Bataille de Poltava

Bataille de Poltava
Description de cette image, également commentée ci-après
Informations générales
Date
Lieu Poltava (Ukraine)
Issue Victoire russe décisive
Belligérants
Drapeau de la Suède SuèdeDrapeau de la Russie Russie
Commandants
Charles XII de SuèdePierre Ier de Russie
Forces en présence
27 000 hommes45 000 hommes
Pertes
6 9009 000 morts ou blessés
2 800 prisonniers
1 345 morts
3 290 blessés

Grande guerre du Nord

Batailles

Coordonnées 49° 34′ 28″ nord, 34° 34′ 07″ est
Géolocalisation sur la carte : Europe
(Voir situation sur carte : Europe)
Bataille de Poltava
Géolocalisation sur la carte : Ukraine
(Voir situation sur carte : Ukraine)
Bataille de Poltava

La bataille de Poltava (ou Pultawa) oppose le (28 juin selon le calendrier julien), dans le cadre de la Grande guerre du Nord, l'armée de Pierre Ier de Russie et celle de Charles XII de Suède, soutenue par quelques cosaques de l'hetman Ivan Mazepa.

L'armée russe remporte une victoire décisive qui fait perdre à la Suède son rang de grande puissance militaire.

Contexte

La grande guerre du Nord

Après avoir vaincu la Russie à Narva (1700), fait élire roi de Pologne Stanislas Leszczynski (1704), pris le contrôle de la Pologne et de la Saxe et obligé Auguste II (élu en 1697) à renoncer au trône polonais (traité d'Altranstädt, 24 septembre 1706), Charles XII décide d'attaquer la Russie, qui menace une partie de ses possessions baltes et est en train de faire construire une nouvelle capitale sur la mer Baltique, Saint-Pétersbourg.

L'offensive suédoise contre la Russie en 1707-1708

Il quitte la Saxe en août 1707 à la tête d'une armée de 44 000 hommes et se dirige vers l'est avec l'intention de donner éventuellement l'assaut à Moscou.

Les Russes pratiquent la politique de la terre brûlée qui prive les envahisseurs de tout ravitaillement. Après avoir hiverné dans les environs de Minsk, l'armée suédoise, considérablement affaiblie par les épidémies, reprend sa route vers l'est en juin 1708. Une colonne de 12 000 hommes de renfort accompagnant un convoi de ravitaillement et dirigée par le général Lewenhaupt est partie en juin de Courlande et doit venir à la rencontre de l'armée en marche. Mais, alors que les deux armées se trouvent à 130 km l'une de l'autre, Charles XII, qui ignore la proximité des renforts, décide de se tourner vers le sud et les terres riches d'Ukraine, car ses troupes n'ont plus de ravitaillement.

Lewenhaupt se dirige également vers le sud mais est attaqué alors qu'il traverse une rivière : le commandant suédois découvre à la bataille de Lesnaya que l'armée russe a considérablement amélioré ses tactiques et il doit fuir le combat en abandonnant le ravitaillement et une partie des troupes. Finalement, seuls 6 000 hommes parviendront à effectuer la jonction avec le corps principal sans apporter de ravitaillement.

En Ukraine, Charles XII est rejoint par une poignée de cosaques de l'hetman Ivan Mazepa, qui espère obtenir par cette alliance l'indépendance de l'Ukraine ; sa trahison ayant été découverte, il n'a pu lever autant de troupes que prévu.

Le siège de Poltava (1708-1709)

Au printemps 1708, les forces suédoises sont considérablement réduites par les épreuves endurées et les canons manquent de poudre. Charles XII décide d'assiéger Poltava sur la rivière Vorskla en Ukraine.

Durant le siège, Pierre le Grand met sur pied une armée puis l'envoie attaquer l'armée suédoise. Il déploye un rideau de troupes au nord des positions suédoises pour intercepter le ravitaillement et d'éventuels renforts.

La bataille

En juillet 1709, Charles dispose d'environ 27 000 hommes tandis que les forces de Pierre le Grand comptent 45 000 hommes. Charles XII, blessé pendant le siège, a dû céder le commandement au maréchal Carl Gustaf Rehnskiöld et au général Adam Ludwig Lewenhaupt. Les deux hommes ne s'entendent pas et leurs subordonnés ne sont pas au courant du changement de commandement, causant une forte désorganisation durant la bataille. Les troupes cosaques ne participeront pas à la bataille.

La bataille commence le 8 juillet avant l'aube. Les Suédois avancent vers les positions fortifiées des Russes et parviennent à enlever les premières redoutes sans rencontrer de résistance. Mais à la suite d'une erreur de commandement les 2 500 hommes du général Roos  se retrouvent isolés dans les lignes russes et doivent se rendre après avoir épuisé leurs munitions.

Peu après, les 25 000 hommes de l'infanterie russe sortent de leurs retranchements et forment deux lignes soutenues par l'artillerie qui font face aux 4 000 hommes du commandant Lewenhaupt. Celui-ci donne l'ordre à ses troupes de passer à l'attaque. L'infanterie suédoise parvient à faire reculer l'infanterie russe malgré des pertes sévères. Mais la ligne suédoise, faute d'effectifs, est trop courte et est prise à revers sur sa gauche par la cavalerie russe qui la désorganise complètement et encercle plusieurs régiments suédois. Les tentatives de la cavalerie suédoise de repousser les assaillants échouent et les Suédois ne peuvent échapper que par petits groupes.

À 11 heures, Charles XII donne l'ordre de la retraite et se retire vers le sud avec une partie des forces restantes. Le général Lewenhaupt, qui a réussi à s'échapper avec le reste des troupes suédoises et des éléments cosaques, se dirige vers le Dniepr. Mais il est poursuivi par les troupes russes et doit se rendre trois jours plus tard. Le maréchal Rehnskiöld est fait prisonnier.

Les conséquences

Environ 3 000 soldats suédois sont faits prisonniers et affectés à la construction de Saint-Pétersbourg. Beaucoup périront d'épuisement.

Charles XII et 1 500 hommes parviennent à se réfugier en Moldavie, alors partie de l'Empire ottoman, allié de la Suède. Mais c'est seulement après un séjour de cinq ans de semi-liberté que Charles XII est autorisé à revenir en Suède, pas très longtemps avant de mourir (1718).

En Pologne, Auguste II reprend sa place dès 1709 sur le trône tandis que Stanislas Leszczynski doit s'exiler. L'influence russe devient prédominante dans ce pays.

Célébration

Le 26 juin 1909, le 200e anniversaire de la bataille de Poltava a commencé avec la construction du pont Bolscheochtinski sur la Neva à Saint-Pétersbourg.

Bibliographie

  • (en) Peter Englund, The battle that shook Europe : Poltava and the birth of the Russian Empire, London New York, I.B. Tauris, , 288 p. (ISBN 978-1-860-64847-2).