Battista di Biagio Sanguigni

Battista di Biagio Sanguigni
Battista di Biagio Sanguigni - Antiphonary (Cod. Cor. 3, folio 31) - WGA20754.jpg

Antiphonaire (v. 1419)

Naissance
Décès
Activités
Peintre, enlumineur
Lieu de travail
Saint Julien trônant

Battista di Biagio Sanguigni, nommé aussi Maître de 1419[1] (1393 - 1451), est un peintre et un miniaturiste italien du gothique international pendant la pré-Renaissance, qui a été actif à Florence.

Biographie

En 1417 Battista di Biagio Sanguigni, qui travaille avec l'atelier de Lorenzo Monaco, parraine, le 31 octobre, Fra Angelico (auparavant peintre indépendant et son premier collaborateur reconnu), comme « Guido di Pietro, peintre de la paroisse San Michele Visdomoni »[2] auprès de la confrérie des flagellants de San Niccolò di Bari, à laquelle il appartient.

Il est aussi nommé Maître de 1419, pour une Madonna (conservée aujourd'hui au musée de Cleveland), panneau central d'un triptyque peint pour Santa Maria a Latera, qui lui est attribuée.

Il a su mêler les éléments de la peinture gothique et les innovations de la pré-Renaissance en introduisant, par exemple, de la perspective dans les trônes des madones.

Zanobi Strozzi fut l'un de ses élèves.

Œuvres

Comme Maître de 1419
  • Madonna, panneau central d'un triptyque dispersé pour Santa Maria a Latera, près de Cavallina ; conservée au Cleveland Museum of Art (daté et signé « Peint pour le repos de l'âme d'Antonio di Domenicho Giugni, an 1419. »)
  • Saint-Julien trônant, tempera sur bois, cathédrale San Gimignano
  • Madone de l'humilité, Ackland Art Museum at the University of North Carolina
  • Antiphonaire (1419), tempera et or sur parchemin,

Sources et bibliographie

  • Diane Cole Ahl, Fra Angelico, Phaidon, 2008 (ISBN 978-0-7148-5858-6).
  • (en) Carl Brandon Strehlke, Fra Angelico and Early Florentine Renaissance in the John G. Johnson Collection, Philadelphia Museum of Art[3].

Notes et références

  1. Convention avant attribution certaine
  2. Diane Cole Ahl, Fra Angelico, 2008
  3. JSTOR