Bombardements de Yahata

La ville japonaise de Yahata (incorporée en 1963 dans la ville plus importante de Kitakyūshū) est la cible de trois importants raids aériens durant la Seconde Guerre mondiale car possédant les plus grandes aciéries de l'empire du Japon à l'époque[1]. Le premier a lieu durant la nuit du 15 au . Effectué dans le cadre de l'opération Matterhorn, il constitue la première attaque sur les îles japonaises par les bombardiers de l'United States Army Air Forces (USAAF), et la première attaque sur l'archipel japonais depuis le raid de Doolittle de 1942[2]. La ville est bombardée une deuxième fois durant la journée et la nuit du [3]. Ces deux bombardements ne causent que peu de dommages aux installations industrielles de la ville[4]. Le troisième raid conduit le entraîne la destruction de 21 % de la zone urbaine de Yahata[5]. La fumée due à l'incendie et la mauvaise météo empêchèrent l'attaque atomique prévue sur la ville voisine de Kokura et la bombe Fat Man destinée à la ville fut larguée sur Nagasaki[6],[7].

Notes et références

  1. (en-US) « The luck of Kokura », sur Restricted Data: The Nuclear Secrecy Blog (consulté le 27 septembre 2017)
  2. Cate (1953), pp. 99–103
  3. Cate (1953), pp. 113–114
  4. Cate (1953), p. 170
  5. Cate and Olson (1953), pp. 655–656
  6. (en) The Atomic Heritage Foundation, « The Bombings of Hiroshima and Nagasaki », sur Atomic Heritage Foundation , (consulté le 13 décembre 2017).
  7. (en) Ted Daley, Apocalypse Never : Forging the Path to a Nuclear Weapon-Free World, vol. Rutgers University Press, , 312 p. (ISBN 978-0813546612), p. 240.

Bibliographie

  • James Lea Cate, The Pacific: Matterhorn to Nagasaki June 1944 to August 1945, Chicago and London, The University of Chicago Press, coll. « The Army Air Forces in World War II. Volume 5 », (lire en ligne), « The Twentieth Air Force and Matterhorn »
  • James Lea Cate et Olson, James C., The Pacific: Matterhorn to Nagasaki June 1944 to August 1945, Chicago et London, The University of Chicago Press, coll. « The Army Air Forces in World War II. Volume 5 », , « The All-Out B-29 Attack »

Voir aussi

Source de la traduction