Bataille de Buni Yadi

Bataille de Buni Yadi
Bataille de Buni Yadi

Informations générales
Date
Lieu Buni Yadi, État de Yobe
Issue Victoire de Boko Haram
Belligérants
Drapeau du Nigeria NigeriaShababFlag.svg Boko Haram
Forces en présence
inconnuesinconnues
Pertes
45 morts[1]inconnues

Insurrection de Boko Haram

Coordonnées 11° 16′ 08″ nord, 11° 59′ 49″ est

Géolocalisation sur la carte : Afrique

(Voir situation sur carte : Afrique)
Bataille de Buni Yadi

Géolocalisation sur la carte : Nigeria

(Voir situation sur carte : Nigeria)
Bataille de Buni Yadi

La bataille de Buni Yadi a lieu lors de l'insurrection de Boko Haram.

Déroulement

Le soir du , la ville de Buni Yadi est attaquée par les rebelles islamistes de Boko Haram. Trois mois plus tôt, le 25 février, la ville avait été le théâtre du massacre du lycée de Buni Yadi au cours duquel 59 élèves avaient été massacrés[2].

Cette fois-ci cependant, les islamistes ne s'en prennent pas à la population et assurent aux civils qu'ils croisent qu'ils viennent uniquement affronter l'armée. Selon un témoin, ils bénéficiaient d'au moins un véhicule blindé et de six pick-up. L'affrontement s'engage à un check-point tenu par l'armée nigériane. Les rebelles attaquent ensuite une base militaire et une caserne de police adjacent. Après quelques heures de combats, les islamistes prennent l'avantage et s'emparent des bâtiments qu'ils livrent aux flammes. Ils incendient également un tribunal et la résidence du chef du district, Abba Hassan. Lors des combats, des islamistes ouvrent également le feu sur une école primaire de la ville, cependant aucun élève ne se trouvait dans le bâtiment à ce moment-là[3],[4].

Un premier bilan fait état de 31 morts chez les militaires et les policiers[4]. Le le bilan des pertes est revu à la hausse, un porte-parole de la police déclare que 24 soldats et 21 policiers ont été tués lors des affrontements à Buni Yadi[1].

Suites

Les combats reprennent en juillet. Le , Boko Haram s'empare de toute la ville et hisse son drapeau sur le bâtiment de la municipalité[5].

Références

  1. a et b Deux nouvelles attaques font 54 morts au Nigéria, AP, 27 mai 2014.
  2. Joe Hemba, Jean-Stéphane Brosse et Danielle Rouquié, Cinquante-neuf morts dans l'attaque d'un pensionnat au Nigeria, Reuters, 26 avril 2013.
  3. Joe Hemba, Lanre Ola, Bate Felix, Henri-Pierre André, Danielle Rouquié et Guy Kerivel, Boko Haram attaque les forces nigérianes, 31 morts, Reuters, 27 mai 2014.
  4. a et b Nouvelle attaque meurtrière de Boko Haram dans le nord-est du Nigeria, Le Monde avec AFP, 27 mai 2014.
  5. Nigeria: Boko Haram s'empare d'une nouvelle ville dans le Nord-Est, AFP, 21 août 2014.