Bernard Viviès

Bernard Viviès

Pas d'image ? Cliquez ici

Fiche d'identité
Naissance (63 ans)
à Rieumes
Taille 1,78 m (5 10)
Position Demi d'ouverture ou arrière
Carrière en senior
PériodeÉquipeM (Pts)a
1971-1974
1974-1975
1975-1985
1985-1993
Rieumes
Racing club de France
SU Agen
Rugby club nîmois
Carrière en équipe nationale
PériodeÉquipeM (Pts)b
1978-1983Drapeau : France France10 (20)
Carrière d'entraîneur
PériodeÉquipe 

2001-2007
Rugby club nîmois
Drapeau : France France (arrières)

a Compétitions nationales et continentales officielles uniquement.
b Matchs officiels uniquement.

Bernard Viviès, né le 3 septembre 1955 à Rieumes, est un joueur de rugby à XV évoluant au poste de demi d'ouverture ou d'arrière. Il est international français de 1978 à 1983, obtenant dix sélections inscrivant vingt points. Il effectue l'essentiel de sa carrière avec le SU Agen, remportant le championnat de France 1982 et le Challenge Yves du Manoir l'année suivante. De 2001 à 2007, il est entraîneur des arrières de l'équipe de France lors du mandat de Bernard Laporte à la tête de la sélection.

Carrière

Après avoir été champion de France de troisième division avec le club de Rieumes, il a rejoint le Racing club de France et le Bataillon de Joinville en 1974[1].

C'est au SU Agen qu'il rejoint son frère Christian en 1975 mais à l'époque le règlement impose la fameuse « licence rouge » (Durant la première saison il ne peut disputer le championnat). Il ne participe donc pas à la victoire du championnat de France 1976 par le club agenais[1]. Il poursuit sa carrière avec le SU Agen jusqu'en 1985, club avec lequel il a gagné le Bouclier de Brennus en 1982 et le Challenge Yves du Manoir en 1983.

Il a disputé son premier test match le , contre l'équipe d'Angleterre, il est titualaire durant les quatre matchs du Tournoi des cinq nations 1978, associé à la charnière à Jérôme Gallion. Il dispute les test-matchs de novembre en 1980 contre la Roumanie et l'Afrique du Sud, associé cette fois à Jean-Pierre Elissalde. Il a disputé un match du Tournoi des cinq nations 1981 que la France remporta en réussissant le Grand Chelem. Son dernier test match fut contre l'équipe d'Australie, le .

Le , il joue le deuxième match de l'histoire des Barbarians français contre Crawshay's à Clermont-Ferrand. Les Baa-Baas l'emportent 34 à 4[2]. Le , il joue de nouveau avec les Barbarians français contre la Nouvelle-Zélande à Bayonne. Les Baa-Baas s'inclinent 18 à 28[3].

En 1985, il signe à Nîmes comme capitaine pour y terminer sa carrière[1]. Il y joue jusqu'en 1993.

Le , il est joue un dernier match avec les Barbarians français contre l'Écosse à Agen. Il est capitaine de l'équipe lors de ce match. Les Baa-Baas l'emportent 32 à 19[4].

De 2001 à 2007, Bernard Viviès est l'adjoint du sélectionneur Bernard Laporte, ici en 2015.

En 1995, il commence une carrière d'entraîneur de l'équipe de France A' que dirige son compatriote rieumois Guy Laporte[1]. De 1997 à 1998, il revient à Rieumes pour entraîner l'équipe[1]. Il rejoint ensuite le SU Agen pour où il s'occupe du partenariat[1]. En 2000, il redevient entraîneur de l'équipe de France A' aux côtés de Victor Boffelli et entraîne également Bédarrides en Fédérale 1[1].

De 2001 à 2007, Viviès fait ensuite partie de l'encadrement de l'équipe de France, chargé des trois quarts, auprès de sélectionneur Bernard Laporte[5].

Il est également parrain de l'équipe de rugby de l'Avenir sportif de Bédarrides, et fait partie du comité directeur de ce club.

Bernard Viviès est parrain de l'association La vie pour Christie et de La maison de Christie.

En novembre 2016, il est membre de la liste menée par Bernard Laporte pour intégrer le comité directeur de la Fédération française de rugby[6]. Lors de l'élection du nouveau comité directeur, le , la liste menée par Bernard Laporte obtient 52,6 % des voix, soit 29 sièges, contre 35,28 % des voix pour Pierre Camou (6 sièges) et 12,16 % pour Alain Doucet (2 sièges). Bernard Viviès intègre ainsi le comité directeur et Bernard Laporte est élu à la présidence de la fédération française de rugby[7]. Il devient alors le représentant de la FFR au sein de Rugby Europe[8]. Il participe également aux regroupements du XV de France au titre de délégué du nouveau comité directeur[9].

Le 9 décembre 2017, il est élu au comité directeur de la Ligue régionale Occitanie de rugby au sein de liste menée par Alain Doucet et soutenue par Bernard Laporte[10].

Palmarès

En club

  • Champion de France 1982
  • Challenge Yves du Manoir 1983
  • Vice-champion de France 1984

En sélection nationale

Notes et références

  1. a b c d e f et g Jean-Pierre Roland, « Bernard Viviès: l'un des plus titrés du rugby français », sur www.ladepeche.fr, La Dépêche, (consulté le 3 septembre 2016).
  2. « Barbarian Rugby Club vs Crawshay's », sur www.barbarianrugbyclub.com, Barbarians français (consulté le 13 décembre 2016)
  3. « Barbarian Rugby Club vs Nouvelle-Zélande », sur www.barbarianrugbyclub.com, Barbarians français (consulté le 14 décembre 2016).
  4. « Barbarian Rugby Club vs Écosse », sur www.barbarianrugbyclub.com, Barbarians français (consulté le 17 décembre 2016).
  5. Bertrand Bourgeault, « Un staff de pros autour de Laporte », sur leparisien.fr, .
  6. « Le candidat à la présidence de la FFR, Bernard Laporte, présente à son tour sa liste », sur www.lequipe.fr, L'Equipe, (consulté le 22 novembre 2016).
  7. « Elections FFR : Bernard Laporte est le nouveau président de la Fédération », sur www.rugbyrama.fr, Rugbyrama, (consulté le 3 décembre 2016).
  8. Dominique Issartel, « Les quatre décisions fortes de Bernard Laporte, nouveau président de la FFR », sur www.lequipe.fr, L'Equipe, (consulté le 14 décembre 2016)
  9. « Tournoi: Novès bien encadré par le clan Laporte », sur www.lexpress.fr, L'Express, (consulté le 15 février 2019).
  10. « Elections régionales - Ligue Occitanie », Fédération française de rugby, (consulté le 9 décembre 2017).

Liens externes