Bjarni Jónsson

Bjarni Jónsson
Bjarni Jónsson.jpg
Bjarni Jónsson en 1976
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Domaines
Membre de
Directeur de thèse
Distinctions

Bjarni Jónsson (1920-2016[1]) est un mathématicien islandais qui travaille dans les champs de la logique, l'algèbre universelle et de la théorie des treillis.

Carrière

Il obtient son doctorat en 1946, sous la direction d'Alfred Tarski à l'Université de Californie à Berkeley avec une thèse intitulée Direct decomposition of finite algebraic systems[2]. Il est Professeur à l'Université Brown et à l'Université du Minnesota à Minneapolis. Depuis 1966, il est Professeur à l'Université Vanderbilt. Depuis 1993, il est professeur émérite.

Différents concepts mathématiques sont nommés d'après lui, tels que la dualité Jónsson-Tarski, les algèbres de Jónsson  et les cardinaux de Jónsson .

Prix et distinctions

En 1991, il est lauréat des Conférences Tarski. En 1974, il est conférencier invité au Congrès international des mathématiciens à Vancouver avec une conférence intitulée Varieties of algebras and their congruence varieties. En 2012, Jónsson est Fellow de l'American Mathematical Society[3].

Parmi ses doctorants figure Peter Fillmore[4].

Publications

  • Avec Tarski : Direct decomposition of finite algebraic systems, Notre Dame Lectures in Mathematics, 1947.
  • Bjarni Jónsson, Topics in universal algebra, vol. 250, Berlin, New York, Springer-Verlag, coll. « Lecture Notes in Mathematics », (DOI 10.1007/BFb0058648, Math Reviews 0345895)

Liens

Notes et références

(de) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en allemand intitulé « Bjarni Jónsson (Mathematiker) » (voir la liste des auteurs).
  1. https://news.vanderbilt.edu/2016/10/12/noted-algebraist-bjarni-jonsson-dies/
  2. (en) « Bjarni Jónsson », sur le site du Mathematics Genealogy Project
  3. List of Fellows of the American Mathematical Society, retrieved 2013-01-26.
  4. Mathematics Genealogy Project