Bonjour la France

Bonjour la France
Bonjour la France
Autre titre francophone Bonjour la France, bonjour l'Europe
Programme adapté Good Morning America
Genre Magazine
Périodicité Hebdomadaire (samedi et dimanche) puis quotidien
Présentation Jean-Claude Bourret, Muriel Hees (météo), puis

Jean Offredo, Jean-Claude Narcy, Ladislas de Hoyos ou Michel Cardoze jusqu’en 1988.

Pays Drapeau de la France France
Langue Français
Production
Lieu de tournage Cognac Jay
Format d’image 4/3
Production Jean-Claude Bourret
Société de production TF1
Diffusion
Diffusion TF1
Date de première diffusion
Date de dernière diffusion 1990
Public conseillé Tout Public

Bonjour la France puis Bonjour la France, bonjour l'Europe est un magazine matinal créé et présenté par Jean-Claude Bourret au côté de Muriel Hees (météo) tous les week-ends à partir du , sur TF1, sur le modèle de Good Morning America. Ainsi que tous les matins, dès avec Jean Offredo Jean-Claude Narcy, Ladislas de Hoyos ou Michel Cardoze jusqu’en 1988.

Historique

Sur le modèle américain Good Morning America diffusée sur ABC depuis 1975, et sous l'impulsion de Georges Fillioud[1], la télévision publique ouvre une nouvelle tranche horaire matinale jamais exploitée.

Dans un premier temps, les matinées du week-end sont prises en charge par l'émission Bonjour la France dès le sur TF1. Il était le premier programme de la journée. Puis l'émission Télématin[2] est mise à l'antenne dès le [3] du lundi au vendredi, sur Antenne 2.

À la suite du départ de Jean-Claude Bourret pour La Cinq, dès , l'émission devient Bonjour la France, bonjour l'Europe le week-end présentée par Jean Offredo jusqu'en 1990. En semaine elle conserve son premier titre, par Jean Offredo, Jean-Claude Narcy, Ladislas de Hoyos ou Michel Cardoze jusqu’en 1988.

Notes et références

  1. (fr) « Antenne 2 midi », sur ina.fr,
  2. (fr) Jean-Philippe Pisanias, « Télématin, train-train à grande vitesse », Libération,‎ (lire en ligne)
  3. Raymond Marcillac, Chronique de la Télévision, Éditions Chronique, (ISBN 2-905969-76-8) p. 232