Boissettes

Boissettes
Boissettes
Église de Boissettes.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Seine-et-Marne
Arrondissement Melun
Intercommunalité CA Melun Val de Seine
Maire
Mandat
Thierry Segura
2020-2026
Code postal 77350
Code commune 77038
Démographie
Gentilé Boissettais
Population
municipale
401 hab. (2017 en diminution de 12,83 % par rapport à 2012)
Densité 260 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 31′ 17″ nord, 2° 36′ 38″ est
Altitude Min. 37 m
Max. 78 m
Superficie 1,54 km2
Élections
Départementales Canton de Savigny-le-Temple
Législatives 11e circonscription de Seine-et-Marne
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Île-de-France
Voir sur la carte administrative d'Île-de-France
City locator 14.svg
Boissettes
Géolocalisation sur la carte : Seine-et-Marne
Voir sur la carte topographique de Seine-et-Marne
City locator 14.svg
Boissettes
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Boissettes
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Boissettes
Liens
Site web boissettes.fr

Boissettes est une commune française située dans le département de Seine-et-Marne en région Île-de-France.

Ses habitants sont appelés les Boissettais.

Géographie

Localisation

Boissettes est située sur la rive droite de la Seine, à 4 km en aval de Melun[1].

Communes limitrophes

Les communes avoisinant Boissettes sont Boissise-la-Bertrand (2,75 km), Dammarie-les-Lys (2,86 km), Le Mée-sur-Seine (2,97 km), Villiers-en-Bière (3,28 km), Boissise-le-Roi (4,56 km), Cesson (4,78 km), Vert-Saint-Denis (4,93 km), Melun (5,26 km), La Rochette (5,86 km) et Pringy (5,87 km)[2].

Géologie et relief

La commune est classée en zone de sismicité 1, correspondant à une sismicité très faible[3].

Hydrographie

Le système hydrographique de la commune se compose d'un seul cours d'eau référencé : la Seine, fleuve long de 774,76 km[4].

Sa longueur linéaire globale sur la commune est de 2,69 km[5].


Climat

Boissettes, comme tout le département, connaît un régime climatique tempéré, de type atlantique.

Urbanisme

Lieux-dits, écarts et quartiers

La commune compte 25 lieux-dits administratifs répertoriés[6].

Occupation des sols

En 2018[7], le territoire de la commune se répartit[Note 1] en 39,9 % de zones urbanisées, 36,3 % de forêts, 13 % d’eaux continentales[Note 2], 7,3 % de milieux à végétation arbusive et/ou herbacée[Note 3] et 3,5 % de mines, décharges et chantiers[5],[8].

Logement

En 2016, le nombre total de logements dans la commune était de 196 dont 90,1 % de maisons et 9,9 % d’appartements.

Parmi ces logements, 81,6 % étaient des résidences principales, 7,7 % des résidences secondaires et 10,7 % des logements vacants.

La part des ménages fiscaux propriétaires de leur résidence principale s’élevait à 81,8 % contre 14,5 % de locataires et 3,8 % logés gratuitement [9],[Note 4].

Toponymie

Le nom de la localité est mentionnée sous les formes Apud Buxetam vers 1145[10],[11] ; Boisettes vers 1380[12],[11] ; Boissettes lez Meleun en 1429[13],[11] ; Boissettes en 1514[13],[11] ; La Boissette en 1603[14],[11] ; Boisset en 1675[15],[11].

Le nom de Boissettes, diminutif de Boissise, semble provenir du latin buxus, « buis » (« petit ensemble de buis »), ou boscus, « bois », c'est à-dire « endroit boisé », « situé dans les bois », étymologie qui se trouve parfaitement justifiée par la position du village.

Histoire

La seigneurie de Boissettes appartient jusqu'au début du XIVe siècle à la maison de Melun, puis passe dans celle de Pouilly-le-Fort en 1338. Boissettes a connu une période illustre au XVIIIe siècle avec la production de ses porcelaines, durant une durée limitée, de 1775 à 1781, qui sont aujourd'hui rares et recherchées des connaisseurs[16]. Depuis, les municipalités successives ont su préserver l’identité du village, tout en réalisant des travaux qui ont régulièrement amélioré la qualité de vie de ses habitants : aménagement des bords de Seine, création d’un parcours de santé (avec un tennis), dans un espace boisé repris sur d’anciennes carrières, restauration de l’église du XVIIe siècle, réfection des rues du centre du village[16].

Politique et administration

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
avant 1981   Aimery de Montalembert    
Les données manquantes sont à compléter.
juin 1995 mars 2014 Jean-Pierre Legrand Droite  
mars 2014 mai 2020[17] Bernard Fabre    
mai 2020[18] En cours
(au 31 mai 2020)
Thierry Segura   Ancien directeur marketing

Population et société

Démographie

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[19]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[20].

En 2017, la commune comptait 401 habitants[Note 5], en diminution de 12,83 % par rapport à 2012 (Seine-et-Marne : +3,7 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
186213163194174146156145116
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
132138130155133126122123107
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1281141127484164114118150
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
157265289387455427430464412
2017 - - - - - - - -
401--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[21] puis Insee à partir de 2006[22].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie

Culture locale et patrimoine

Lieux et monuments

Autour du vieux village dont l’origine remonte au XIVe siècle, se trouvent son église, sa mairie, ses grandes propriétés du XVIIIe et XIXe siècle à fleur d’eau (château de Boissettes) et ses vieilles maisons qui ont gardé leur charme d’autrefois[16].

Boissettes fut au XVIIIe siècle le siège d'une manufacture de porcelaine.

Personnalités liées à la commune

Voir aussi

Bibliographie

  • Boissettes en Île-de-France - Propriété de M. Paul-Adrien Gillon, édition bibliophilique enrichie de lithographies originales de Robert Bonfils, éditée par la commune de Boissettes, 1931.

Articles connexes

Liens externes

Notes et références

Notes

  1. Statistiques de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols “Corine Land Cover”.
  2. Les eaux continentales désignent toutes les eaux de surface, en général des eaux douces issues d'eau de pluie, qui se trouvent à l'intérieur des terres.
  3. Pelouses, pâturages naturels, landes et broussailles, végétation sclérophylle, forêt et végétation arbustive en mutation.
  4. En raison des arrondis, la somme des pourcentages n’est pas toujours égale à 100 %.
  5. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références

  1. « Localisation de Boissettes, » sur Géoportail (consulté le 16 avril 2020).
  2. « Carte de Boissettes », sur Carte-france (consulté le 22 août 2012)
  3. « Plan séisme consulté le 16 avril 2020 »
  4. Sandre, « Fiche cours d'eau - La Seine (----0010) » (consulté le 16 avril 2020)
  5. a et b Site SIGES – Seine-Normandie (Système d’information pour la gestion des eaux souterraines en Seine-Normandie), consulté le 6 décembre 2018
  6. Site territoires-fr.fr consulté le 9 décembre 2019 sous le code commune 77038.
  7. Site Corine Land Cover Mises à jour.
  8. [PDF]Fiche communale d'occupation des sols en 2017 (comparaison avec 2012) sur le site cartoviz.iau-idf.fr
  9. Statistiques officielles de l‘INSEE, consulté en avril 2020
  10. Poupardin, I, p. 161.
  11. a b c d e et f Henri Stein et Jean Hubert, Dictionnaire topographique du département de la Seine-et-Marne, Paris, (lire en ligne), p. 45.
  12. Archives nationales, P 130, fol. 46.
  13. a et b Archives nationales, S 1180a.
  14. Archives nationales, P 9, no 300.
  15. Archives nationales, Q1 1405.
  16. a b et c « Charmes discrets de Boissettes », sur Agglomelun-valdeseine (consulté le 22 août 2012)
  17. Julien Van Caeyseele, « Bernard Fabre, le maire de Boissette a démissionné : Élu en 2014 et non candidat à un nouveau mandat, Bernard Fabre, le maire de Boissette a présenté sa démission à la préfecture de Seine-et-Marne qui l'a acceptée », La République de Seine-et-Marne,‎ (lire en ligne, consulté le 28 mai 2020).
  18. Julien Van Caeyseele, « Seine-et-Marne. Voici les nouveaux maires de Boissettes, Pringy et Seine-Port : Lors de conseils municipaux extraordinaires, Thierry Segura a été élu maire de Boissettes, Eric Chomaudon maire de Pringy et Vincent Pault-Petit a été réélu à Seine-Port », La République de Seine-et-Marne,‎ (lire en ligne, consulté le 12 juin 2020) « Samedi 23 mai, Thierry Segura, 58 ans, a été élu maire de Boissettes lors d’un conseil municipal. Il s’agira de son troisième mandat puisqu’il a déjà été adjoint en 2008 puis conseiller municipal en 2014 ».
  19. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  20. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  21. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  22. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.