Bataille de Khan Touman

Bataille de Khan Touman
Informations générales
Date 5 -
Lieu Khan Touman, près d'Alep
Issue Victoire des rebelles
Belligérants
Drapeau de l'Iran Iran
Drapeau de la Syrie République arabe syrienne
InfoboxHez.PNGHezbollah
Brigade des Fatimides
Harakat Hezbollah al-Nujaba
Organisation Badr
Emblem of the Jaish al-Fatah.svg Armée de la conquête

Flag of Syria 2011, observed.svg Armée syrienne libre

Flag of Jund al-Aqsa.svg Jound al-Aqsa
Commandants
• Javad Dourbin †
• Shafi Shafii †
Forces en présence
inconnues inconnues
Pertes
80 à 136 morts au moins[1],[2]
6 prisonniers[2],[3],[4]
94 morts au moins[1]

Guerre civile syrienne

Coordonnées 36° 06′ 00″ nord, 37° 02′ 00″ est

Géolocalisation sur la carte : Syrie

(Voir situation sur carte : Syrie)
Bataille de Khan Touman

La bataille de Khan Touman a lieu du 5 au pendant la guerre civile syrienne.

Déroulement

Le , en fin d'après-midi, les rebelles lancent une offensive sur Khan Touman, au sud-ouest d'Alep[5]. Cette localité était tombée aux mains du régime le [6]. L'attaque commence par une charge de véhicules blindés suicide sur les lignes loyalistes, certains sont détruits avant d'atteindre leurs cibles[5]. Les fantassins rebelles lancent ensuite l'assaut sur trois axes[5].

Les groupes rebelles qui prennent part aux combats sont le Front al-Nosra, Ahrar al-Cham, l'Armée syrienne libre — avec Jaych al-Nasr et l'Armée des MoudjahidinesJound al-Aqsa, le Parti islamique du Turkestan, Ajnad al-Cham, Liwa al-Haqq et Jaych al-Sunna[7],[8],[5],[9]. Khan Touhman est défendue par les forces iraniennes du Corps des Gardiens de la révolution islamique et de la 25e division de Kerbala de l'armée régulière iranienne, l'armée syrienne et des milices chiites ; les Libanais du Hezbollah, les Afghans de la Brigade des Fatimides et des Irakiens du Harakat Hezbollah al-Nujaba et de l'Organisation Badr[10],[8],[11],[9],[12],[2].

L'artillerie de l'armée syrienne et l'aviation du régime entrent en action pour tenter de repousser les assaillants[5],[13]. Des combats très violents ont lieu pendant toute la nuit, mais le matin du 6 mai Khan Touman est aux mains des rebelles. Les loyalistes tentent ensuite une contre-offensive, mais sans succès[8].

Les pertes

Le 6 mai, l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH) donne un premier bilan d'au moins 43 morts dans les rangs rebelles contre 30 tués du côté des loyalistes[8],[14]. Selon des médias iraniens, 13 membres du Corps des Gardiens de la révolution islamique sont tués et 21 blessés à Khan Touman[11], douze corps de militaires iraniens sont aux mains des rebelles après les combats[15]. Le 7 mai, le bilan de l'OSDH pour les combats à Khan Touman monte à 62 morts du côté des loyalistes — dont 20 Iraniens, 15 Afghans, 6 Libanais du Hezbollah et 8 Irakiens du Harakat Hezbollah al-Nujaba — et 57 morts du côté des rebelles[9],[16]. Le 11 mai, le bilan passe à au moins 94 morts côté rebelle et 79 morts côté loyaliste, dont 20 Iraniens, 21 Afghans, 18 soldats de l'armée syrienne, 6 miliciens du Hezbollah et 8 miliciens du Harakat Hezbollah al-Nujaba, ainsi que 300 blessés dans les deux camps[1]. De son côté The Long War Journal fait état d'au moins 80 morts côté loyalistes, dont 11 miliciens du Harakat Hezbollah al-Nujaba et deux brigadiers-généraux iraniens Javad Dourbin et Shafi Shafii, membre pour ce dernier de la Force Al-Qods[2],[17]. Cinq ou six militaires iraniens sont également faits prisonniers[2],[3].

Vidéographie

Notes et références

  1. a, b et c More than 500 killed or wounded, during clashes and bombardment around tthe town of Khan Toman, OSDH, 11 mai 2016.
  2. a, b, c, d et e Amir Toumaj, IRGC, allies sustained significant losses in battle for Khan Touman, The Long War Journal, 11 mai 2016.
  3. a et b Syrian rebels capture several Iranian soldiers: Tehran lawmaker, Reuters, 9 mai 2016.
  4. Kristin Dailey, Les Iraniens sont trop nombreux à vouloir combattre Daech en Syrie, Slate, 27 mai 2016.
  5. a, b, c, d et e Paul Khalifeh, Syrie: offensive rebelle sur Khan Touman malgré la trêve, RFI, 5 mai 2016.
  6. Syrie : l'armée prend le contrôle d'une localité stratégique dans le Nord, Sud ouest avec AFP, 20 décembre 2015.
  7. InfoGraphic: Who is Fighting Who in SW-#Aleppo (Khan Tuman Battle), archicivilians, twitter, 8 mai 2016.
  8. a, b, c et d Les insurgés syriens prennent un village stratégique près d'Alep, Reuters, 6 mai 2016.
  9. a, b et c Rose to 119 the number of fighters who were killed by clashes against rebels and Jabhat al-Nusra in southern Aleppo, the regime lost control on Khan Toman, al-Khaldia village and hills around it, OSDH, 7 mai 2016.
  10. Lina Kennouche, Palmyre, chasse gardée des Russes, OLJ, 13 mai 2016.
  11. a et b Syrie: 13 "conseillers" iraniens tués, Le Figaro avec AFP, 7 mai 2016.
  12. Leith Fadel, Battle for southern Aleppo is under way as the Syrian Army attack Khan Touman, Al-Masdar News, 8 mai 2016.
  13. Trêve à Alep, 28 tués dans un raid contre un camp de déplacés, Reuters, 5 mai 2016.
  14. Syrie: 70 morts dans une bataille près d'Alep, Le Figaro avec AFP, 6 mai 2016.
  15. Les corps de 12 militaires iraniens tués en Syrie aux mains de jihadistes, AFP, 10 mai 2016.
  16. Syrie: la trêve prolongée à Alep, les écoles rouvrent, AFP, 7 mai 2016.
  17. Amir Toumaj, Iraqi militia acknowledges fatalities in Syrian town of Khan Touman, The Long War Journal, 16 mai 2016.