Black Swan (film)

Black Swan
Description de l'image Black_Swan_logo.png.
Titre original Black Swan
Réalisation Darren Aronofsky
Scénario Darren Aronofsky
Mark Heyman
John J. McLaughlin
Acteurs principaux
Sociétés de production Cross Creek Pictures
Phoenix Pictures
Protozoa Pictures
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Thriller dramatique
Durée 108 minutes
Sortie 2011

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Black Swan, ou Le Cygne noir au Québec, est un film américain réalisé par Darren Aronofsky avec Natalie Portman, Vincent Cassel, Mila Kunis, Barbara Hershey et Winona Ryder sorti le 17 décembre 2010 aux États-Unis et le 9 février 2011 en France.

Résumé détaillé

Nina est une danseuse de ballet qui rêve d'obtenir le double rôle de « reine des cygnes » dans le célèbre ballet Le Lac des cygnes de Piotr Ilitch Tchaïkovski. Thomas Leroy, le maitre de ballet, la sait parfaite pour danser le cygne blanc (la princesse Odette), mais doute de sa capacité à interpréter également son double maléfique, le cygne noir (la sorcière Odile), rôle pour lequel Lily, une jeune danseuse de San Francisco moins douée mais plus sensuelle, lui semble mieux faite. Nina obtient néanmoins le rôle de « reine des cygnes », au détriment de Veronica (Ksenia Solo), initialement choisie.

Les répétitions de danse se succèdent mais Nina n'arrive pas à danser le cygne noir : elle n'est faite que pour le cygne blanc. La pression qu'elle subit est énorme : sa mère, Erica, la bride et la surprotège. Elle se rend d'ailleurs de plus en plus compte que cette dernière, qui a abandonné sa carrière de danseuse pour sa fille, cherche par tous les moyens à ce que celle-ci soit un jour la meilleure ballerine qui soit. Face à tout cela, Nina, de nature fragile comme le cygne blanc, commence à perdre la raison.

Thomas est convaincu que pour interpréter le cygne noir, elle doit libérer sa sensualité : pour ce faire, il l'embrasse et tente de la libérer de son extrême réserve, mais le résultat est laborieux.

Lors d'une soirée de gala afin de présenter la nouvelle reine des cygnes, Thomas présente publiquement Nina en mentionnant également que Beth MacIntyre, danseuse étoile approchant de la quarantaine, ne dansera plus. Beth, furieuse et soûle, s'énerve contre Nina qu'elle accuse d'avoir volé sa place. Thomas parvient finalement à la calmer. Le lendemain, elle apprend que Beth, après la soirée de la veille, s'est fait renverser par une voiture. Elle rend visite à Beth à l'hôpital et s'enfuit terrifiée en voyant que celle-ci a les deux jambes cassées.

Au studio de danse, Nina ne parvient toujours pas à égaler la sensualité du cygne noir et commence à ressentir une attirance pour Lily, qui réussit à faire ce dont elle-même est incapable. Ses hallucinations se précisent, Nina voit en effet Lily la harceler.

Nina, contre l'avis de sa mère, décide de sortir en boite avec Lily. Cette dernière lui propose de prendre une pilule d'ecstasy dont l'effet n'opèrera soi-disant que pour deux heures. Nina refuse mais Lily la met dans son verre alors qu'elle était aux toilettes. Bien qu'elle s'en soit aperçu, elle boit quand même. En rentrant chez elle, elle se fâche contre sa mère et s'enferme dans sa chambre où elle a des relations sexuelles avec Lily.

Le lendemain, elle se réveille en retard et, dans les coulisses de l'opéra, apprend avec stupéfaction qu'elle a imaginé la fin de la soirée de la veille, Lily étant repartie après l'avoir raccompagnée.

Lily est finalement choisie pour être la doublure de Nina. Celle-ci en est bouleversée, tente de forcer Thomas à revenir sur sa décision et rend de nouveau visite à Beth à l'hôpital pour lui dire qu'elle comprend ce que cette dernière ressent. Beth se poignarde devant elle avec la lime à ongles que Nina lui a rendue, mais quand Nina fuit, une fois dans l'ascenseur de l'hôpital, celle-ci s'aperçoit qu'elle tient la lime à ongles ensanglantée dans sa main.

Le jour de la représentation, Erica décide que Nina doit rester chez elle. Nina s'y oppose et se bat avec sa mère pour finalement partir au studio.

La représentation est sur le point de commencer quand Nina arrive pour se préparer. Thomas accepte, reconnaissant que la jeune femme a changé. Pendant le premier volet, alors qu'elle interprète le cygne blanc, Nina tombe des bras de l'homme jouant le prince du cygne. Désemparée, elle retourne dans sa loge et y trouve Lily qui lui annonce qu'elle va interpréter le cygne noir durant le volet suivant. Les deux femmes se battent et Nina poignarde Lily avec un éclat de miroir. Affolée, elle cache le corps et retourne sur scène pour jouer le cygne noir. Sa folie atteint alors son apogée tandis qu'elle triomphe, puisqu'elle s'imagine qu'il lui pousse un plumage noir.

Alors que Nina va se changer pour l'acte final, Lily toque à la porte de sa loge pour la complimenter de son interprétation. Elle comprend alors que son combat était encore une hallucination, qu'elle s'est poignardée elle-même et prend la décision, après avoir retiré l'éclat de verre de son ventre, de jouer sur scène jusqu'au bout. Au dernier acte, durant lequel le cygne blanc saute d'une falaise et meurt, sa plaie grandit. Nina monte sur la structure représentant la falaise, saute et atterrit sur un matelas. Les membres du ballet viennent la féliciter pendant que les spectateurs applaudissent. C'est alors que Lily remarque la tache de sang sur le costume de Nina. Thomas veut qu'on appelle une ambulance et lui demande « Pourquoi, tu as fait ça ? », ce à quoi Nina répond dans un soupir : « Je l'ai senti… parfait… c'était parfait ! »; la clarté des projecteurs l'enveloppe et seuls résonnent les applaudissements des spectateurs.

Fiche technique

L'actrice Natalie Portman, pour la présentation du film au Festival de Toronto 2010.

Distribution

Quatorze membres du Pennsylvania Ballet choisis par le chorégraphe du film, Benjamin Millepied, jouent en tant que corps de ballet, derrière les solistes[7]. Ce sont par ailleurs les débuts de Benjamin Millepied en tant qu'acteur et chorégraphe[8].

Accueil

Réception critique

Black Swan a reçu des critiques très positives de la part de la presse. Sur le site Metacritic, il a reçu 79 % de critiques positives, pour une note moyenne de 810[9] ; les avis sur le site de critiques Rotten Tomatoes sont sensiblement les mêmes, avec 87 % d'avis positifs[10].

En France, Black Swan a également reçu des critiques élogieuses. Sur le site Allociné, il est noté en moyenne par la presse 4,15.

On peut lire, notamment, dans les Cahiers du cinéma, par Stéphane Delorme : 5/5 étoiles

« Ce n'est donc pas par plaisir sadique ou goût de la manipulation qu'Aronofsky filme cette descente aux enfers. Il a une vraie obsession, qui lui tient à cœur, et qui le pousse à filmer : la quête de la perfection »

ou dans Libération, par Philippe Azoury : 4/5 étoiles

« S'il continue de ne plus chuter, Darren Aronofsky commencera véritablement à s'imposer comme le rejeton naturel de Brian De Palma. Dans ce cas, ce troublant et performant Black Swan est un peu son Carrie au bal du diable[12]. »

Plus mitigé pour Paris Match, par Alain Spira : 3/5 étoiles

« Sublimement filmé et interprété, ce drame chorégraphique se prend malheureusement les chaussons dans le gore fantastique et finit sur les pointes du ridicule. »

Voire mauvaise critique pour Marianne, par Danièle Heymann : 2/5 étoiles

« Ode exténuante à la danse, le dernier film de Darren Aronofsky perd en grâce ce qu'il gagne en ridicule. Dommage pour sa bonne actrice, Natalie Portman. »

Box office

Commercialement, Black Swan a été un grand succès, puisque le film a rapporté dans le monde entier presque 330 millions de dollars, pour un budget initial de 13 millions[13]. Vincent Cassel a déclaré que même le réalisateur, Darren Aronofsky, ne s'attendait pas à un tel succès[14].

En France, le film a commencé fort au box office, derrière Rien à déclarer, avec 714 315 entrées. La semaine qui a suivi, le film a dépassé la barre du million d'entrées. Finalement, le film totalisera plus de 2,5 millions d'entrées après huit semaines d'exploitations.

Autour du film

L'équipe du film, pour sa présentation au BFI London Film Festival.
  • Darren Aronofsky a choisi le format 16 mm pour des raisons esthétiques. Ce format possède selon lui un grain qui met une distance avec la réalité en comparaison du 35 mm très répandu et très performant qui donne un aspect plus réaliste[16].
  • Natalie Portman a deux doublures dans ce film ; Sarah Lane, soliste à l'American Ballet Theatre et lauréate du Princess Grace Award, s'occupe des scènes de danse les plus complexes. Comme celle-ci n'était disponible que quelques semaines, Kimberly Prosa a tenu lieu de doublure pour les plans rapprochés, aidée par sa ressemblance physique avec Natalie Portman. Cependant, après un entraînement intensif de plusieurs mois, l'actrice interprète elle-même les mouvements de la tête à la taille[17].
  • À l'origine, le scénario d'Andrés Heinz portait sur la rivalité entre deux danseuses à Broadway. C'est Aronofsky lui-même qui a voulu transposer cette histoire dans le New York City Ballet, et prendre comme décor la création du Lac des cygnes, pour mettre en abyme le conflit entre les personnages.
  • Darren Aronofsky avait ce projet en tête depuis plusieurs années et avait déjà envie de faire jouer le premier rôle par Natalie Portman[18].
  • Le film est tourné à New York avec certaines scènes dans le métro mais aussi au Lincoln Center et au National Museum of American Indian[19].

Distinction

Récapitulatif

Catégories Nomination(s) Récompense(s)
Meilleure actrice

(Natalie Portman)

24 (4 en cours) 15
Meilleur film 18 (4 en cours) 2
Meilleur réalisateur

(Darren Aronofsky)

14 (4 en cours) 3
Meilleure photographie 12 (4 en cours) 5
Meilleure musique

(Clint Mansell)

8 (2 en cours) 2
Meilleur scénario 8 (3 en cours) 1
Meilleure actrice (second rôle)

(Mila Kunis)

(Barbara Hershey)

7 (3 en cours) 1
Meilleur montage 5 (2 en cours) 1
Meilleure direction artistique 5 (1 en cours) 1
Meilleur espoir

(Mila Kunis)

1 1
Meilleurs costumes 1 (1 en cours) -
Meilleur maquillage 1 (1 en cours) -
Meilleur son 1 (1 en cours) -

Récompenses

L'actrice Natalie Portman, récompensée aux Independent Spirit Awards 2011.
  • 10e cérémonie des American Film Institute Awards
    • Film de l'année 2010
  • 5e cérémonie des Oklahoma Film Critics Awards

Nominations

Le réalisateur Darren Aronofsky nominé aux Oscars 2011.
  • 5e cérémonie des Oklahoma Film Critics Awards
    • Meilleur film

Notes et références

  1. Budget sur The Numbers
  2. Visa d'exploitation no 128183 sur Centre National du Cinéma
  3. Black Swan sur IFCO
  4. Black Swan sur BBFC
  5. a, b, c et d http://www.doublage.qc.ca/p.php?i=162&idmovie=3062
  6. http://www.montgomerynews.com/articles/2010/12/21/entertainment/doc4d10dbcde1b5d571604551.txt
  7. http://www.usatoday.com/life/movies/news/2010-07-22-blackswaninside22_ST_N.htm
  8. « Black Swan », sur Metacritic (consulté le 27 janvier 2013)
  9. « Black Swan » (consulté le 27 janvier 2013)
  10. Tutu ne tuera point, par Philippe Azoury, pour Libération, .
  11. (en) « Black Swan (2010) - International Box Office Results - Box Office Mojo » (consulté le 27 janvier 2013)
  12. « Darren Aronofsky 'didn't predict Black Swan success' », sur Digital Spy (consulté le 27 janvier 2013)
  13. (en) « NataliePortman.com — Updates & Comments — Clint Mansell. »,
  14. Magazine Mad Movies, janvier 2011
  15. http://artsmeme.com/2010/11/21/meet-natalie-portmans-evil-twin-body-double-kimberly-prosa/
  16. (en) « Natalie Portman, Reel Life, Real Soties », sur YouTube,
  17. http://frenchdistrict.com/new-york/articles/new-york-films-cinema/

Liens externes

  • (en) Site officiel