Bataille du Régiment 46

Bataille du Régiment 46
Informations générales
Date 27 -
Lieu Près d'Alep
Issue Victoire du Front al-Nosra
Belligérants
Flag of Jabhat al-Nusra.jpg Front al-Nosra Flag of Syria 2011, observed.svg Armée syrienne libre
Forces en présence
inconnues inconnues
Pertes
30 morts[1]
6 prisonniers[2]
50 morts[1]
24 prisonniers[2]

Guerre civile syrienne

Coordonnées 36° 08′ 36″ nord, 36° 52′ 22″ est

Géolocalisation sur la carte : Syrie

(Voir situation sur carte : Syrie)
Bataille du Régiment 46

La bataille du Régiment 46 a lieu les 27 et lors de la guerre civile syrienne.

Prélude

En novembre, le Mouvement Hazm et le Front al-Nosra entrent en conflit dans le nord de la Syrie. Le premier groupe, modéré et lié à l'Armée syrienne libre, est soutenu par les États-Unis alors que les djihadistes sont de leur côté visés par les frappes aériennes américaines. Accusés d'être des « agents de l'Occident » par le Front al-Nosra, les rebelles du Mouvement Hazm et du Front révolutionnaire syrien sont chassés de la région de Jabal Jawya et de la localité de Khan al-Sobol[3]. Puis fin janvier, le Mouvement Hazm perd le contrôle de la caserne du bataillon 111, dite « Cheikh Souleimane », à une douzaine de kilomètres au nord-ouest d'Alep[4],[5].

Déroulement

Le , les djihadistes du Front al-Nosra attaquent la base militaire du régiment 46, situé à l'ouest d'Alep et tenue par les rebelles depuis novembre 2012[6],[7]. Le Front islamique appelle à cesser les combats et menace d'envoyer des troupes pour séparer les belligérants[8]. Mais le 28, la base militaire est prise d'assaut par les djihadistes et tout le dépôt d'armes tombe entre leurs mains[6],[7],[9]. Le Mouvement Hazm avait notamment reçu des missiles antichar BGM-71 TOW américains[4].

Les pertes

Selon le premier bilan donné par l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), 6 djihadistes et 29 rebelles modérés sont tués[6],[10]. Mais l'OSDH revoit ensuite le bilan à la hausse et annonce que 50 combattants du Mouvement Hazm et 30 hommes du Front al-Nosra sont morts dans les combats[11],[1].

Les djihadistes font également 24 prisonniers et les rebelles du Mouvement Hazm capturent six hommes du Front al-Nosra, les prisonniers sont échangés le 4 mars[2].

À la suite de cette défaite, le Mouvement Hazm annonce 1er mars, sa dissolution et son ralliement au Front du Levant. Certains combattants rejoignent d'autres brigades de l'Armée syrienne libre, d'autres rallient le Front al-Nosra[12],[13].

Notes et références

  1. a, b et c Clashes take place in the north of Aleppo, and the Nusra- Hazm clashes leave 80 bodies, OSDH, 2 mars 2015.
  2. a, b et c The Nusra Front releases 24 fighters of Hazm Movement, OSDH, 4 mars 2015.
  3. Armin Arefi, En Syrie, la déroute des modérés, Le Point, 3 novembre 2014.
  4. a et b Syrie: assaut d'el-Qaëda contre les rebelles modérés dans le Nord, AFP, 30 janvier 2015.
  5. Syrie: al-Nosra attaque des positions de la rébellion modérée, RFI, 31 janvier 2015.
  6. a, b et c Syrie: percée du régime au sud, des jihadistes prennent une base au nord, AFP, 28 février 2015.
  7. a et b Clashes break out between Hazm and the Nusra in the west of Aleppo, OSDH, 27 février 2015.
  8. About 20 fighters killed during clashes between al-Nusra and Hazm movement, OSDH, 28 février 2015.
  9. Abdallah Suleiman Ali, Jabhat al-Nusra overtakes Hazm in Aleppo countryside, Al-Monitor, 3 mars 2015.
  10. al-Nusra kills 30 fighters in Hazm and gain control in the western countryside of Aleppo, OSDH, 28 février 2015.
  11. 193 killed yesterday 28/02/2015, OSDH, 1er mars 2015.
  12. Un groupe syrien non djihadiste rejoint les islamistes, Le Monde avec Reuters, 1er mars 2015.
  13. Boris Mabillard, Un groupe de rebelles syriens modérés jette l’éponge, Le Temps, 6 mars 2015.