Brenda Schultz

Brenda Schultz
(épouse McCarthy)
Carrière professionnelle
1986 – 2008[1]
Pays Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas
Naissance (46 ans)
Drapeau : Pays-Bas Haarlem
Taille / poids 1,88 m (6 2) / 77 kg (169 lb)
Prise de raquette Droitière
Gains en tournois 2 620 024 $
Palmarès
En simple
Titres 7
Finales perdues 9
Meilleur classement 9e (20/05/1996)
En double
Titres 9
Finales perdues 10
Meilleur classement 7e (02/10/1995)
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple 1/8 1/8 1/4 1/4
Double 1/2 1/2 1/2 F (1)
Mixte 1/8 F (1) 1/4 1/2

Brenda Anne Marie Schultz (née le 28 décembre 1970 à Haarlem) est une joueuse de tennis néerlandaise, professionnelle au plus haut niveau international de 1986 à 1999. Elle est aussi connue sous son nom de femme mariée, Brenda Schultz-McCarthy[2].

Dotée d'un service surpuissant qui lui a assuré l'essentiel de ses succès sur les surfaces rapides, elle aurait détenu le record de l'engagement féminin le plus rapide de l'histoire, avec une première balle délivrée à plus de 209 km/h lors du 1er tour qualificatif de l'Open de Cincinnati en 2006 face à Julia Cohen (défaite de Schultz)[3]. La WTA attribue toutefois ce record à Venus Williams (207,6 km/h à l'US Open 2007), puis à Sabine Lisicki (210,8 km/h au Classic de Stanford)[4].

Carrière tennistique

Brenda Schultz commence sa carrière en septembre 1986 et décroche son premier tournoi à Schenectady en 1991. Honorable joueuse du top 50 à la WTA, elle passe un cap en 1994 : au bénéfice de quatre finales (dont une à l'Open d'Allemagne face à la numéro un Steffi Graf) et de son accession dans le dernier carré à Key Biscayne, elle conclut la saison au 15e rang mondial.

L'année suivante, elle se qualifie successivement pour les quarts de finale à Wimbledon puis à l'US Open, disputant également la finale du double dames aux côtés de Rennae Stubbs à la seconde occasion. Bien installée parmi les vingt meilleures jusqu'au printemps 1998, elle se hisse même à la 9e place le 20 mai 1996 et bat parmi les plus grandes championnes de son époque, notamment Monica Seles, Jennifer Capriati, ou Lindsay Davenport (cette dernière à trois reprises).

Régulièrement sélectionnée dans l'équipe néerlandaise de Fed Cup, elle contribue à la qualification de son pays pour la finale de l'édition 1997 ; en dépit de sa victoire contre Mary Pierce, elle n'empêche néanmoins pas la victoire française (4 matchs à 1) à Bois-le-Duc.

Brenda Schultz met un terme à sa carrière sportive en mai 1999, à l'issue d'un an d'inactivité pour cause de blessure au dos. En 2005 et 2006, elle décide néanmoins de s'aligner à nouveau en Fed Cup, les Pays-Bas étant descendus en deuxième division. De 2006 à 2008, à trente-six ans passés, elle tente encore sa chance dans les challengers ITF (gagnant à Surbiton en 2007) et dans les tableaux qualificatifs de quelques gros tournois WTA.

Au cours de sa carrière, Brenda Schultz a remporté quelque seize titres, dont sept en simple.

Palmarès

En simple dames

En double dames

En double mixte

Parcours en Grand Chelem

Parcours aux Masters

Parcours aux Jeux olympiques

Parcours en Coupe de la Fédération

Classements WTA

Notes et références

  1. Premier et dernier matchs officiels connus
  2. Le 8 avril 1995, elle épouse Sean McCarthy, ancien joueur de football américain à l'université de Cincinnati.
  3. (en) sportingnews.com
  4. (en) Lisicki Hits Fastest Serve Ever

Voir aussi

Liens externes