Bataille de Tall Abyad

Bataille de Tall Abyad
Description de cette image, également commentée ci-après
Membres des YPG à Tall Abyad, c. .
Informations générales
Date 28 mai -
(19 jours)
Lieu Tall Abyad
Issue Victoire des YPG, de l'ASL et de la coalition
Belligérants
Flag of Syrian Kurdistan.svg PYD

Flag of Syria 2011, observed.svg Armée syrienne libre

Seal of Combined Joint Task Force – Operation Inherent Resolve.svg Coalition

Drapeau de l'État islamique État islamique
Forces en présence
inconnues inconnues
Pertes
50 morts au moins 125 morts au moins
Civils :
23 000 réfugiés[1]

Guerre civile syrienne

Coordonnées 36° 41′ 50″ nord, 38° 57′ 18″ est

Géolocalisation sur la carte : Syrie

(Voir situation sur carte : Syrie)
Bataille de Tall Abyad

La bataille de Tall Abyad se déroule lors de la guerre civile syrienne. Après la bataille de Tall Tamer, les Kurdes lancent une offensive sur la ville de Tall Abyad, située entre Kobané et Ras al-Aïn. Soutenus par les frappes aériennes de la coalition menée par les États-Unis, les YPG et l'ASL atteignent la ville le 14 juin et s'en emparent deux jours plus tard. Cette bataille est considérée comme la plus grande défaite stratégique de l'État islamique depuis la proclamation du califat un an plus tôt, la ville était un point de passage des djihadistes étrangers vers la Syrie et tenait un axe de la contrebande de pétrole vers la Turquie. Sa prise permet également aux Kurdes d'unifier leur territoire en assurant une continuité géographique entre le canton de Kobané et celui de Cizir[2],[3],[4],[5],[6].

Déroulement

Carte de la situation à Tall Abyad et ses environs avant l'offensive.
  •      Contrôlé par l'État islamique
  •      Contrôlé par les YPG et ses alliés
  •      Contrôlé par les rebelles

Le , après la bataille de Tall Tamer, les Kurdes des YPG et les rebelles de l'Armée syrienne libre lancent aussitôt une offensive sur la ville de Tall Abyad, située au nord du gouvernorat de Raqqa, près de frontière turque. Leur objectif est de faire la jonction entre les forces engagées à Kobané et celles présentes dans le gouvernorat d'Hassaké[7].

Le 31, soutenus par les frappes aériennes de la coalition anti-EI, les Kurdes et les rebelles s'emparent de quatre villages à l'est de Tall Abyad. Selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), au moins huit djihadistes et trois combattants des YPG sont tués[8].

Le 2 juin, selon l'OSDH, au moins 16 hommes de l'EI sont tués par les frappes de la coalition, puis quatre djihadistes et deux YPG sont tués dans les combats[9],[10]. Les Kurdes avancent encore, le 7 juin huit djihadistes sont tués par la coalition[11]. Le 8, 14 djihadistes sont tués dans un combat dans le village d'Alya[12]. Le 9, les YPG sont à huit kilomètres de Soulouk, et l'EI perd encore sept hommes [13],[14].

Le 11 juin, les YPG et l'ASL atteignent la petite ville de Soulouk, située à une vingtaine de kilomètres au sud-est de Tall Abyad, et s'emparent de sa partie est. Les Kurdes se positionnent également à 10 kilomètres de Tall Abyad[15],[16],[17],[18]. Selon l'OSDH, l'EI perd au moins 33 hommes dans les combats du 11 au 13 juin[19],[20],[21].

Le soir du 13 juin, les YPG ont pris 20 autres villages et ne sont plus qu'à cinq kilomètres de Tall Abyad selon l'OSDH. Soulouk, est quant à elle encerclée, les djihadistes abandonnent cette localité en laissant derrière eux des maisons piégées et des mines posées dans les rues, les Kurdes en prennent le contrôle pendant la nuit. Selon l'OSDH, les forces de l'État islamique dans la ville de Tall Abyad ne sont plus que de 150 hommes et ces derniers menacent de se retirer s'ils ne reçoivent pas de renforts[22],[23],[24],[25],[26]. Les forces de l'EI sont débordées et sont réduites à envoyer des unités de la police religieuse de Raqqa combattre à Tall Abyad[27].

Le 14 juin, les Kurdes du canton de Kobané à l'ouest et ceux du canton de Cizir à l'est font leur jonction et coupent la route de Tall Abyad à Raqqa[26]. Les djihadistes reculent et détruisent derrière eux deux ponts dans deux villages au sud et au sud-ouest de la ville, ce qui n'empêche par les Kurdes et les rebelles d'avancer. Ces derniers atteignent Tall Abyad le 14 juin et affrontent les forces de l'EI à un barrage à l'entrée sud-est de la ville[28],[29],[30]. Les djihadistes envoient un kamikaze avec un véhicule piégé sur un poste au sud-ouest de la ville, l'explosion tue quatre combattants des YPG et deux médecins. Cependant les Kurdes parviennent à entrer dans la ville, la coalition mène cinq frappes aériennes, et le matin du 15 juin le quartier de Machour Tahtania, au sud-est, est conquis. Selon l'OSDH, au moins trois Kurdes et onze djihadistes ont été tués dans ces combats[31],[32],[33]. Puis dans l'après-midi, le poste-frontière de ville est pris à son tour[4]. Enfin dans la soirée, les Kurdes des YPG prennent le contrôle de la totalité de la ville, seules quelques petites poches de résistance restent tenue par une poignée de combattants de l'EI[34],[35]. Selon l'OSDH, les djihadistes tentent de se replier sur Ayn Isa au sud, mais ciblés par la coalition, 40 d'entre eux sont tués au cours de la retraite[36],[35].

Le 16 Tall Abyad est entièrement contrôlée par les forces kurdes et rebelles[37]. Les YPG poursuivent leur avancée dans les villages à l'ouest et au sud-ouest de la ville[38].

Les réfugiés

Des réfugiés syriens regagnant Tall Abyad après les combats, c. .

Le 10 juin, au moins 2 000 civils, dont 686 déplacés irakiens, trouvent refuge en Turquie[7]. D'autres rejoignent les zones tenues par les YPG. Des vidéos prises par le Volcan de l'Euphrate montrent d'ailleurs des femmes retirer leur voile intégral immédiatement après leur arrivée en zone kurde[39]. Le 12, le nombre des réfugiés en Turquie monte à 13 500[15]. Cependant, le même jour la Turquie ferme sa frontière et repousse les civils[40],[22]. La frontière est finalement rouverte le 14 juin en début de soirée[28]. 7 000 civils franchissent à nouveau la frontière dans la journée du 15[4]. Le 17, certains réfugiés commencent à regagner la ville[1],[41],[42].

De son côté le président turc Erdoğan fait part de son « inquiétude » face à la progression des forces kurdes et accuse ces dernières de violences contre les Arabes et les Turkmènes. Ces accusations sont rejetées par le commandement des YPG affirmant dans un communiqué que des « parties tentent à tout prix de porter préjudice aux victoires de nos forces ». Pour l'OSDH : « Il y a eu quelques incidents isolés, comme des maisons d'Arabes incendiées, mais on ne peut pas du tout parler de violences systématiques »[28].

Dans un rapport publié le , Amnesty International accuse les YPG de « crimes de guerre » pour avoir rasé des villages et chassé des populations arabes. Redur Xelil, porte-parole des YPG parle d'« accusation fausse, tout simplement ». Le commandement des YPG et des Assayech reconnaît des déplacements forcés qu'il ne qualifie cependant que d'« incidents isolés ». Amnesty réfute en revanche le terme de « nettoyage ethnique » et affirme que des Arabes et des Turkmènes continuent de vivre dans des territoires contrôlés par les YPG[43],[44],[45].

Suites

Le 30 juin, plusieurs dizaines de combattants de l'EI parviennent à s'infiltrer à Tall Abyad et à reprendre un quartier à l'est de la ville. Les YPG contre-attaquent et repoussent les djihadistes le lendemain. Selon l'OSDH au moins trois combattants kurdes et quatre hommes de l'EI ont été tués[46],[47].

Une nouvelle infiltration de combattants de l'État islamique a lieu la nuit du 26 au à Tall Abyad et dans les villages des environs. Les YPG reprennent le contrôle total de Tall Abyad le soir du 27, mais les djihadistes s'emparent d'une partie de la petite ville de Soulouk, au sud-est de Tall Abyad, et prennent les villages de Hammam al-Turkmen et al-Kantri. Selon l'OSDH, les combats ont fait au moins 70 morts chez les djihadistes, 20 du côté des YPG, ainsi que 10 civils[48],[49],[50],[51],[52].Le 27 février selon l'OSDH, 15 civils et 4 combattants des YPG sont exécutés par les djihadistes à Hammam Turkuman[53]. Al-Kantri est repris dans la journée du 28[54], puis repasse aux mains de l'EI le 1er mars, lequel prend également Luwibdah et la centrale électrique de Suluk[55]. Le 2 mars, Redur Xelil, responsable des YPG, déclare que les combats, toujours en cours, ont fait 43 morts chez les YPG, 140 tués du côté de l'EI, ainsi que 23 civils[56]. Le 3 mars, l'OSDH donne un bilan proche ; 140 morts chez les djihadistes et 47 pour les YPG[57].

Voir aussi

Liens externes

Vidéographie

  • [vidéo] Euronews : Syrie : la bataille de Tall Abyad.
  • [vidéo] France 24 : SYRIE - Comment expliquer les avancées des combattants kurdes en Syrie ?.
  • [vidéo] Francetv info : VIDEO. Sur le front syrien, des volontaires français partis combattre l'État islamique

Reportages photographiques

  • AFP : Fuir la Syrie par le trou d’une aiguille, par Bülent Kiliç.

Références

  1. a et b AFP : Turquie: premiers retours de réfugiés syriens vers Tall Abyad libérée de l'EI.
  2. AFP : Syrie: l’EI perd Tall Abyad, son plus grand revers dans le pays.
  3. RFI : Syrie: la bataille de Tal-Abyad, enjeu stratégique pour le groupe EI.
  4. a, b et c Le Monde avec AFP : Des combattants kurdes coupent une route vitale pour l’État islamique.
  5. [vidéo] France 24 : SYRIE - Violents combats entre Kurdes et jihadistes de l'État islamique à Tal Abyad.
  6. Libération : Tall Abyad, nouveau coup de boutoir kurde contre l'EI, par Jean-Pierre Perrin.
  7. a et b AFP : Combats en Syrie: 2.000 nouveaux réfugiés passent en Turquie.
  8. AFP : Syrie: les combattants kurdes repoussent l'EI près de son bastion de Raqa.
  9. OSDH : YPG advances in al-Hasakah countryside, losses in Dar’a.
  10. OSDH : 102 killed yesterday 02/06/2015.
  11. OSDH : YPG advances again in the countryside of Ras al- Ayn (Sari Kanyeh) and more casualties on IS ranks.
  12. OSDH : YPG backed by rebels clashes with IS in al-Raqqa province.
  13. OSDH : YPG continue to advance inside the eastern administrative boundaries of al- Raqqa.
  14. OSDH : YPG finds a large quantity of mines planted in people’s houses in the village of Alya, and IS executes an engineer.
  15. a et b AFP : Les forces kurdes avancent vers une ville à la frontière syro-turque tenue par l'EI.
  16. OSDH : YPG and the rebel advance in east of the town of Slouk, while dozens of people displace towards the city of al- Raqqa.
  17. OSDH : YPG and rebels break into Salouk town in al-Raqqa countryside.
  18. AFP : Syrie: les Kurdes avancent dans le Nord, les réfugiés repoussés par la Turquie.
  19. OSDH : 131 killed yesterday 011/06/2015.
  20. OSDH : YPG advances again in the countryside of al- Raqqa, kill some IS militants.
  21. OSDH : 16 IS militants killed in al- Raqqa in the coalition airstrikes and clashes with YPG in al- Raqqa.
  22. a et b AFP : Syrie: les Kurdes prennent une ville importante tenue par l'État islamique.
  23. Reuters : Syrie-Les Kurdes avancent vers Tel Abyad aux mains de l'EI.
  24. OSDH : IS pulls back from the town of Salouk and YPG backed by rebels advance in it.
  25. Le Figaro avec AFP : Syrie: les Kurdes progressent vers Raqa.
  26. a et b RFI : Syrie: les Kurdes progressent à la frontière turque, par Jérôme Bastion.
  27. En un an, l'État islamique a perdu 14 % de son territoire, Le JDD avec AFP, 22 décembre 2015.
  28. a, b et c AFP : Les Kurdes syriens aux portes d'un fief jihadiste à la frontière turque.
  29. Reuters : Combats entre Kurdes et djihadistes en Syrie, à la frontière turque.
  30. OSDH : IS detonates 2 bridges in Tal Abyad, and YPG, supported by rebel factions, advances again in the area.
  31. AFP : Syrie : les Kurdes prennent une banlieue de Tall Abyad (ONG).
  32. OSDH : The coalition warplanes attack the countryside of Tal Abyad, while the clashes renew in the south of al- Hasakah.
  33. OSDH : YPG backed by rebels and U.S led coalition airstrikes advance and take control on a new area in Tal Abiad countryside.
  34. Reuters : Les Kurdes disent contrôler la ville syrienne de Tel Abyad.
  35. a et b Le Monde avec AFP et Reuters : L’État islamique défait par les Kurdes à Tal Abyad en Syrie.
  36. OSDH : YPG and rebel factions seize nearly the whole city of Tal Abyad, and 40 IS militants died during their attempt to escape from the city.
  37. RFI : Syrie: le groupe État islamique perd la ville stratégique de Tal-Abyad.
  38. OSDH : YPG Oand rebels take full control on Tal Abiad city.
  39. L'Obs : Elles retirent leur voile intégral après avoir fui Daech.
  40. RFI : Syrie: des milliers de réfugiés bloqués à la frontière turque.
  41. Retour de réfugiés syriens dans une ville frontalière reprise à l'EI par les Kurdes, Xinhua, 19 juin 2015.
  42. Turquie: le retour de réfugiés vers la ville syrienne de Tall Abyad suspendu, AFP, 19 juin 2015.
  43. Amnesty accuse les forces kurdes syriennes d’avoir commis des crimes de guerre, Le Monde avec AFP, 13 octobre 2015.
  44. Nord de la Syrie : destructions de villages et déplacements forcés, Amnesty International, 13 octobre 2015.
  45. Jérémy André, Les Kurdes syriens sont-ils coupables de "crimes de guerre" ?, Le Point, 16 octobre 2015.
  46. Syrie: les Kurdes chassent de nouveau les jihadistes de l'EI de Tall Abyad, AFP, 1er juillet 2015.
  47. OSDH : The YPG and the Interior Kurdish Security Forces retake control over MashHur Foqani east of Tal Abyad
  48. Frontière turco-syrienne: attaque de l'EI contre les Kurdes, 65 morts, Belga, 27 février 2016.
  49. Paul Khalifeh, Cessez-le-feu en Syrie: dans les territoires concernés, les habitants respirent, RFI, 28 février 2016.
  50. Casualties in Deir Ezzor city and executions in Tal Abyad during an attack by the “Islamic State”, OSDH, 28 février 2016.
  51. More than 70 “Islamic state” members killed during YPG’s regaining control of Tal Abyad town, OSDH, 28 février 2016.
  52. 183 killed yesterday 27/02/2016, including 89 IS, OSDH, 28 février 2016.
  53. IS executes 19 at least, in the town of Hamam al-Turkman south of Tal Abiad, OSDH, 2 mars 2016.
  54. Romain Caillet, Syrie : les #YPG reprennent Qantari à l'#EI tandis que les combats se poursuivent à Hammam Turkuman et à Suluk, au Sud-Est de Tal Abyad., twitter, 28 février 2016.
  55. Romain Caillet, Syrie :nouvelle reprise de Qantari par l'#EI qui s'empare également de Luwibdah & de la central éléctrique de Suluk, twitter, 1er mars 2016.
  56. L'armée syrienne ouvre un nouveau front dans le Nord-Ouest, Reuters, 2 mars 2016.
  57. 118, including 24 civilians, were killed in five days of military operations in the truce areas, OSDH, 3 mars 2016.