Bleach (série télévisée d'animation)

Bleach
Image illustrative de l'article Bleach (série télévisée d'animation)
Logo original de Bleach.
ブリーチ
(Burīchi)
Type Shōnen
Genre Nekketsu
Thèmes Fantôme, combat au sabre
Anime japonais
Réalisateur
Scénariste
  • Masashi Sogo (#1–229, #266–316),
  • Tsuyoshi Kida (#230–265),
  • Kento Shimoyama (#317–366)
Studio réalisateur Dentsu Inc., Shūeisha, Studio Pierrot, TV Tokyo
Studio d’animation Studio Pierrot
Compositeur
Shirō Sagisu
Licence (ja) TV Tokyo
(fr) Kazé, ADN
Chaîne Drapeau du Japon TV Tokyo
Durée 22 minutes
1re diffusion
Épisodes 366

Autre

Bleach (ブリーチ, Burīchi?) est une adaptation, en série télévisée d'animation, basée sur le manga du même nom de Tite Kubo, publié dans le Weekly Shonen Jump à partir de 2001, en 366 épisodes (subdivisés en arcs narratifs) de 25 minutes (en version française : 20 à 22 minutes), créée en 2004 par le Studio Pierrot et réalisée par Noriyuki Abe.

La première diffusion de la série a eu lieu du [1]. au [2] sur TV Tokyo, au Japon.

En France, les 52 premiers épisodes ont été diffusés à partir du sur la chaîne musicale MCM[3] puis dès le [4] jusqu'à l'épisode 109 sur cette même chaîne[5] et simultanément sur Direct Star[6] (devenu CStar) qui a diffusé la série à partir du premier épisode jusqu'au 167e.

Le , lors du 20e anniversaire du manga, Tite Kubo a annoncé que le dernier arc, couvrant les tomes 55 à 74 du manga, intitulé La Guerre sanglante de mille ans, serait adapté en 2021[7].

Histoire

Prologue

L'histoire suit les aventures d'Ichigo Kurosaki après avoir acquis les pouvoirs d'un Shinigami (死神, Shinigami?, litt. « Dieu de la mort ») - une personnification de la mort similaire à la Faucheuse - d'un autre Shinigami, Rukia Kuchiki. Ses nouveaux pouvoirs le forcent à assumer les devoirs de défendre les humains contre les mauvais esprits et de guider les âmes décédées vers l'au-delà.

Synopsis

La série d'animation Bleach adapte le manga de Kubo mais présente également plusieurs arcs narratifs originaux et indépendants. Dans la ville de Karakura, Ichigo Kurosaki, un lycéen de 15 ans, devient un Shinigami remplaçant lorsque la Shinigami Rukia Kuchiki ne peut pas remplir ses fonctions après s'être engagée dans la bataille avec un Hollow particulièrement puissant. Bien qu'initialement réticent à accepter la lourde responsabilité, il commence à éliminer des Hollows à la place de Rukia et découvre pendant ce temps que plusieurs de ses amis et camarades de classe sont spirituellement conscients et ont leurs propres pouvoirs : Uryū Ishida est un Quincy qui peut utiliser des particules d'esprit, Orihime Inoue possède un groupe d'esprits protecteurs connus sous le nom de Shun Shun Rikka et Yasutora Sado, dit « Chad », a une force égale aux Hollows enfermés dans son bras droit (et parfois gauche).

Lorsque Rukia est condamnée à mort pour ses transgressions dans le monde humain et ramenée dans le monde spirituel de la Soul Society, Ichigo demande l'aide de Kisuke Urahara et Yoruichi Shihōin, qui à son insu sont deux shinigamis exilés, pour permettre à lui et ses amis de sauver Rukia. Après qu'Ichigo et ses amis se sont battus contre de nombreux Shinigamis, il est révélé que le capitaine de la 5e division des Shinigami Sōsuke Aizen a accusé Rukia du crime et a mené illégalement des expériences sur des Shinigamis et des Hollows. Aizen prévoit de prendre le contrôle de la Soul Society via l'utilisation du Hōgyoku, une substance légendaire qui peut transformer des Hollows en demi-Shinigamis et vice versa, augmentant considérablement leurs pouvoirs. Il s'échappe dans le Hueco Mundo, le royaume des Hollows, et enlève plus tard Orihime alors qu'elle contribue à la création de l'Oken, un pouvoir qui lui permettra de tuer le Roi Spirituel, le souverain de la Soul Society.

Après avoir été entraînés par les Vizards, d'autres Shinigamis exilés qui n'étaient pas disposés à participer aux expériences d'Aizen et qui ont développé des pouvoirs de hollows, Ichigo et ses amis se rendent au Hueco Mundo pour sauver Orihime et le monde. Ils doivent faire face à l'armée d'Arrancars d'Aizen, qui sont des Hollows possédant des capacités de Shinigamis, menée par un groupe d'élite connu sous le nom d'Espadas, composé de dix Arrancars d'une force exemplaire. Ces Arrancars sont appelés Espadas et sont des mini-boss, ils servent de commandants dans l'armée d'Aizen et ont chacun leurs propres factions d'Arrancars plus faibles. Avec Aizen, Gin Ichimaru et Kaname Tōsen et les Espadas possèdent une force comparable à celle des capitaines du « Gotei 13 » de la Soul Society. Après avoir finalement atteint Orihime, Aizen révèle que son enlèvement était une distraction pour lui permettre de prendre la ville de Karakura, car son énergie spirituelle est ce dont a besoin l'Oken. Après avoir reçu l'entraînement final de son père Isshin, un autre Shinigami exilé, Ichigo et les Shinigamis affrontent Aizen, les Shinigamis qui se sont ralliés à sa cause et ses Espadas les plus puissants, entraînant la reddition d'Aizen et la perte des pouvoirs de Shinigami d'Ichigo à cause de l'utilisation d'une technique sacrée pour sceller Aizen pour de bon.

Près de deux ans plus tard, Chad révèle à Ichigo qu'il a trouvé des gens comme lui, appelés Fullbringers, dans un groupe appelé Xcution. Les Fullbringers peuvent renoncer à leurs pouvoirs pour restaurer les pouvoirs d'un Shinigami et ils prévoient de le faire pour Ichigo, qui commence également à utiliser le Fullbring. Cependant, tout cela est une ruse de leur chef Kūgo Ginjō, un Fullbringer et ancien Shinigami remplaçant, pour voler les pouvoirs d'Ichigo afin de les donner aux autres. Ichigo voit finalement ses pouvoirs de Shinigami restaurés quand il regagne enfin la confiance de la Soul Society. Les capitaines et lieutenants partagent ensuite leurs pouvoirs avec Ichigo qui bat Ginjō et les autres membres de Xcution et retourne à son devoir de protéger la ville de Karakura fièrement en tant que Shinigami remplaçant.

Plusieurs arcs narratifs originaux sont ensuite présentés. L'arc Bount dans la saison 4 se concentre sur les humains spirituellement conscients qui sont immortels tant qu'ils absorbent les âmes. Leur chef Jin Kariya cherche à détruire la Soul Society pour la chasse constante de la Bount, et Ichigo et lui se battent pour le sort de la Soul Society. Une autre histoire est l'introduction du capitaine Shūsuke Amagai, le remplaçant de Gin Ichimaru après la trahison de ce dernier pour rejoindre Aizen. Amagai cherche à se venger du commandant Yamamoto pour la mort de son père et utilise les armes Bakkōtō de la famille Kasumiōji dans ses plans. Ichigo combat Amagai, qui reconnaît la honte de ses actes et se suicide. Le troisième arc original présente le zanpakutō maléfique Muramasa, qui a la capacité de se transformer, ainsi que d'autres zanpakutō, en êtres spirituels pour se venger de la Soul Society pour avoir emprisonné son maître Kōga Kuchiki. Après avoir réussi, il est trahit et se transforme en une créature monstrueuse qu'Ichigo bat tout de même, mais pas avant que Muramasa révèle que son intention était de faire communiquer les Shinigamis et zanpakutō sur un pied d'égalité. Le quatrième et dernier arc original présente un événement au cours duquel Kagerōza Inaba crée des copies d'âme modifiées de nombreux membres du Gotei 13, les plaçant dans des corps Reigai. Inaba a cherché à capturer Nozomi Kujō afin de fusionner avec elle et redevenir leur être d'origine Ōko Yushima. Après la fusion, Yushima a cherché à détruire la Soul Society.

Personnages

Les shinigami sont des âmes humaines qui ont acquis le pouvoir de combattre les hollow (une fois tué, le hollow, s'il n'a pas commis de grand crime, est purifié et transmis à la Soul Society). Ce sont les gardiens spirituels des âmes humaines qui permettent l'ordre chez les humains en envoyant les âmes à la Soul Society.

  • Ichigo Kurosaki (黒崎 一護, Kurosaki Ichigo?, accent tonique sur le premier I) est le personnage principal. C'est un jeune lycéen de 15 ans (au début de la série), se considérant différent des autres : il a les cheveux naturellement roux, contrairement à sa famille qui a des cheveux dans les tons bruns / noirs, et depuis peu, Ichigo voit les fantômes et communique avec eux. Ce trait n'est pas unique dans sa famille puis que sa sœur cadette Karin, les voit plus ou moins bien également, ainsi que sa sœur Yuzu qui les ressent. Lorsqu'ensuite il fait la rencontre de Rukia Kuchiki.
  • Rukia Kuchiki est la Shinigami qui donne ses pouvoirs à Ichigo dans le premier épisode. Par la suite, elle lui apprendra tout ce qu'il doit savoir sur les Shinigami et les Hollows, puis comment se servir de ses pouvoirs. Ils deviennent amis et très complice, au point de vivre dans son placard.
  • Uryū Ishida est un des rares Quincy encore en vie, humains chasseurs de Hollows capables de détecter leur présence. Bien qu'une profonde rivalité existe depuis des années entre les Shinigami et les Quincy sur la manière de mettre un terme à l'existence des Hollows, un déséquilibre entre le monde des vivants et le monde spirituel, s'est créé. Et, la race des Quincy a fini par être détruite par les Shinigami, 200 ans auparavant. Cependant, avec Ichigo, ils deviendront amis et coopéreront à plusieurs reprises ensemble .
  • Orihime Inoue est une jeune lycéenne orpheline, âgée de 15 ans (au début de la série) et est dans la classe d'Ichigo, dont elle est secrètement amoureuse. Sa meilleure amie, Tatsuki Arisawa, dit qu'elle mérite mieux car elle est une « beauté à grosse poitrine » : en effet Orihime est une jeune fille qui attire tous les garçons de sa classe comme Asano. Mais, lorsqu'elle se rapprochera d'Ichigo et de Rukia, ses pouvoirs se réveillent et apparaissent lorsqu'elle se bat avec un Hollow qui avait pris possession du corps de Tatsuki.
  • Sado « Chad » Yasutora (茶渡 泰虎?, Yasutora « Chad » Sado) est un lycéen peu bavard, né au Japon mais a vécu au Mexique avec son grand-père. Après être devenu ami avec Ichigo, il va développer un pouvoir qui ressemblent à ceux des Hollows. Il dispose de la faculté de recouvrir ses bras d'une matière spirituelle inconnue puissante qui lui confère le pouvoir de décocher d'énormes ondes de choc.
  • Kon est la mascotte du manga. Il s'agit d'une âme artificielle, ou mod soul, fabriquée à la Soul Society (projet Spear Head). Elles étaient programmées au combat pour aider les Shinigami en développant une de leurs aptitudes physiques, mais des défaillances ainsi que des problèmes d'éthique les poussèrent à en arrêter la fabrication et à détruire les spécimens existants, mais Kon parvint à en réchapper, caché parmi de simples âmes (Soul Candies) uniquement destinées à occuper les corps inertes des shinigami.
  • Renji Abarai (恋次 阿散井?, Abarai Renji) est né à Rukongai, il est un ami de Rukia avec qui il a grandi. Ils se sont éloignés l'un de l'autre à cause de l'adoption de Rukia par la famille Kuchiki. Peu de temps avant le départ de Rukia pour le monde des humains, il a été promu vice-capitaine de la 6e division du Gotei 13.
  • Shinji Hirako est une personne étrange, au physique mince et allongé. On le voit pour la première fois comme étant un nouveau camarade de classe à Ichigo, peu après son retour à Karakura une fois le sauvetage de Rukia effectué. Très vite, Ichigo doute de Shinji en le voyant muni d'un Zanpakuto. En réalité, Shinji est un Vizard (shinigami ayant transcendé la frontière avec le hollow à la suite d'une expérience menée par Aizen, qui était à l'époque son vice capitaine), et également l'ancien capitaine de la 5e division du Gotei 13. Shinji devient très vite un personnage important en enseignant la maîtrise de son hollow à Ichigo. Il se bat également contre Grimmjow, combat quasiment à sens unique pour le Vizard. Après la défaite de Aizen, Shinji redevient capitaine de la 5e division. Son Zanpakuto se nomme " Sakanade " et a le pouvoir d'inverser tous les sens de sa victime (référence au fait que Shinji adore faire les choses dans le sens inverse de la normale).

Univers de Bleach

L'univers de Bleach se divise en trois parties majeures : la banlieue de Karakura qui semble se situer aux alentours de Tokyo, dans le monde réel, la Soul Society (la société des âmes), c'est-à-dire l'au-delà et enfin le Hueco Mondo (le monde creux), là où vivent les Hollows.

L'univers présente une vision de la vie après la mort où les âmes des morts vont dans un monde appelé la Soul Society une fois envoyés par des Shinigami, montrés comme des âmes humaines ayant un pouvoir spirituel suffisamment puissant pour prendre les armes et utiliser ce pouvoir pour protéger le monde des vivants.

Analyse de l'œuvre

Inspiration et création de l'œuvre

Noriyuki Abe est choisi comme réalisateur de la série tandis que Masashi Sogo comme scénariste en chef des épisodes 1 à 212, Tsuyoshi Kida a ensuite pris la relève pour les épisodes 230 à 265 et Kento Shimoyama a été nommé pour les épisodes 317 à 366. Masashi Kudō a fourni les conceptions des personnages, fournissant parfois des animations clés ou agissant lui-même comme superviseur d'animation.

Lors de la production et de la diffusion des 167 premiers épisodes, la taille de l'écran a été présenté en 4:3 ; les épisodes 168 à 366 ont été produits et diffusés en écran large 16:9.

Dans une interview de 2009, Tite Kubo et Masashi Kudō ont discuté de la 13e saison à paraître, intitulée Zanpakutō : L'Histoire alternative, Tite Kubo souhaitant pouvoir intégrer les événements dans le manga. Il a révélé que son style artistique varie dans la production de l'œuvre et ne s'est réellement figé qu'après la diffusion de l’anime. Il reconnaît que son style a changé à la suite de son travail et a donné un exemple selon lequel il ne dessine plus de cheveux poussant derrière les oreilles des personnages[8].

Réception critique

L'anime a figuré à plusieurs reprises dans le top 10 du classement de la télévision japonaise[9],[10],[11].

Il a aussi été nominé aux « America Anime Awards 2007 » dans les domaines du « meilleur manga », du « meilleur acteur », du « meilleur design de boîtier DVD » et du « meilleur thème », mais n'a remporté aucun prix[12],[13].

Dans un sondage Internet réalisé en 2005 par TV Asahi, Bleach était classé vingt-septième programme favori[14]. En 2006, Bleach a été classé septième programme d'animation préféré du Japon[15]. En , il s'est classé au 9e rang des émissions animées les plus vues de Hulu[16].

Carlo Santos, du site Anime News Network, a salué l'adaptation de l’anime, la décrivant comme « … un animé incroyablement divertissant qui vous saisira et refusera de vous laisser partir[17] ».

Maria Lin, du magazine Animefringe, a évoqué son ressenti sur les personnages, qu'elles trouvent variés et distincts, et la façon dont ils gèrent les responsabilités croissantes des pouvoirs. Elle a également félicité la série pour son attention aux détails, son scénario bien rythmé et son équilibre entre le sérieux et la comédie. En résumé, elle note que « Bleach, l’anime mérite sa popularité. Il a quelque chose pour tout le monde : le surnaturel, la comédie, l'action et un peu de romance, le tout lié à une excellente animation et à un groupe d'acteurs vocaux très enthousiaste[18] ».

Adam Arseneau, de DVD Verdict, a estimé que Bleach était une « série qui ne fait que s'améliorer avec l'âge » et était « étonnamment bien équilibrée et attrayante » avec des personnages et un rythme bien développés[19].

Holly Ellingwood, d’Active Anime, déclare : « l’anime a parfaitement capturé l'excitation, l'humour caustique et l'intrigue surnaturelle du manga original[20] ». Elle a également fait l'éloge de la série : « Les effets visuels sont saisissants, l'intrigue intrigante et possède un brillant mélange d'action et comédie décalée[21],[22] ». Elle a aussi estimé : « la série fait un travail merveilleux en s'appuyant sur sa continuité pour fournir des épisodes de plus en plus tendus et en couches impliquant non seulement Ichigo et Rukia, mais aussi les personnages secondaires[23] ».

En examinant la série pour DVD Talk, Don Houston estime : « les personnages dépassent les stéréotypes habituels des anime shōnen », puis il exprime son appréciation pour le style de l’anime, mélangeant le côté sombre avec le comique[24]. John Sinnott, un autre critique pour DVD Talk, déclare : « la série commence comme un programme ennuyeux de monstre-de-la-semaine pour devenir plus épique à mesure que les histoires se construisent et que les personnages se développent[25] ».

Joseph Luster, du magazine Otaku USA, a écrit : « les intrigues sont toujours dramatiques sans les marteler trop lourdement, les personnages gèrent un certain aspect comique qui n'est pas aussi fascinant que l'on pourrait s'y attendre, et l'action (sous forme de séries de combats classiques) n'a fait que devenir plus ridicule au fil des ans, dans le bon sens bien sûr[26] ».

Bryce Coulter, de Mania.com, a encensé la série « pour ses rebondissements et les personnages originaux et amusants[27],[28] ». Chris Beveridge, également de Mania.com, en comparant la série avec Naruto, a estimé : « Bleach est moins enfantin et se combine simplement, étonnamment bien dans son style et son action, dans ce qui est assez standard[29] ».

Otto Federico von Feigenblatt note : « en termes de données démographiques, Bleach fait appel à un public International plus étroit que Naruto en raison de la complexité plus élevée de son intrigue ainsi qu'en raison des aspects religieux de l'histoire[30]. »

Les DVD japonais ont également connu de bonnes ventes, apparaissant généralement dans le classement des DVD[31],[32].

Anime

Série télévisée

Fiche technique

Liste des épisodes

Bleach est divisé en seize saisons, dont cinq sont des arcs narratifs indépendants qui ne sont pas présent dans le manga original.

Saison et nom Épisodes Arcs indépendants
Saison 1 : Le Remplaçant (2004-2005) 20 Non
Saison 2 : L'Entrée (2005) 21 Non
Saison 3 : Soul Society : Le Sauvetage (2005) 22 Non
Saison 4 : Bount (2006) 28 Oui
Saison 5 : L'Assaut (2006-2007) 18 Oui
Saison 6 : Les Arrancars (2007) 22 Non
Saison 7 : Les Arrancars, deuxième partie : L'Entrée discrète au Hueco Mundo (2007) 20 Non
Saison 8 : Les Arrancars, troisième partie : La Lutte acharnée (2007-2008) 16 Non
Saison 9 : Le Nouveau Capitaine Shūsuke Amagai (2008) 22 Oui
Saison 10 : Les Arrancars, quatrième partie : Arrancars contre Shinigamis (2008-2009) 16 Non
Saison 11 : Le Passé (2009) 7 Non
Saison 12 : Les Arrancars, cinquième partie : Bataille de Karakura (2009) 17 Non
Saison 13 : Zanpakutō : L'Histoire alternative (2009-2010) 36 Oui
Saison 14 : Les Arrancars, sixième partie : La Chute des Arrancars (2010-2011) 51 Non
Saison 15 : Gotei 13, l'armée d'invasion (2011) 26 Oui
Saison 16 : L'Agent perdu (2011-2012) 24 Non

Musiques

La bande originale de l’anime Bleach a été composée par Shirō Sagisu, publiée en 4 volumes et un coffret anniversaire. Une série d'albums de chansons de personnages, les albums Bleach Beat Collection et les albums composés des chansons à thème ont également tous été publiés par Sony Music Entertainment Japan[33].

Cinq volumes de bandes originales Bleach ont été publiés :

  1. Bleach Original Soundtrack 1 est sorti le et propose 25 chansons créditées à Shirō Sagisu[34] ;
  2. Bleach Original Soundtrack 2 est sorti le et propose 46 chansons utilisées jusqu'à l'épisode 64 de l'arc Bounts[35] ;
  3. Bleach Original Soundtrack 3 est sorti le et comprend 54 chansons de l'anime[36] ;
  4. Bleach Original Soundtrack 4 est le dernier OST sorti le et comprend 30 chansons[37] ;
  5. Le coffret du cinquième anniversaire, sorti le , comprend un CD composé de 21 chansons inédites[38].

The Bleach Beat Collections est un ensemble de CD publiés par Sony Music contenant des enregistrements des comédiens japonais originaux qui donnent un aperçu de la personnalité des personnages qu'ils interprètent, ainsi que des comédiens eux-mêmes. Le premier CD est sorti le puis vingt-et-un volumes ont suivi sur quatre sets nommés Sessions[39].

D'autres collections supplémentaires ont été publiées comme :

  • The Best : 2 volumes, contenant 24 chansons sur deux disques. Le premier volume est sorti le et le second le  ;
  • La Bleach Breathless Collection : six volumes comprenant cinq titres à l'effigie d'un Shinigami. Les six volumes présentent respectivement Ichigo, Rukia, Renji, Toshiro, Shuhei et Byakuya.
  • Radio DJCD Bleach 'B' Station : 3 sets de CD, contenant chacun six volumes.

Diffusions

Au Japon, Bleach est diffusée les mardi à 18 heures du sur TV Tokyo[40] au [41], à l'exception des jours fériés. La série est réalisée par Noriyuki Abe et produite par TV Tokyo, Dentsu et le Studio Pierrot[42]. L'épisode 366 est le dernier épisode de Bleach à être diffusé sur TV Tokyo[41].

Pour l'internationale, la licence de la série ainsi que ses produits dérivés est détenue en Europe par « Viz Media Europe » (devenue Crunchyroll SAS), en Amérique et en Océanie par Viz Media, obtenue auprès de TV Tokyo Corporation et Shūeisha le . Viz Media a par la suite concédé sous licence ses droits de commercialisation individuels de Bleach à plusieurs sociétés différentes[43].

Au Canada, Bleach a fait sa première diffusion sur la chaîne YTV dans le le programme Bionix le [44].

Aux États-Unis, Adult Swim (de Cartoon Network), a commencé la diffusion de Bleach en 2006 le soir suivant[45]. Adult Swim a cessé la diffusion de nouveaux épisodes de l'adaptation anglaise le après avoir diffusé les 52 premiers épisodes de la série. Il a été remplacé par une autre série de Viz Media, Death Note, pour donner à Studiopolis plus de temps pour doubler les épisodes supplémentaires de Bleach[46]. La série a été de nouveau diffusée le [47], mais est mis en pause le , après la diffusion de son 167e épisode. La diffusion reprend lorsque le programme de Toonami est retourné sur Adult Swim le [48]. Même après l'arrêt de l'émission le , la série a continué à être diffusée sur Adult Swim jusqu'au .

Au Royaume-Uni, Bleach a été diffusée à partir du sur AnimeCentral, avec de nouveaux épisodes diffusés chaque semaine[49]. La version doublée en anglais de Bleach a aussi été diffusée sur Animax Asia le avec les 52 premiers épisodes. Puis, la saison 2 a été présentée le en version originale sous-titré en anglais.

En France, les 52 premiers épisodes ont été diffusés à partir du sur la chaîne musicale MCM[50]. Puis, le , MCM a annoncé la diffusion de la suite de la première et de la deuxième saison[51], soit les épisodes 53 à 109[52], du [53] au [52].
Le , la chaîne a annoncé la diffusion de la suite des épisodes (la troisième saison), soit les épisodes 110 à 167[54], du au [55].
Le , MCM a annoncé la diffusion d'épisodes inédits (la quatrième saison), soit les épisodes 168 à 229[56], du [55] au [56].
Le , MCM a annoncé la diffusion d'épisodes inédits (la cinquième saison[57]), soit les épisodes 230 à 316, du au [58],[59].
La sixième et dernière saison, soit les épisodes 317 à 366, a été diffusée dès le [60]. Direct Star a diffusé la série[6] du au soit les épisodes 1 à 167[61].
Le , la chaîne a annoncé qu'elle diffuserait la suite des épisodes inédits (à partir du 168) en 2013[55].

Pour la diffusion en espagnole, deux versions différentes sont produites, au Mexique par le studio Art Sound Mexico et en Espagne par le studio CYO. La version réalisée au Mexique est retransmisse dans le reste de l'Amérique latine sur Animax et celle réalisée en Espagne est diffusée sur Buzz en Argentine, au Venezuela, en Colombie et en Espagne.

Au Brésil, la série a été diffusée sur Animax et Sony Spin (épisodes 1-110), puis sur PlayTV (épisodes 1 à 229[62]).

En Russie, la licence et la distribution de la série est acquise par Mega-Anime  (Мега-Аниме) le [63],[64]. La production commence à l'automne 2008 pour être diffusée dès le sur 2x2[66].

À Singapour, Odex est le concédant de licence de Bleach[67].

OAV

Deux OAV de 30 minutes sont sortis au Japon. En France, ils n'y a eu aucune sortie et aucun doublage n'a été réalisé.

  1. Bleach: Memories in the Rain (漂白剤: 雨の中でメモリ, Hyōhaku-zai: Ame no naka de memori?) est sorti en 2004 au Japon.
  2. Bleach: The Sealed Sword Frenzy (漂白剤: 密封された剣逆上, Hyōhaku-zai: Mippū sareta ken gyakujō?) est sorti en 2006 au Japon.

Films d'animation

Au Japon, quatre longs métrages, réalisés par Noriyuki Abe et basés sur la série, sont sortis au cinéma. Chaque films présente une intrigue originale avec des personnages originaux conçus par Tite Kubo. En France, les films sont sortis directement en DVD.

  1. Bleach: Memories of Nobody (劇場版ブリーチ, Gekijōban Burīchi?) est sorti le au Japon[68] et le sous le titre Bleach - Film 1 : Memories of Nobody en France ;
  2. Bleach: The Diamond Dust Rebellion (劇場版BLEACH The DiamondDust Rebellion もう一つの氷輪丸, Gekijōban Burīchi - Mō Hitotsu no Hyōrinmaru?) est sorti le au Japon[69] et le sous le titre Bleach - Film 2 : The Diamond Dust Rebellion en France ;
  3. Bleach: Fade to Black (劇場版BLEACH Fade to Black 君の名を呼ぶ, Gekijōban Burīchi: Fade to Black - Kimi no na o Yobu?) est sorti le au Japon et le sous le titre Bleach - Film 3 : Fade to Black en France[70] ;
  4. Bleach: Hell Verse (劇場版BLEACH 地獄篇, Gekijō-ban Burīchi: Jigoku-hen?) est sorti le au Japon[71] et le sous le titre Bleach - Film 4 : Hell Verse en France[72],[73],[74].

Film live action

En , Warner Bros. confirme être en pourparlers pour créer une adaptation en film de prise de vues réelles, avec Peter Segal et Michael Ewing comme producteur du film[75].

En 2012, Dan Mazeau  est annoncé comme scénariste et Masi Oka, les rejoint en tant que producteur[76], mais le projet reste en suspens.

En août 2016, après la fin de l’anime, la production du film est officiellement lancée par Warner Bros. Japon, réalisé par Shinsuke Sato[77]. La distribution du film est composée de Sota Fukushi  (dans le rôle d'Ichigo Kurosaki), Hana Sugisaki  (Rukia Kuchiki), Erina Mano (Orihime Inoue), Ryo Yoshizawa  (Uryū Ishida), Yu Koyanagi (Yasutora « Chad » Sado), Taichi Saotome  (Renji Abarai), Miyavi (Byakuya Kuchiki), Seiichi Tanabe (Kisuke Urahara), Yōsuke Eguchi  (Isshin Kurosaki, le père d'Ichigo) Masami Nagasawa (Masaki Kurosaki, la mère d'Ichigo[78],[79],[80]). Le film est sorti le au Japon[81],[82].

Doublage

Version originale

L'acteur de doublage japonais Masakazu Morita, voix d'Ichigo, a essayé de recréer l'ambiance qu'il a ressenti quand il lisait le texte et s'imaginait entendre le dialogue. Dans une interview avec Elicia O'Reilly de la Fondation du Japon, Masakazu Morita a déclaré « pour entrer dans le personnage, je lis une ligne qui caractérise le personnage[83]. »

Version anglaise

Le doublage anglais a été produit par Studiopolis, situé à Studio City à Los Angeles. La distribution du doublage anglais a été composée d'acteurs expérimentés de l'industrie qui ont des dizaines de rôles dans d'autres séries d'animation japonaise, films et jeux vidéo. À l'origine, l'acteur de doublage Johnny Yong Bosch , voix anglaise d'Ichigo, a trouvé difficile de prononcer les noms des personnages et a essayé d'imiter la voix grave et rauque d'Ichigo en japonais[84]. Il reconnaît que le contrôle de la direction a été assoupli au fur et à mesure de l'avancement du travail ; déclarant autour de l'épisode 10, alors qu'il était guidé dans le rôle d'Ichigo et la croissance du personnage[84]. Il a noté que les longues scènes de cris et de halètement, en particulier la scène de l'épisode 18, l'avaient presque fait s'évanouir[84]. Stephanie Sheh , la voix anglaise d'Orihime, a remarqué la différence dans le ton de sa voix avec l'adaptation japonaise et l'a décrite comme étant plus aiguë et « à consonance innocente »[84]. Les producteurs du doublage anglais voulaient rendre la voix d'Orihime dure et comique, mais pas « écervelée ». Elle se réfère aux créations inhabituelles de son personnage pour la nourriture[84]. Derek Stephen Prince  explique trouver du plaisir à interpréter la voix d'Uryu, parce que c'est le mouton noir de la distribution et qu'il est un personnage complexe[84]. Tout au long de la production, il explique reprendre la voix (anglaise) de Shino Aburame dans Naruto et les distingue en prenant un ton de voix ressemblant à celui de Clint Eastwood, pour Uryu[84].

Pour le travail vocal, l'un des défis consistait à énoncer des phrases japonaises tout en conservant la prononciation et l'inflexion[84]. La dualité de l'histoire était difficile à suivre et le casting devait jongler avec les défis de la performance sous les différents modes de vie des personnages[84]. Les comédiens ont souvent fait des suggestions pour les scènes qui diffèrent du scénario approuvé et entraînent une réécriture et des prises supplémentaires qui ont été ajoutées au doublage[84].

Version française

Personnages Voix japonaises[85] Voix françaises[85],
Ichigo Kurosaki Masakazu Morita Vincent de Bouard
Rukia Kuchiki Fumiko Orikasa Françoise Escobar
Renji Abarai Kentarō Itō Nicolas Beaucaire
Uryū Ishida Noriaki Sugiyama Philippe Siboulet
Yasutora « Chad » Sado Hiroki Yasumoto Bruno Moury
Orihime Inoue Yuki Matsuoka Isabelle Volpe
Kon Mitsuaki Madono
Tite Kubo (OAV)
Patrick Pellegrin
Kisuke Urahara Shinichiro Miki Yannick Bellissard
Yoruichi Shihōin Satsuki Yukino (femme)
Shiro Saito (chat)
Florence Dumortier (1re voix) puis
Claudine Gremy (2e voix) (femme)
Patrick Pellegrin (chat)
Tessaï Tsukabishi Kiyoyuki Yanada Jean-Marco Montalto
Jinta Hanakari Takako Honda Nayeli Forest
Ururu Tsumugiya Noriko Shitaya Agnès Manoury
Grand Fisher Chafurin Bruno Moury
Yuzu Kurosaki Tomoe Sakuragawa Agnès Manoury
Karin Kurosaki Rie Kugimiya Nayeli Forest
Isshin Kurosaki Toshiyuki Morikawa Frédéric Souterelle
Zangetsu Takayuki Sugo Jochen Haegele
Mizuiro Kojima Jun Fukuyama Jean-Marco Montalto
Keigo Asano Katsuyuki Konishi Nicolas Beaucaire
Yasochika Iemura Yutaka Aoyama Bruno Forget
Tatsuki Arisawa Junko Noda Julie André
Claude Nobuo Tobita Lucas Bleger
Lilin Yumi Kakazu Emma Darmon
Nova Tomokazu Sugita Francis Benoit
Kukkaku Shiba Akiko Hiramatsu Julie André
Ganju Shiba Wataru Takagi Marc-Antoine Frédéric
Yamada Hanataro Kouki Miyata Jessie Lambotte
Kenpachi Zaraki Fumihiko Tachiki Frédéric Souterelle
Byakuya Kuchiki Ryōtarō Okiayu Marc-Antoine Frédéric
Tôshirô Hitsugaya Romi Paku Jochen Haegele
Mayuri Kurotsuchi Ryūsei Nakao Jean-Pierre Leblan
Shin'etsu Kisaragi Hōchū Ōtsuka Philippe Roullier
Sajin Komamura Tetsu Inada Nicolas Buchoux
Sōsuke Aizen Shō Hayami Frédéric Souterelle
Gin Ichimaru Kōji Yusa Gwen Lebret
Jushiro Ukitake Hideo Ishikawa Francis Benoît
Yamamoto Genryūsai Shigekuni Masaaki Tsukada Jean-Pierre Leblan
Rangiku Matsumoto Kaya Matsutani Jessie Lambotte
Kira Izuru Takahiro Sakurai Nicolas Beaucaire
Ikkaku Madarame Nobuyuki Hiyama Jean-Pierre Leblan
Yumichika Ayasegawa Jun Fukuyama Jochen Haegele
Jin Kariya Tōru Ōkawa Yannick Bellissard
Love Aikawa Tetsu Inada Bruno Moury
Shinji Hirako Masaya Onosaka Philippe Namann
Mashiro Kuna Akemi Kanda Isabelle Volpe
Sarugaki Hiyori Reiko Takagi Céline Rotard
Chizuru Honshō Saki Nakajima Nikie Gay Lescot
Shota Toyokawa Reiko Takagi Gwenaëlle Julien
Yui Toyokawa Yurika Ochiai Bénédicte Rivière
Ulquiorra Schiffer Daisuke Namikawa Gwen Lebret
Yammy Rialgo Kenji Nomura Patrick Pellegrin
Grimmjow Jaggerjack Junichi Suwabe Renaud Heine
Luppi Antenor Daisuke Kishio Pauline de Meurville
Nell Tomoko Kaneda Céline Melloul
Szayel-Aporro Grantz Kōsuke Toriumi Julien Chatelet
Nnoitra Gilger Nobutoshi Canna Renaud Heine
Edrad Liones Taiten Kusunoki Antoine Tomé
Ogihci Ikasoruk Masakazu Morita Vincent de Bouard
Ashido Kano Katsuyuki Konishi Jean-Yves Brignon
Version française :
Société de doublage : Studio Saint-Maur[85],
Direction artistique : Frédéric Souterelle[85]
Adaptation des dialogues : Alexandre Desbets-Jestaire, Clément Pellegri, Éric Lajoie, Julien Delaneuville, Laurent Poinet et Stéphane Lhardy[85]
Enregistrement et mixage : Aurélien Ghalaimia et Jérémy Pichon[85]
Source : Anime News Network[85] et RS Doublage
Note : La série est doublée en version française dans son intégralité et sortie en coffret DVD jusqu'au 366e et dernier épisode.

Produits dérivés

DVD

Au Japon, Soixante-seize compilations de DVD ont été publiées par Aniplex [87]. La chaîne Animax a aussi publié 13 drama CD mettant en vedette les comédiens de doublage originaux de la série ; ces drama CD n'ont été inclus que dans les versions DVD de la série d'animation.

En France, Kazé est le studio qui produit et édite ces « coffrets DVD collectors » en VO / VF non censurée regroupés par saison, sous l'appellation « Box 1, Box 2, Box 3, etc. » :

6 volumes pour la première saison (1 à 63)
  1. Box 1 avec 12 épisodes (1 à 12) est sorti le [88] avec en bonus : un livret de 24 pages, 2 planches de stickers et un cadeau surprise ;
  2. Box 2 avec 8 épisodes (13 à 20) est sorti le [89] avec en bonus : le CD de la 1re bande originale de la série, 2 planches de stickers, un livret de 24 pages et 3 stand-up de personnages ;
  3. Box 3 avec 12 épisodes (21 à 32) est sorti le [90] avec en bonus : 2 planches de stickers, un livret de 24 pages et le poignet officiel des Shinigami ;
  4. Box 4 avec 9 épisodes (33 à 41) est sorti le [91] avec en bonus : un mobile cleaner Bleach avec l'image de Kon, 2 planches de stickers et un livret de 24 pages ;
  5. Box 5 avec 11 épisodes (42 à 52) est sorti le [92] avec en bonus : un carnet de croquis de 32 pages, 2 planches de stickers, un livret de 24 pages et un cardass Bleach ;
  6. Box 6 avec 11 épisodes (53 à 63) est sorti le [93] ;
Un coffret collector regroupant l'intégralité de la première saison est sorti le [94].
3 volumes pour la deuxième saison (64 à 109)
  1. Box 7 avec 16 épisodes (64 à 79) est sorti le [95] avec en bonus : 2 planches de stickers ;
  2. Box 8 avec 12 épisodes (80 à 91) est sorti le [96] avec en bonus : le CD de la 2e bande originale de la série et 2 planches de stickers ;
  3. Box 9 avec 18 épisodes (92 à 109) est sorti le [97] avec en bonus : 2 planches de stickers.
4 volumes pour la troisième saison (110 à 167)
  1. Box 10 avec 22 épisodes (110 à 131) est sorti le [98] avec en bonus : un poster recto / verso ;
  2. Box 11 avec 20 épisodes (132 à 151) est sorti le [99] avec en bonus : un poster recto / verso ;
  3. Box 12 avec 8 épisodes (152 à 159) est sorti le [100] avec en bonus : le CD de la 3e bande originale de la série et un poster recto / verso ;
  4. Box 13 avec 8 épisodes (160 à 167) est sorti le [101] avec en bonus : un porte-clé PVC Grimmjow, un « ultra-clip » pour casque audio Shinigami et un poster recto-verso.
5 volumes pour la quatrième saison[102] (168 à 229)
  1. Box 14 avec 13 épisodes (168 à 180) est sorti le [103] avec en bonus : un poster recto / verso ;
  2. Box 15 avec 13 épisodes (181 à 193) est sorti le [104] avec en bonus : un poster ;
  3. Box 16 avec 12 épisodes (194 à 205) est sorti le [105] avec en bonus : un poster recto / verso ;
  4. Box 17 avec 12 épisodes (206 à 217) est sorti le [106] avec en bonus : un poster recto / verso ;
  5. Box 18 avec 12 épisodes (218 à 229) est sorti le [107] avec en bonus : un poster recto / verso.
7 volumes pour la cinquième saison[108] (230 à 316)
  1. Box 19 avec 12 épisodes (230 à 241) est sorti le [108] avec en bonus : un poster recto / verso ;
  2. Box 20 avec 12 épisodes (242 à 253) est sorti le [109] ;
  3. Box 21 avec 12 épisodes (254 à 265) est sorti le [110] ;
  4. Box 22 avec 13 épisodes (266 à 278) est sorti le [111] avec en bonus : un poster recto / verso ;
  5. Box 23 avec 13 épisodes (279 à 291) est sorti le [112] avec en bonus : un poster recto / verso ;
  6. Box 24 avec 12 épisodes (292 à 303) est sorti le [113] avec en bonus : un poster recto / verso ;
  7. Box 25 avec 13 épisodes (304 à 316) est sorti le [114] avec en bonus : un poster recto / verso.
4 volumes pour la sixième saison (317 à 366)
  1. Box 26 avec 12 épisodes (317 à 328) est sorti le [115] ;
  2. Box 27 avec 12 épisodes (329 à 340) est sorti le [116] ;
  3. Box 28 avec 13 épisodes (341 à 353) est sorti le [117] ;
  4. Box 29 avec 13 épisodes (354 à 366) est sorti le [118].

Jeux vidéo

Bleach a été adapté en jeu vidéo sur plusieurs supports :

  • Sur PSP par Sony Computer Entertainment
    • Bleach: Heat the Soul
    • Bleach: Heat the Soul 2 (par Bandai)
    • Bleach: Heat the Soul 3
    • Bleach: Heat the Soul 4
    • Bleach: Heat the Soul 5
    • Bleach: Heat the Soul 6
    • Bleach: Heat the Soul 7
    • Bleach: Soul Carnival
    • Bleach: Soul Carnival 2
Note : Ichigo Kurosaki, Sosuke Aizen en tant que personnages jouables et Rukia Kuchiki en tant que personnage soutien, apparaissent dans le jeu vidéo J-Stars Victory Vs sur Iphone par KlabGames.[réf. nécessaire]
  • Sur iOS et Android
    • Bleach: Brave Souls
    • Bleach: Soul Reaper
Note : La majeure partie de ces jeux sont réservés au marché japonais. Les principaux étant commercialisés en France sont : la série Bleach: The Blade of Fate sur NDS, Bleach: Shattered Blade sur Wii ainsi que Bleach: Soul Resurrección sur PlayStation 3.

Série dérivée

Une série dérivée humoristique de Bleach, intitulée Bleach 4-koma Komaburi (BLEACH4コマ コマブリ?), a été créée et dessinée par Atsushi Ôba dans le magazine Saikyō Jump de l'éditeur Shūeisha[122]. Le premier volume est sorti le [123] et le second le [124].

Comédies musicales

La popularité de la série d'animation Bleach[125] a donné lieu à la création d'une série de cinq comédies musicales rock, produite conjointement par le Studio Pierrot et Nelke Planning, basées en partie sur les arcs Le Remplaçant et Soul Society : Le Sauvetage. Trois performances supplémentaires ont suivi sous le nom de Live Bankai Shows, indépendamment de l'intrigue de Bleach.

Les comédies musicales sont réalisées par Takuya Hiramitsu, avec une adaptation de scénario par Naoshi Okumura et une musique composée par le dramaturge Shoichi Tama. Les chansons sont complètement originales et ne sont pas extraites de la bande originale de l’anime. Les acteurs clés de la série incluent Tatsuya Isaka, qui joue Ichigo Kurosaki, Miki Satō, qui joue Rukia Kuchiki, et Eiji Moriyama, qui joue Renji Abarai[126].

La première représentation de la comédie musicale Bleach a eu lieu du au au centre Space Zero Tokyo à Shinjuku[127],[128],[129].

Notes et références

  1. « Bleach en anime », sur Total-manga.com, .
  2. « La fin de l'anime Bleach au Japon » sur AnimeLand.com, le 25 février 2012.
  3. Voir l'annonce sur le site web de MCM : « Programmes, évènements sur MCM » sur Mcm.net
  4. « Diffusion de la saison 2 de Bleach sur MCM », sur Programme-tv.com (consulté le 2 décembre 2010).
  5. « Bleach, la saison 2 sur MCM » », sur Manga-News.com (consulté le 4 septembre 2010).
  6. a et b « Bleach sur Direct Star », sur Directstar.fr.
  7. « Bleach : l'arc de La Guerre Sanglante de mille ans adapté en anime », sur Anime News Network.com, .
  8. Akamaru Jump Interview, à la Golden Week 2009.
  9. (en) « Japanese Anime TV Ranking, April 16–22 », sur Anime News Network.com, (consulté le 23 juillet 2009).
  10. (en) « Japanese Anime TV Ranking, April 25-May 1 », sur Anime News Network.com, (consulté le 23 juillet 2009).
  11. (en) « Japanese Animation DVD Ranking, June 20–July 17 (2007) », sur Anime News Network.com, (consulté le 6 octobre 2013).
  12. (en) « Finalists for the American Anime Awards », sur Icv2.com, (consulté le 30 mai 2009).
  13. (en) « American Anime Award Winners », sur icv2.com, (consulté le 13 février 2008).
  14. (en) « TV Asahi Top 100 Anime Part 2 », sur Anime News Network.com, (consulté le 18 janvier 2007).
  15. (en) « Japan's Favorite TV Anime », sur Anime News Network.com, (consulté le 14 décembre 2006).
  16. (en) « Naruto was #20 Show on Hulu, #1 on Joost in February », sur Anime News Network.com, (consulté le 23 juillet 2009).
  17. (en) Carlo Santos, « Bleach Review », sur Anime News Network.com, (consulté le 14 décembre 2008).
  18. Maria Lin, « Ghostbusters with Class », Animefringe, no 4,‎ , p. 4 (ISSN 1705-3692, lire en ligne, consulté le 13 décembre 2008).
  19. (en) Adam Arseneau, « Bleach: Volume 5 » [archive du ], sur DVD Verdict, (consulté le 13 décembre 2008).
  20. (en) Holly Ellingwood, « Bleach (Vol. 2) (Advance Review) », sur Activeanime.com, (consulté le 13 décembre 2008).
  21. (en) Holly Ellingwood, « Bleach (Vol. 3) (Advance Review) », sur Activeanime.com, (consulté le 13 décembre 2008).
  22. (en) Holly Ellingwood, « Bleach Season One DVD Box Set (Advance Review) », sur Activeanime.com, (consulté le 13 décembre 2008).
  23. (en) Holly Ellingwood, « Bleach (Vol. 5) (Advance Review) », sur Activeanime.com, (consulté le 13 décembre 2008).
  24. (en) Don Houston, « Bleach: The Substitute », sur Dvdtalk.com, (consulté le 11 décembre 2008).
  25. (en) John Sinnott, « Bleach — Season One Box Set », sur Dvdtalk.com, (consulté le 11 décembre 2008).
  26. (en) Joseph Luster, « Bleach, Volume 22 Review », sur Otakuusamagazine.com, Sovereign Media, (consulté le 30 décembre 2011).
  27. (en) Bryce Coulter, « Bleach Vol. #11 » [archive du ], sur Mania.com, (consulté le 13 décembre 2008).
  28. (en) Bryce Coulter, « Bleach Vol. #12 » [archive du ], sur Mania.com, (consulté le 13 décembre 2008).
  29. (en) Chris Beveridge, « Bleach Box Set 1 » [archive du ], sur Mania.com, (consulté le 13 décembre 2008).
  30. (en) Otto Federico von Feigenblatt, « Japanese Animation as a Global Product: The Lingering Traces of Nijonjinron and the Rise of Globalism and Hybridity : Journal of History and Social Sciences 2(2), p. 1-14, juillet-décembre 2012 », sur Ssrn.com, écrit le 2 août 2012, mis en ligne le 4 janvier 2013.
  31. (en) « Japanese Anime DVD Ranking, April 25-May 1 », sur Anime News Network.com, (consulté le 23 juillet 2009).
  32. (en) « Japanese Animation DVD Ranking, February 27–March 4 », sur Anime News Network.com, (consulté le 23 juillet 2009).
  33. (ja) « ディスコグラフィ », sur Sonymusic.co.jp (consulté le 4 novembre 2013).
  34. (ja) « TV Animation Bleach Original Soundtrack 1 日本語タイトル: TV Animation Bleach Original Soundtrack 1/ アニメサントラ », sur Cdjapan.co.jp (consulté le 2 novembre 2013).
  35. (ja) « TV Animation Bleach Original Soundtrack 2 日本語タイトル: TV Animation Bleach Original Soundtrack 2/ アニメサントラ », sur Cdjapan.co.jp (consulté le 2 novembre 2013).
  36. (ja) « TV Animation Bleach Original Soundtrack 3 日本語タイトル: TV Animation Bleach Original Soundtrack 3/ アニメサントラ », sur Cdjapan.co.jp (consulté le 2 novembre 2013).
  37. (en) « TV Animation Bleach Original Soundtrack 4 (Japan Version) Japan Animation Soundtrack », sur Yesasia.com (consulté le 2 novembre 2013).
  38. (en) « TV Animation Bleach 5th Anniversary Box (DVD) (First Press Limited Edition) (Japan Version) », sur Yesasia.com (consulté le 2 novembre 2013).
  39. (ja) « Bleach : ディスコグラフィ », sur Sony Music.co.jp (consulté le 1er janvier 2009).
  40. (ja) « List of Bleach episode titles (1-13) » [archive du ], sur TV Tokyo.co.jp (consulté le 28 janvier 2009).
  41. a et b (en) Egan Loo, « Bleach TV Anime Ending on March 27 », sur Anime News Network.com, (consulté le 23 novembre 2019).
  42. (ja) « ぴえろ Bleach =ブリーチ= », sur Studio Pierrot.jp (consulté le 7 avril 2009).
  43. (en) « Viz Announces Bleach Merchandise Licenses », sur Anime News Network.com (consulté le 24 mars 2007).
  44. (en) Brian Hanson, « September 2nd - September 8th - The Click », sur Anime News Network.com, (consulté le 23 novembre 2019).
  45. (en) « Swim Picks up Bleach », sur Anime News Network.com, (consulté le 12 avril 2009).
  46. (en) Brian Hanson, « October 13 - 19 - The Click », sur Anime News Network.com, (consulté le 23 novembre 2019).
  47. (en) « Adult Swim to Run 52 More Episodes of Bleach », sur Anime News Network.com, (consulté le 11 décembre 2011).
  48. name="Crunchyroll">(en) « Toonami Anime Block Returns to Adult Swim on May 26 [UPDATED] », sur Crunchyroll.com, (consulté le 7 septembre 2017).
  49. (en) Egan Loo, « UK's AnimeCentral Channel Launches on Sky Digital », sur Anime News Network.com, (consulté le 23 novembre 2019).
  50. Voir l'annonce sur le site web de MCM : « Programmes, évènements sur MCM » sur Mcm.net.
  51. « Bleach, la suite de la première saison et diffusion de la deuxième sur MCM », sur Manga-news.com, .
  52. a et b « Diffusion de Bleach jusqu'au 109e épisode sur MCM », sur Programme-tv.com (consulté le 27 février 2011).
  53. « Dates de diffusion de Bleach (première et deuxième saison) sur MCM », sur Programme-tv.com (consulté le 2 décembre 2010).
  54. « Bleach : la saison 3 diffusée en janvier 2012 sur MCM », sur AnimeLand.com (consulté le 25 novembre 2011).
  55. a b et c « Bleach saison 4 sur MCM en avril 2012 puis sera ensuite diffusée sur Direct Star » sur AnimeLand.com, consulté le 12 septembre 2011.
  56. a et b « Bleach : fin des inédits de la saison 4 sur MCM, épisodes 168 à 229 » sur AnimeLand.com, consulté le 15 mai 2012.
  57. « Bleach saison 5 arrive sur MCM », sur AnimeLand.com (consulté le 15 février 2013).
  58. « Bleach saison 5 la date sur MCM », sur AnimeLand.com (consulté le 5 avril 2013).
  59. « Bleach saison 5 : Épisode 316, le season finale ! », sur MCM.fr (consulté le 2 octobre 2014).
  60. « La saison 6 de Bleach arrive sur MCM », sur AnimeLand.com (consulté le 2 octobre 2014).
  61. « Diffusion de Bleach sur D17 », sur Programme-tv.com (consulté le 28 février 2011).
  62. (pt-BR) « Programa Bleach », sur Playtv.com (consulté le 26 mars 2016).
  63. (ru) « Mega-Anime », sur Mega-anime.ru (consulté le 26 avril 2008).
  64. (en) « Mega-Anime », sur Anime News Network.com.
  65. (ru) « Блич » [archive du ], sur 2x2tv.ru (consulté le 21 décembre 2010).
  66. (en) « Singapore Anime Licensor Pursues Illegal Downloaders », sur Anime News Network.com (consulté le 6 octobre 2013).
  67. (en) « Japan Box Yearly Box Office 2006 », sur Box Office Mojo.com (consulté le 3 juillet 2009).
  68. (en) « Japan Box Yearly Box Office 2007 », sur Box Office Mojo.com (consulté le 3 juillet 2009).
  69. « Sortie du 3e film en DVD », sur Manga-news.com (consulté en 3 mai 2011, m-à-j le 31 août 2011).
  70. (en) « December's Bleach: Jigoku-Hen Film Overseen by Kubo », sur Anime News Network.com (consulté le 5 novembre 2010).
  71. Source : Magazine AnimeLand.com no 184, consulté le 10 septembre 2012.
  72. « Sortie du 4e film en DVD », sur AnimeLand.com (consulté le 6 octobre 2012).
  73. « Bleach: Hell Verse en décembre », sur Manga-news.com (consulté le 11 novembre 2012).
  74. (en) « Warner Brothers in Film Talks for Bleach Manga », sur Anime News Network.com, .
  75. (en) « Warner Develops Live-Action Film of Tite Kubo's Bleach Manga », sur Anime News Network.com, .
  76. « Bleach adapté en film live », sur Manga-news.com, .
  77. (en) « Bleach Manga Gets Live-Action Film in 2018 Starring Sōta Fukushi », sur Anime News Network.com, .
  78. (en) « Bleach Live-Action Film Casts Uryū, Renji, Byakuya », sur Anime News Network.com, .
  79. (en) « Actress Masami Nagasawa cast in live-action Bleach movie », sur Asahi.com, .
  80. (en) « Bleach Live-Action Film's Teaser Shows Ichigo's 1st Hollow Battle », sur Anime News Network.com, .
  81. (en) « Official Site Bleach Movie », sur Warnerbros.co.jp, .
  82. (en) « Voice actor Masakazu Morita x The Japan Foundation, Sydney (Interview) », sur YouTube.com, The Japan Foundation, (consulté le 13 janvier 2014).
  83. a b c d e f g h i et j Interview DVD : « Bleach: The Substitute Season One box - Disc Five - Behind the scenes of Bleach », éditeur Viz Media.
  84. a b c d e f et g (en) « Fiche de Bleach + doublage VO / VF », sur Anime News Network.com (consulté le 7 octobre 2011).
  85. (ja) « Bleach: Season 14 DVDs Arrancar: Downfall », Aniplex (consulté le 27 janvier 2012)
  86. « Sortie de la Box 1 » sur Manga-news.com, consulté le 22 juillet 2007
  87. « Sortie de la Box 2 » sur Kazé-Anime.fr, consulté le 6 septembre 2007
  88. « Sortie de la Box 3 » sur Kazé-Anime.fr, consulté le 29 décembre 2007
  89. « Sortie de la Box 4 » sur Kazé-Anime.fr, consulté le 25 mars 2008
  90. « Sortie de la Box 5 » sur Kazé-Anime.fr, consulté le 25 mars 2008
  91. « Sortie de la Box 6 » sur Kazé-Anime.fr, consulté le 12 octobre 2008
  92. « Sortie de la Box intégrale de la saison 1 » sur Manga-news.com, consulté le 12 octobre 2008
  93. « Sortie de la Box 7 » sur Kazé-Anime.fr, consulté le 15 janvier 2009
  94. « Sortie de la Box 8 » sur Kazé-Anime.fr, consulté le 8 juillet 2009
  95. « Sortie de la Box 9 » sur Kazé-Anime.fr, consulté le 18 décembre 2009
  96. « Sortie de la Box 10 » sur Kazé-Anime.fr, consulté le 12 mai 2010
  97. « Sortie de la Box 11 » sur Kazé-Anime.fr, consulté le 12 mai 2010
  98. « Sortie de la Box 12 » sur Kazé-Anime.fr, consulté le 22 décembre 2010
  99. « Sortie de la Box 13 » sur Kazé-Anime.fr, consulté le 22 décembre 2010
  100. « Planning des sorties DVD chez Kazé » sur AnimeLand.com, consulté le 11 février 2012
  101. « Sortie de la Box 14 » sur Kazé-Anime.fr, consulté le 4 novembre 2011
  102. « Sortie de la Box 15 » sur Kazé-Anime.fr, consulté le 11 février 2012
  103. « Sortie de la Box 16 » sur Kazé-Anime.fr, consulté le 11 février 2012
  104. « Sortie de la Box 17 » sur Kazé-Anime.fr, consulté le 14 mars 2012
  105. « Sortie de la Box 18 » sur Kazé-Anime.fr, consulté le 1er juin 2012
  106. a et b « Sortie de la Box 19 » sur Kazé-Anime.fr, consulté le 17 janvier 2013
  107. « Sortie de la Box 20 » sur Kazé-Anime.fr, consulté le 15 février 2013
  108. « Sortie de la Box 21 » sur Kazé-Anime.fr, consulté le 15 février 2013
  109. « Sortie de la Box 22 » sur Kazé-Anime.fr, consulté le 9 août 2013
  110. « Sortie de la Box 23 » sur Kazé-Anime.fr, consulté le 18 octobre 2013
  111. « Sortie de la Box 24 » sur Kazé-Anime.fr, consulté le 18 octobre 2013
  112. « Sortie de la Box 25 » sur Kazé-Anime.fr, consulté le 28 février 2014
  113. « Sortie de la Box 26 » sur Kazé-Anime.fr, consulté le 6 mai 2014
  114. « Sortie de la Box 27 » sur Kazé-Anime.fr, consulté le 6 mai 2014
  115. « Sortie de la Box 28 » sur Kazé-Anime.fr, consulté le 6 mai 2014
  116. « Sortie de la Box 29 » sur Kazé-Anime.fr, consulté le 6 mai 2014
  117. (en) « Site officiel du jeu Bleach sur NGC », sur http://bleach.sega.jp/
  118. (en) « Site officiel du jeu Bleach sur Wii » », sur http://bleach.sega.jp/
  119. (en) « Site officiel du jeu Bleach sur PSP et PS2 », sur http://www.playstation.jp/
  120. « Fiche du manga dérivé », sur Manga-News.com (consulté le 9 août 2012)
  121. (ja) « BLEACH4コマ コマブリ 1 », sur Books.shueisha.co.jp (consulté le 4 septembre 2012)
  122. (ja) « BLEACH4コマ コマブリ 2 », sur Books.shueisha.co.jp (consulté le 6 août 2013).
  123. (en) Patrick Drazen, A Gathering of Spirits: Japan's Ghost Story Tradition from Folklore and Kabuki to Anime and Manga, iUniverse, , 11–12 p.
  124. (en) « Rock Musical Bleach Saien - Live », sur Cdjapan.co.jp (consulté le 21 juillet 2009).
  125. (en) « Studio Pierrot's official Bleach musical site » [archive du ] (consulté le 16 septembre 2008).
  126. (ja) « ロックミュージカル『Bleach » [archive du ], sur Nelke.co.jp, Nelke Planning Co., LTD (consulté le 30 décembre 2011).
  127. (en) « Bleach Rock Musical », sur Anime News Network.com, (consulté le 16 septembre 2008).

Liens externes