Bernard Genghini

Bernard Genghini
Bernard Genghini.png
portrait
Situation actuelle
Équipe Drapeau : France FC Sochaux
Biographie
Nationalité Drapeau : France Français
Naissance (59 ans)
Lieu Soultz-Haut-Rhin
Taille 1,79 m (5 10)
Poste Milieu Offensif puis Entraîneur
Parcours professionnel 1
Saisons Club 0M.0(B.)
1976-1982 Drapeau de la France FC Sochaux 212 0(71)
1982-1983 Drapeau de la France AS Saint-Étienne 041 0(10)
1983-1986 Drapeau de la France AS Monaco 129 0(57)
1986 Drapeau de la Suisse Servette FC 006 00(1)
1986-1988 Drapeau de la France Olympique de Marseille 050 00(6)
1988-1989 Drapeau de la France Girondins de Bordeaux 004 00(1)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe 0M.0(B.)
1980-1986 Drapeau : France France 027 00(6)[1]
Équipes entraînées
Années Équipe Stats
1992-1995 Drapeau : France FC Mulhouse
2006-2008 Drapeau : France FC Sochaux (réserve)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Bernard Genghini (né le à Soultz-Haut-Rhin) est un joueur de football français devenu responsable du recrutement du FC Sochaux-Montbéliard.

Biographie

Carrière de joueur

Il participe notamment à deux Coupes du monde avec l'Équipe de France, et remporte l'Euro 84. Il est avec Alain Giresse, Michel Platini, et Jean Tigana, membre du fameux « carré magique » de l'équipe de France. Il laisse plus tard sa place dans le quatuor à Luis Fernandez.

Révélé au FC Sochaux-Montbéliard, il a la lourde tâche de succéder à Michel Platini après la Coupe du monde 1982, à l'AS Saint-Étienne, alors en déroute.

Sa carrière l'amène ensuite dans d'autres clubs comme l'AS Monaco, les Girondins de Bordeaux, ou encore le Servette de Genève en Suisse.

A Monaco, il est notamment resté dans les mémoires pour avoir été le premier buteur du club au stade Louis II le 25 janvier 1985 contre le RC Lens (victoire 3-0). Il marqua sur penalty à la 58e minute de jeu[2].

Reconversion

Après sa retraite en tant que joueur, il devient entraîneur du FC Mulhouse en 1992. Le club a des résultats assez moyens en D2 pendant les 3 ans de son contrat.

Ensuite en 1995, il rentre à Sochaux qui vient de descendre en D2. Il s’occupe pendant quelques années de la formation puis à partir de 1999, il devient directeur sportif.

En janvier 2006, il quitte le poste de directeur sportif pour s’occuper du recrutement, avant d'entrainer la réserve sochalienne pour les saisons 2006-2007 et 2007-2008 de CFA.

De 2008 à 2012, il est à la tête de la cellule de recrutement du FC Sochaux-Montbéliard. Il rejoint le staff d'Eric Hely (entraîneur de la CFA qui devient entraîneur de l'équipe première) après le remplacement du staff de Mécha Bazdarevic à 12 journées de la fin de la saison 2011-2012 en qualité d'entraîneur-adjoint et participe à la remontée du club de la 20e à la 14e place.

Il est confirmé en juin 2012 dans ses fonctions d'entraîneur-adjoint de l'équipe première du FCSM et quitte donc la cellule de recrutement pour la saison 2012-2013.

Il quitte le club en avril 2015 avec l'accord des nouveaux dirigeants chinois.

Il devient en 2015 président du nouveau club de l'AGIIR FLORIVAL.

Il est le père de Benjamin Genghini, lui aussi footballeur professionnel formé au FCSM et qui a fait ses débuts en ligue 1 au FCSM.

Il rentre en décembre 2015 au comité directeur du FC Mulhouse où il est chargé de superviser le côté sportif du club.

Palmarès

En Club

En Équipe de France

Notes et références

  1. Fiche de Bernard Genghini sur le site de la FFF
  2. Association Asmfoot, « 1985 : Monaco présente son nouveau stade Louis II », sur www.asmfoot.fr (consulté le 26 janvier 2016)

Liens externes

Parce qu'il a aussi été entraîneur