Blannay

Blannay
Blannay
Église Saint-Pierre.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Yonne
Arrondissement Avallon
Canton Joux-la-Ville
Intercommunalité Communauté de communes Avallon - Vézelay - Morvan
Maire
Mandat
Marie-Claire Limosin
2014-2020
Code postal 89200
Code commune 89044
Démographie
Population
municipale
118 hab. (2016 en diminution de 9,92 % par rapport à 2011)
Densité 16 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 31′ 46″ nord, 3° 46′ 55″ est
Altitude Min. 132 m
Max. 306 m
Superficie 7,26 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Bourgogne

Voir sur la carte administrative de Bourgogne
City locator 14.svg
Blannay

Géolocalisation sur la carte : Bourgogne

Voir sur la carte topographique de Bourgogne
City locator 14.svg
Blannay

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Blannay

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Blannay

Blannay est une commune française située dans le département de l'Yonne, en région Bourgogne-Franche-Comté.

Géographie

La commune a une superficie de 726 ha. L'altitude minimale est de 132 m et maximale à 306 m.

Hydrographie

La Cure traverse la commune et reçoit le Cousin en rive droite, en amont du pont de Blannay.

Communes limitrophes

Carte de la commune de Blannay et des proches communes.

Toponymie

Citée en l'an 1103 sous le nom de Blanniacum.

Histoire

Proto-histoire

Plusieurs tumulus datant de l'âge du fer témoignent d'une occupation ancienne du site sur les hauteurs le long de la vallée de la Cure.

Antiquité

Une très grosse villa se trouvait aux lieux-dits Champ Dessous / Les Quartiers (en rive gauche - côté ouest - de la Cure, en face de la confluence du Cousin avec la Cure). Le site était connu au XIXe siècle mais sa véritable ampleur ne s'est révélée qu’avec des prospections aériennes en 1989. Le quartier d'habitation était centré autour d'une cour à péristyle proche de la rivière, dans le sud du site ; un mur avec une tour porche le séparait des communs, partiellement recouverts au nord par le village actuel. Ces communs semblent avoir eu deux cours ; celle la plus proche de la résidence avait de chaque côté trois pavillons similaires alignés, chacun bâti sur plan carré. La seconde cour était bordée de constructions indéterminées. La résidence a été occupée depuis le mileu du Ier siècle BC jusqu'au milieu du IVe siècle de notre ère. Les communs sont occupés sans rupture jusqu'au Moyen-Âge et donnent naissance au bourg actuel[1].

Le village situé sur la route de Vézelay était autrefois fortifié.

Moyen-Âge

Occupation du village par un régiment écossais pendant la guerre de Cent Ans.

Politique et administration

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 En cours Marie Claire Limosin[2] DVD Employée

Démographie

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[4].

En 2016, la commune comptait 118 habitants[Note 1], en diminution de 9,92 % par rapport à 2011 (Yonne : -0,56 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
323374338316318299290281267
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
261272263243255249242220226
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
210215204162141140131134120
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
94119100100107138125134121
2016 - - - - - - - -
118--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie

Lieux et monuments

  • Église Saint-Pierre avec pierre tombale (XVIIe siècle).
  • Château de Blannay, vestige de l'enceinte fortifiée défendue par une tour ronde.
  • Château des Roches (propriété privée).
  • Arbre remarquable : tilleul de Sully « Le Rosny » plusieurs fois centenaire. Planté en 1598.
  • Vestige de l'ancien four banal du village.

Culture et festivités

  • Fête communale dimanche suivant le 29 juin.

Personnalités liées à la commune

  • La famille d'Estutt possédait autrefois le château de Blannay. Destutt de Blannay (Marie-François-Robert) né le 11 mai 1783, à Blannay (Yonne) (1783-1867) inhumé dans le vieux cimetière de Vézelay, lieutenant au 46e de ligne, médaillé de Sainte-Hélène.
  • Famille De Châteauvieux.
  • Le poète chansonnier Charles d'Avray (1878-1960) possédait une maison à Blannay et en avait fait son lieu de villégiature ; il est inhumé au cimetière du Père Lachaise.

Pour approfondir

Bibliographie

Articles connexes

Liens externes

  • Blannay sur le site de l'Institut géographique national

Notes et références

Notes

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références

  1. (2008) Pierre Nouvel, « La vallée de la Cure à l'époque gallo-romaine : Découvertes anciennes et apports des prospections aériennes et terrestres 1991-2008 », Bulletin de la Société d'Études d'Avallon, no 84,‎ 2008, p. 14-43 (lire en ligne, consulté le 6 juillet 2018), p. 15.
  2. Conseil général de l’Yonne, Ma Commune, consulté le 15 décembre 2013.
  3. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.