives : Tiphaine Auzière, belle-fille d’Emmanuel Macron, sera suppléante », Le Parisien,‎ (lire en ligne).
  30. « EXCLU – Brigitte Macron évoque sa différence d’âge d'avec son mari », Gala,‎ (lire en ligne).
  31. « Présidentielle, ça roule pour Macron », Paris Match, semaine du 9 au 15 février 2017, p. 36-41.
  32. « Emmanuel Macron : on a préféré écarter sa femme, Brigitte, de sa campagne… », Public.fr,‎ (lire en ligne).
  33. Solenn de Royer et Vanessa Schneider, « Brigitte Macron, la compagne présidentielle », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne).
  34. « Brigitte Macron s'installe à l'Élysée », Huffpost.fr,‎ (lire en ligne).
  35. Anthony Berthelier, « Brigitte Macron Première Dame: quel sera le rôle de la femme d'Emmanuel Macron ? », HuffPost.fr,‎ (lire en ligne).
  36. « Qui est Thierry Paul Valette, l'auteur de la pétition contre le statut de Brigitte Macron », sur Huffington Post, .
  37. Site de l'Elysée.
  38. « Que retenir des confidences de Brigitte Macron dans Elle », leparisien.fr,‎ 2017-08-17cest06:17:43+02:00 (lire en ligne).
  39. Solenn de Royer et Bastien Bonnefous, « Brigitte Macron entreprend de dépoussiérer l'Élysée », lemonde.fr, 16 septembre 2017.

Voir aussi

Bibliographie

  • Caroline Derrien et Candice Nedelec, Les Macron, Paris, Fayard, coll. « Documents », , 234 p. (ISBN 978-2-213-70462-3).
  • Anne Fulda, Emmanuel Macron, un jeune homme si parfait, Paris, Plon, 2017.

Articles connexes

Liens externes

  • Notices d'autorité : Fichier d’autorité international virtuel • Bibliothèque du Congrès • Gemeinsame Normdatei • WorldCat