Birendra Bir Bikram Shah Dev

Birendra
वीरेन्द्र
Image illustrative de l'article Birendra Bir Bikram Shah Dev
Titre
Roi du Népal

(29 ans, 4 mois et 1 jour)
Couronnement
Premier ministre Kirti Nidhi Bista
Nagendra Prasad Rijal
Tulsi Giri
Kirti Nidhi Bista
Surya Bahadur Thapa
Lokendra Bahadur Chand
Nagendra Prasad Rijal
Marich Man Singh Shrestha
Lokendra Bahadur Chand
Krishna Prasad Bhattarai
Girija Prasad Koirala
Man Mohan Adhikari
Sher Bahadur Deuba
Lokendra Bahadur Chand
Surya Bahadur Thapa
Girija Prasad Koirala
Krishna Prasad Bhattarai
Girija Prasad Koirala
Prédécesseur Mahendra
Successeur Dipendra
Prince héritier du Népal

(15 ans, 10 mois et 16 jours)
Monarque Mahendra
Prédécesseur Mahendra
Successeur Dipendra
Biographie
Hymne royal « Ras Triya Gaan » (« Puisse la Gloire te Couronner, Courageux Souverain »)
Dynastie Shah
Nom de naissance Birendra Bir Bikram Shah Dev
Date de naissance
Lieu de naissance Katmandou, Népal
Date de décès (à 55 ans)
Lieu de décès Katmandou, Népal
Père Mahendra
Mère Indra Rajya Laxmi Devi
Conjoint Aishwarya Rajya Laxmi Devi Rana
Enfants Dipendra Red crown.png
Princesse Shruti Rajya Laxmi Devi
Prince Nirajan Bir Bikram Shah Dev
Héritier Prince Dipendra
Résidence Palais royal de Narayanhity

Signature de Birendraवीरेन्द्र

Birendra Bir Bikram Shah Dev
Monarques du Népal

Birendra Bir Bikram Shah Dev (वीरेन्द्र वीर विक्रम शाह देव), né le à Katmandou et mort le dans la même ville, est roi du Népal de 1972 à 2001.

Biographie

Mariage du prince héritier Birendra et la princesse Aishwarya en 1970.

Scolarisé dans des écoles de premier ordre en Europe, Asie, et Amérique, y compris les élitistes Collège d'Eton et université Harvard, il a longuement voyagé avant d'accéder au trône.

Beaucoup plus ouvert à la démocratie parlementaire que son père, il la restaure en 1990. Cependant, les querelles entre partis politiques et les problèmes sociaux récurrents ont provoqué une rébellion maoïste appelée guerre du Peuple népalais, qui a pris de l'ampleur à partir de 1996. La stabilité du Népal a été encore plus menacée lorsque lui et la majeure partie de sa famille, y compris la reine Aishwarya, ont été, selon la thèse officielle népalaise, assassinés par son fils aîné et héritier, Dipendra qui meurt lui-même quelques jours plus tard des blessures qu'il s'était infligé. Birendra reste dans les mémoires l'un des rois les plus aimés et respectés de l'histoire népalaise.

Circonstances de sa mort

Lors d'un banquet donné le au palais royal de Narayanhity, l'héritier du trône, le prince Dipendra, très alcoolisé, a une altercation avec un convive. Son père, le roi Birendra, lui intime l'ordre de quitter la salle accompagné de son frère le prince Nirajan et de leur cousin germain le prince Paras. Une heure plus tard, le prince revient dans la salle du banquet avec deux armes à feu et tire en rafale sur sa famille. Il tue son père, sa mère, son frère, sa sœur, deux oncles, une tante et une cousine. Quatre autres membres de sa famille sont blessés. Il retourne l'arme contre lui et se tire une balle dans la tête. Il est cependant proclamé roi, mais, très gravement touché, il demeure dans le coma et meurt le 4 juin[1].

Distinctions

Notes et références

  1. Michael Newton Famous assassinations in world history éd. ABC-Clio 2014 p. 48 (ISBN 978-1-61069-285-4)

Dans la littérature

  • L'auteur Gérard de Villiers, dans son roman Le Roi fou du Népal, publié en 2002, après avoir évoqué le massacre de la famille royale, prétend que l'enquête officielle a été laconique et bâclée et émet l'hypothèse qu'il s'agissait d'un véritable coup d'État organisé par des membres de la famille royale népalaise, a priori par le prince Gyanendra et par un service secret étranger.