Bataille de Jabal al-Zawiya (2011)

(Redirigé depuis Bataille de Djébel el-Zawiya)
Bataille de Jabal al-Zawiya (2011)
Bataille de Djébel el-Zawiya
Informations générales
Date -
Lieu Jabal al-Zawiya, gouvernorat d'Idleb, Syrie
Issue Rébellion matée
Belligérants
Drapeau de la Syrie République arabe syrienne Drapeau de la Syrie Opposition syrienne
Forces en présence
800 hommes 3 000 hommes
Pertes
plus de 32 morts plus de 60 morts

La première bataille de Djébel el-Zawiya est un évènement du début de la guerre civile syrienne débutant le 28 juin 2011 et se terminant le 7 juillet 2011. Les villages de cette région montagneuse du Mont Zawiya dans la province d'Idlib subiront aussi une seconde bataille, en décembre.

Déroulement

  • Le mercredi 29 juin, l'armée syrienne engage une offensive contre la région de Jabal al-Zawiya. Un habitant du village dit avoir entendu durant la nuit de fortes explosions provenant de l'ouest du village. Tandis qu'un autre dit que 30 chars sont entrés dans le village, et qu'ils se trouvaient précédemment dans le village de Bdama[1]. Au cours de la journée, 11 civils villageois seront tués[1].

Le 30 juin, l'armée venant d'un secteur montagneux proche de la frontière turque entre de nouveau dans le village. En deux jours, le siège aurait fait un total de 19 morts. Des accrochages perdureront dans la ville, puis s'espaceront petit à petit jusqu'à la victoire provisoire de l'armée loyaliste.

  • Le 19 décembre 2011, environ 100 civils seront tués par les forces de sécurité syriennes s'opposant à nouveau aux forces de l'opposition syrienne, dans les collines et les villages de Djébel el-Zawiya (au nord-ouest de Idlib)[2]

Alaa El Din Al Youssef, un membre de l'opposition syrienne à Idlib, a décrit l'attaque du gouvernement sur la zone d'Idlib et de Jabal al-Zawiya comme un massacre. « Les civils ont été encerclés par les forces de sécurité qui ont tué 100 d'entre nous. Les cadavres des personnes tuées ont été laissés dans les rues et les mosquées. » [3]. L'événement se serait produit à la suite d'une défection à grande échelle de plusieurs dizaines de soldats syriens dont certains auraient été pris et exécutés.

Le 20 décembre, les forces gouvernementales appuyées par des chars ont lancé une opération pour traquer les déserteurs qui ont réussi à s'échapper. Neuf civils ont été tués en ce deuxième jour.

Et enfin le 21 décembre, l'armée loyaliste a fini par prendre le contrôle de larges pans de la province d'Idlib, y compris des villes et villages[4].

Références

  1. a et b http://www.trust.org/alertnet/news/syria-tank-assault-kills-11-near-turkey-border/
  2. http://www.bbc.co.uk/news/world-middle-east-16258387 Syria unrest: Dozens of army deserters 'gunned down'; .bbc.co.uk, publié le 20 décembre 2011
  3. http://blogs.voanews.com/breaking-news/2011/12/20/attacks-across-syria-leave-dozens-dead/ Attacks Across Syria Leave Dozens Dead; voanews.com, publié le 20 décembre 2011
  4. http://www.aljazeera.com/news/middleeast/2011/12/2011122182648844599.html Syria group urges UN action over 'massacre';aljazeera.com, publié le 21 décembre 2011