Biosphere (musicien)

Biosphere
Description de cette image, également commentée ci-après
Unsound Festival 2009, Cracow, Pologne
Informations générales
Nom de naissance Geir Jenssen
Naissance (57 ans)
Tromsø, Drapeau de la Norvège Norvège
Activité principale Musicien
Genre musical Musique électronique, ambient house, ambient, drone, field recording
Années actives Depuis 1983
Labels Biophon, Touch, Origo Sound
Site officiel www.biosphere.no

Biosphere est le nom d'artiste de Geir Jenssen (né le à Tromsø, Norvège) connu pour ses albums de musique électronique ambient créés à partir de boucles, de synthétiseurs et de sampling.

Biographie

Période pré Biosphere

Inspiré par la musique d'artistes comme New Order, Depeche Mode, Wire et Brian Eno, Geir Jenssen achète son premier synthétiseur et compose son premier morceau de musique en 1983. En 1984, il publie son premier album sous le nom de scène de E-Man en cassette. En 1985 il fait partie du groupe Bel Canto aux côtés de la chanteuse Anneli Drecker et de Nils Johansen (qui apparait sur l'album E-Man). Il participe au groupe durant quatre ans et apparait sur les deux premiers disques du groupe. De 1989 à 1990, Jenssen utilise le surnom de Bleep et sort quatre EP et un album, The North Pole By Submarine. Ces productions sont influencées par sa pratique de l’échantillonneur et ses influences sont alors l'acid house et de la new beat.

Période Biosphere

Albums solos

En 1991, Geir Jenssen change une nouvelle fois de surnom et de direction musicale, il lance son projet Biosphere. Après une première apparition sur une compilation suédoise, Biosphere sort son premier EP, The Fairy Tale et son premier album, Microgravity sur le label Origo Sound en 1991. Ces premières productions et son second album Patashnik s'inscrivent dans un style ambient house caractérisé par le mélange de beat et de nappe musicale atmosphérique (on note que le titre Novelty Waves qui en est extrait, utilisé par une grande compagnie de blue jeans, est un succès des dancefloors en 1995). C'est à partir de son troisième album solo, Substrata (1997) que Biosphere entame un virage purement ambient. Cet album comprend notamment des samples de la série Twin Peaks. En 2000 sort son quatrième album solo (Cirque) sur le label Touch qui sortira alors la majeure partie de ses disques jusqu'à aujourd'hui. Sur l'album Shenzou, sortit en 2002, Jenssen sample Claude Debussy et ses titres La Mer et Jeux. En 2004, sort l'album Autour de la Lune qui est à l'origine une commande du Festival de Radio France et Montpellier Languedoc-Roussillon de 2003 qui lui propose de travailler sur l'univers de Jules Verne. Depuis Biosphere continue de sortir des albums sous son nom de scène et parfois sous son propre nom. Il sort notamment sur le label Ash International Cho Oyu 8201m – Field Recordings From Tibet qui est le résultat d'enregistrements de sons de la nature durant son ascension du mont Cho Oyu[1]. En 2011, il sort l'album N-Plants, inspiré par le miracle économique de l'après-guerre japonais et les centrales nucléaires au Japon (notamment celle de Miham[2]). Cet album revient à une musique proche de l'ambient house du début du projet Biosphere. En 2012, il poursuit sous son propre nom la pratique du Field recording  et sort l'album Stromboli qui est le résultat d’enregistrements sur l'Ile volcanique Stromboli située au nord de la Sicile.

Musique de film, collaborations et autres projets

En parallèle de ses albums solo, Biosphere réalise des musiques pour des films et poursuit les collaborations. En 1996, il est commissionné par le Festival international du film de Tromsø pour réaliser la musique du film russe L'Homme à la caméra qui sera édité lors de la réédition de son album Substrata en 2001 (Substrata²). Il réalise également la bande originale du film norvégien Insomnia en 1997.

En 1996 puis en 2000, il sort deux albums avec le projet anglais, Higher Intelligence Agency. En 1993 et 2000, sous le nom de groupe The Fires Of Ork, aux côtés du musicien allemand Pete Namlook il sort deux albums sur le label FAX +49-69/450464 . Enfin en 1998 puis en 2015 sortent deux albums avec le musicien norvégien Helge Sten et son projet Deathprod.

En 1998, Geir Jenssen crée son propre label Biophon Records sur lequel sort principalement des rééditions de ses propres albums à partir des années 2000 et des musiques de films ou nouvelles compilations de ses projets.

Discographie

Sous le nom de Bleep

  • 1990: The North Pole by Submarine

Sous le nom de Biosphere

Musique de film

  • 1996: L'Homme à la caméra (Man with a Movie Camera, sur l'album Substrata² en 2001)
  • 1997: Insomnia
  • 1999: Meurtre sur mesure, de Diane Doniol-Valcroze (Kill by Inches, Biophon Records en 2012, sous le nom de Geir Jenssen)
  • 2010: Hold-up (Nokas, Biophon Records en 2012, sous le nom de Geir Jenssen)
  • 2010: Im Schatten, de Thomas Arslan (Biophon Records en 2012, sous le nom de Geir Jenssen)

Field recording

  • 2006: Cho Oyu 8201m – Field Recordings from Tibet (Ash International, sous le nom de Geir Jenssen)
  • 2013: Stromboli (Touch, sous le nom de Geir Jenssen)

Collaborations

avec Bel Canto
  • 1987: White-Out Conditions
  • 1989: Birds of Passage
avec Pete Namlook
  • 1993: The Fires of Ork
  • 2000: Fires of Ork II
avec Higher Intelligence Agency
  • 1996: Polar Sequences
  • 2000: Birmingham Frequencies
avec Deathprod

Liens externes

Références