Bataille de Plaisance (1746)

Bataille de Plaisance (1746)

La bataille de Plaisance, également appelée bataille de San Lazarro, est une défaite française et espagnole survenue en Italie du Nord le face aux troupes autrichiennes dirigées par le comte Ulysse-Maximilien de Brown, dans le cadre de la guerre de Succession d'Autriche (1740-1748).

Historique

Les troupes françaises, commandées par le marquis de Maillebois, furent sévèrement battues par les Autrichiens lors de cette bataille survenue dans les environs de Plaisance. De nombreux soldats français y furent tués (par exemple Roger de Rochechouart, frère du général François-Charles de Rochechouart) ou blessés. Parmi ces derniers, Jean-François de La Marche, qui fut ensuite le dernier évêque du diocèse de Léon et Louis-Joseph, marquis de Montcalm[1], qui par la suite combattit les Anglais pendant la guerre de Sept Ans et conquit une partie du Québec. Celui-ci fut, pendant la dite bataille de Plaisance, blessé cinq fois dans la mêlée et tomba aux mains de l'ennemi. « Heureusement aucun de ces coups de sabre, écrivait-il, n'est dangereux, quoique j'aie perdu mon sang en abondance, ayant eu une artère coupée. Mon régiment, que j'avais rallié deux fois, est anéanti »[2].

Conséquences

Même si cette défaite ne mit pas fin aux combats, elle entraîna l'évacuation de l'Italie du Nord par les troupes françaises et espagnoles. L'Infant d'Espagne perdait toute prétention, le duché de Milan allait passer pour cinquante ans aux Autrichiens. Les forces françaises se regoupèrent sur Gênes.

Notes et références

  1. Louis Le Jeune, « Louis-Joseph, marquis de Montcalm », dans le Dictionnaire général de biographie, histoire, littérature, agriculture, commerce, industrie et des arts, sciences, mœurs, coutumes, institutions politiques et religieuses du Canada, vol. II, Ottawa, université d’Ottawa, 1931, 829 p., p. 291-297
  2. http://faculty.marianopolis.edu/c.belanger/quebechistory/encyclopedia/LouisJosephMontcalm-MarquisdeMontcalm.html