Bataille de La Roche-Derrien

Bataille de La Roche-Derrien
Description de cette image, également commentée ci-après

Charles de Blois est fait prisonnier devant sa tente rouge, Jean Froissart.

Informations générales
Date 20 juin 1347
Lieu La Roche-Derrien, Bretagne
Issue Victoire anglo-monfortiste
Belligérants
Armoiries Bretagne - Arms of Brittany.svg Bretons monfortistes
Royal Arms of England (1340-1367).svg Angleterre
Armoiries Bretagne - Arms of Brittany.svg Bretons blésistes
Blason pays fr FranceAncien.svg France
Commandants
Blason Thomas Dagworth.svg Thomas Dagworth Blason Blois-Châtillon.svg Charles de Blois
Forces en présence
2 000 hommes 3 000 hommes

Guerre de Succession de Bretagne

Batailles

Guerre de Succession de Bretagne

Champtoceaux (1341) · Quimperlé (1342) · Hennebont (1342) · Morlaix (1342) · Vannes (1342) · Cadoret (1345) · La Roche-Derrien (1347) · Combat des Trente (1351) · Mauron (1352) · Montmuran (1354) · Rennes (1356-1357) · Auray (1364)

La bataille de La Roche-Derrien (20 juin 1347[1], La Roche-Derrien) est une des premières batailles de la guerre de Succession de Bretagne et un célèbre combat durant la guerre de Cent Ans.

Récit

Bataille opposant les Bretons du Parti de Jean de Monfort, frère du feu duc Jean III de Bretagne, soutenus par des troupes anglaises, et les troupes françaises et bretonnes menées par Charles de Blois le 18 juin 1347 pendant la guerre de Succession de Bretagne. Charles de Blois ayant refusé toutes négociations avec la population assiégée et à bout de force, il fut capturé par le capitaine Thomas Dagworth arrivé au secours de la ville. Les Français furent battus. Charles de Blois n'échappa à une exécution sommaire que grâce à l'intervention de Tanguy du Chastel dont il avait pourtant assassiné les fils sous les murs de Brest. Charles de Blois (prétendant au titre de duc de Bretagne) fut capturé et à la suite de quoi, envoyé en Angleterre, il restera neuf ans captif à la tour de Londres. Jean IV de Beaumanoir et Guy XI de Laval sont faits prisonniers aussi.

Pertes

Le combat aurait opposé 3 000 hommes de Charles de Blois à 2 000 Anglais et Bretons. Le parti de Charles de Blois compte 700 morts dont des représentants des plus grandes familles de l'aristocratie bretonne : Geoffroy IX de Châteaubriant, Payen IV de Malestroit, Guy X de Laval, Rohan, Jean de Rougé, Guillaume Ier de Rougé, seigneur de Derval, Guillaume III de Rochefort, Montfort, Quintin, Rais, Rieux, Rostrenen, Boisboissel [2]

Notes et références

Références

  1. Michaël Jones Sir Thomas, « Dagworth et la guerre civile en Bretagne au XIVe siècle », Annales de Bretagne et des pays de l'Ouest, vol. 87, no 4,‎ , p. 621-639.
  2. Jean-Pierre Leguay & Hervé Martin, Fastes et malheurs de la Bretagne ducale 1213-1532, Ouest-France Université Rennes, 1982, (ISBN 285882309X), p. 112.

Bibliographie

  • Bernard Cornwell, La quête du Graal : La lance de saint Georges, t. 1, Paris, Presses de la Cité, , 493 p. (ISBN 2-258-05760-4).
  • Bernard Cornwell, La quête du Graal : L'archer du Roi, t. 2, Paris, Presses de la Cité, , 554 p. (ISBN 2-258-06260-8).
  • Bernard Cornwell, La quête du Graal : L'hérétique, t. 3, Paris, Presses de la Cité, , 446 p. (ISBN 2-258-06715-4).

Articles connexes