Ben Tameifuna

Ben Tameifuna
Ben Tameifuna

Pas d'image ? Cliquez ici

Fiche d'identité
Naissance (26 ans)
à Auckland
Taille 1,88 m (6 2)
Position Pilier
Carrière en senior
Période Équipe M (Pts)a

2011-2012
2012-2015

2013-2015

2015-
Province
Hawkes Bay
Waikato
Franchise
Chiefs
Clubs
Racing 92

10 (5) [1]
21 (10) [1]

65 (45) [1]

50 (20) [1]
Carrière en équipe nationale
Période Équipe M (Pts)b
2011
2017-
Drapeau : Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande -20
Drapeau des Tonga Tonga
4 (5)
1 (0)

a Compétitions nationales et continentales officielles uniquement.
b Matchs officiels uniquement.
Dernière mise à jour le 30 mai 2017.

Ben Tameifuna, né le à Auckland, est un joueur de rugby à XV néo-zélandais évoluant au poste de pilier droit. International néo-zélandais chez les moins de 20 ans, il évolue en super Rugby avec les Chiefs. En 2015, il rejoint le championnat de France pour évoluer avec le Racing 92.

Biographie

Joueur de Hawkes Bay, il est sélectionné pour le championnat du monde junior 2011 en Italie, où il dispute quatre rencontres, toutes en tant que titulaire, dont la demi-finale contre l'Australie puis la finale victorieuse, sur le score de 33 à 22, contre l'Angleterre[2].

Dès l'année suivante, il dispute ses premiers matchs de Super Rugby avec les Chiefs, obtenant quinze titularisations sur les seize matchs qu'il dispute et inscrivant un essai contre les Hurricanes. Lors de sa deuxième saison, il inscrit six essais. Il est titulaire lors des deux rencontres de phase finale, face aux Crusaders puis aux Brumbies, remportant cette édition. Il inscrit deux autres essais en 2014. Il dispute encore quinze rencontres en 2015. Comme la saison précédente, les Chiefs sont battus lors du barrage, par les Brumbies en 2014 et par les Highlanders en 2015.

Une première annonce en d'une signature d'un contrat de trois ans en faveur du club français du Racing-Metro[3] est rapidement démentie. Également sollicité par le Stade toulousain, il rejoint finalement le club parisien, devenu Racing 92[4]. Il déclare alors que la possibilité de représenter l'équipe de France dans l'avenir, après avoir respecté la règle de trois ans de présence, a joué dans sa venue dans le championnat français[5].

Il est intégré pour la première fois dans le groupe parisien lors de la sixième journée de Top 14, contre le Stade français[6]. Il participe à cinq des six journées de la phase de poule de la coupe d'Europe, dont quatre fois en tant que titulaire[7], inscrivant son premier essai avec le club parisien contre les Glasgow Warriors. Il est également titulaire lors de la demi-finale victorieuse contre les Leicester Tigers.

En 2016, il remporte le Top 14 avec son équipe du Racing 92. Il est un des hommes forts du parcours de son équipe en phase finale.

Style de jeu

Doté d'un gabarit hors-norme (1,82 m pour 145 kg), il est réputé pour ses charges extrêmement puissantes et féroces placages. Très fort en mêlée, il jouit également d'une bonne mobilité notamment en terme d'accélération et possède une belle technique balle en main[5],[8]. Son style de jeu axé sur la dimension physique, sa faculté d'accélération et son adresse technique le rapproche d'un Uini Atonio. Sa principale faiblesse réside dans son indiscipline, il est régulièrement pénalisé pour des fautes évitables.

Il est élu meilleur pilier droit de la saison 2016 du Top 14 par Rugbyrama[9].

Notes et références

  1. a, b, c et d « Ben Tameifuna », sur itsrugby.fr (consulté le 9 mai 2016).
  2. « Cdm Junior - SAISON 2010-2011 - Matchs joués », sur itsrugby.fr (consulté le 9 mai 2016).
  3. (en) « Chiefs prop Ben Tameifuna to join Dan Carter at Racing Metro in France », sur stuff.co.nz, .
  4. Thibault Perrin, « TRANSFERT. Top 14. Le surpuissant pilier des Chiefs Ben Tameifuna débarque au Racing-Métro », sur lerugbynistere.fr, .
  5. a et b « Tameifuna pense aux Bleus », L'Équipe,‎ 19 juin 2015. (lire en ligne)
  6. « Racing 92 : Charteris titulaire, première pour Tameifuna », sur rugby365.fr, .
  7. « European Rugby Champions Cup - SAISON 2015-2016 - Matchs joués », sur itsrugby.fr (consulté le 9 mai 2016).
  8. Riwan Dema, « VIDEO. Tameifuna, un futur très grand pilier qui fait des ravages », sur lerugbynistere.fr, .
  9. « TOP 14 - Tameifuna, Johnston, Atonio... Notre Top 5 des meilleurs piliers droits du championnat ».