Boulogne (Vendée)

Boulogne
L’église Notre-Dame à l’occasion de « Ça dé’Boulogne », en septembre 2015.
L’église Notre-Dame à l’occasion de « Ça dé’Boulogne », en .
Image illustrative de l'article Boulogne (Vendée)
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Vendée
Arrondissement La Roche-sur-Yon
Canton Chantonnay
Intercommunalité Communauté de communes du Pays-de-Saint-Fulgent-les-Essarts
Commune Essarts-en-Bocage
Statut Commune déléguée
Code postal 85140
Code commune 85030
Démographie
Gentilé Boulonnais
Population 836 hab. (2014)
Densité 67 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 47′ 43″ nord, 1° 19′ 11″ ouest
Altitude 82 m
Min. 64 m
Max. 93 m
Superficie 12,44 km2
Historique
Date de fusion
Commune(s) d’intégration Essarts-en-Bocage
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 15.svg
Boulogne

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 15.svg
Boulogne
Liens
Site web Site officiel

Boulogne est une ancienne commune française située dans le département de la Vendée en région Pays-de-la-Loire.

Au , elle devient l’une des 4 communes déléguées d’Essarts-en-Bocage[1].

Géographie

Le territoire municipal de Boulogne s’étend sur 1 244 hectares. L’altitude moyenne de la commune est de 82 mètres, avec des niveaux fluctuant entre 64 et 93 mètres[2],[3].

Situation

Boulogne est situé dans le Bocage vendéen, à 18 kilomètres au nord-est de La Roche-sur-Yon et 8 kilomètres à l’ouest des Essarts.

Les communes limitrophes sont Chauché, Les Essarts, La Merlatière et Dompierre-sur-Yon.

Selon le classement établi par l’Institut national de la statistique et des études économiques en 1999[4], Boulogne est une commune rurale non polarisée, qui ne fait donc partie d’aucune aire urbaine ni d’aucun espace urbain. La commune est limitrophe de l’aire urbaine de La Roche-sur-Yon.

Géographie physique

La commune est traversée par la Boulogne qui prend sa source à 15 kilomètres au sud-est, à Saint-Martin-des-Noyers.

Le relief est dans l’ensemble peu vallonné.

Environnement

Boulogne a obtenu une fleur au Concours des villes et villages fleuris au palmarès 2007.

Toponymie

En poitevin, la commune est appelée Boulogne[5].

Histoire

Au XVIIIe siècle et au début du XIXe siècle, on trouve à Boulogne la famille de Montsorbier[Note 1].

À la fin du XIXe siècle et au XXe siècle, c’est la famille d’Arexy qui est la famille principale, donnant deux maires à la commune ; par mariage, cette primauté passe à la famille de Villiers dans les années 1950 à 1980.

Le développement de Boulogne comme commune de la périphérie lointaine de La Roche-sur-Yon marque les dernières décennies ; l’évolution de la population, l’arrivée de travailleurs urbains et la diminution de la population agricole, mettent fin à un système caractérisé par le conservatisme paternaliste.

Politique et administration

Liste des maires

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
  1912 Charles Cauneau    
1912 1919 Adolphe Le Galès de Mézaubran    
1919 1922 Aimé Nicolleau    
1922 1938 Joseph d’Arexy DVD  
1939 1943 Ferdinand Barboteau    
1943 1947 Guy d’Arexy    
1947 1983 Jacques de Villiers DVD Conseiller général (1973-1985), élu dans le canton des Essarts
1983 1989 Marcel Limousin    
1989 2001 Bernard Cardineau    
Jean-Pierre Mallard[6] DVD Agriculteur
Les données manquantes sont à compléter.

Liste des maires délégués

Liste des maires délégués successifs
Période Identité Étiquette Qualité
[1] en cours      
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie

Évolution démographique

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1800. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[7]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[8],[Note 2].

En 2014, la commune comptait 836 habitants, en augmentation de 22,76 % par rapport à 2008 (Vendée : 5,39 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
565 396 561 559 553 559 587 606 661
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
672 697 675 702 684 698 747 727 689
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
678 691 572 572 547 538 508 521 496
1968 1975 1982 1990 1999 2008 2013 - -
446 424 437 523 547 681 818 - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[9] puis Insee à partir de 2006[10].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (12,8 %) est en effet inférieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (25,1 %). À l'instar des répartitions nationale et départementale, la population féminine de la commune est supérieure à la population masculine. Le taux (51,7 %) est du même ordre de grandeur que le taux national (51,6 %).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 48,3 % d’hommes (0 à 14 ans = 24,6 %, 15 à 29 ans = 16,1 %, 30 à 44 ans = 24,6 %, 45 à 59 ans = 22,5 %, plus de 60 ans = 12,1 %) ;
  • 51,7 % de femmes (0 à 14 ans = 24,4 %, 15 à 29 ans = 20,2 %, 30 à 44 ans = 20,7 %, 45 à 59 ans = 21,3 %, plus de 60 ans = 13,4 %).
Pyramide des âges à Boulogne en 2007 en pourcentage[11]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,0 
90 ans ou +
0,0 
3,3 
75 à 89 ans
6,0 
8,8 
60 à 74 ans
7,4 
22,5 
45 à 59 ans
21,3 
24,6 
30 à 44 ans
20,7 
16,1 
15 à 29 ans
20,2 
24,6 
0 à 14 ans
24,4 
Pyramide des âges du département de la Vendée en 2007 en pourcentage[12]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,4 
90 ans ou +
1,2 
7,3 
75 à 89 ans
10,6 
14,9 
60 à 74 ans
15,7 
20,9 
45 à 59 ans
20,2 
20,4 
30 à 44 ans
19,3 
17,3 
15 à 29 ans
15,5 
18,9 
0 à 14 ans
17,4 

Lieux et monuments

Plusieurs édifices marquent le territoire de la commune :

  • le château de la Bralière ;
  • le logis de la Macairière ;
  • la maison de Gaston Chaissac et la stèle commémorative ;
  • le moulin ;
  • l’église Notre-Dame.

Personnalité liée à la commune

Notes et références

Notes

  1. Voir tombes au cimetière communal, près des tombes de la famille d’Arexy.
  2. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références

  1. a et b « Essarts en Bocage, un mois avant sa création », Ouest-France,‎ (lire en ligne)
  2. « Commune 31740 », Géofla, version 2.1, base de données de l’Institut national de l’information géographique et forestière (IGN) sur les communes de la France métropolitaine, 2015 [lire en ligne].
  3. « Boulogne », Répertoire géographique des communes, fichier de l’Institut national de l’information géographique et forestière (IGN) sur les communes de la Métropole, 2015.
  4. Page INSEE [1] ; cheminement : sur la petite carte de France, onglet Départements, puis choisir le département, puis menu déroulant Couches d’aide à la sélection
  5. Jean-Loïc Le Quellec, Dictionnaire des noms de lieux de la Vendée, La Crèche, Geste Éditions, coll. « Geste Poche » (no 14), , 3e éd. (1re éd. 1995), 443 p. (ISBN 2-84561-263-X), p. 54.
  6. « Jean-Pierre Mallard élu maire pour un deuxième mandat », Ouest-France,‎ (lire en ligne)
  7. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  8. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  9. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 201120122013 .
  11. « Évolution et structure de la population », sur insee.fr (consulté le 6 mai 2011)
  12. « Résultats du recensement de la population de la Vendée en 2007 », sur insee.fr (consulté le 6 mai 2011)

Voir aussi

Articles connexes

Lien externe

  • Site officiel de la commune de Boulogne