Bataille d'Idleb (2012)

Bataille d'Idleb
Description de cette image, également commentée ci-après
Arrivée d'unités armées loyalistes supplémentaires le
Informations générales
Date 10 -
Lieu Idleb
Issue Victoire des loyalistes
Belligérants
Drapeau de la Syrie République arabe syrienne Flag of Syria 2011, observed.svg Armée syrienne libre
Ahrar al-Cham
Flag of Jabhat al-Nusra.jpg Front al-Nosra
Forces en présence
1 200 hommes
42 chars
1 000 hommes
2 chars
Pertes
7 morts au moins[1] 16 morts au moins[1]

Guerre civile syrienne

Coordonnées 35° 55′ 47″ nord, 36° 37′ 54″ est

Géolocalisation sur la carte : Syrie

(Voir situation sur carte : Syrie)
Bataille d'Idleb

La bataille d'Idleb est une bataille de la guerre civile syrienne, Idleb est une ville importante de Syrie située au nord du pays, l'attaque débute le lorsque l'armée tente de reprendre plusieurs bastions rebelles à travers le pays, après trois jours de combats, l'armée reprend le contrôle de la ville.

Contexte

Avant l'attaque d'Idleb, durant de nombreux mois les alentours d'Iblib ont connu de nombreux heurts entre l'armée syrienne et les insurgés de l'armée syrienne libre qui avait vu les rebelles prendre le contrôle d'une partie de la ville, l'armée envoie alors des renforts en vue de l'assaut dont le 9 mars 2012 une colonne de l'armée composée de 42 chars et de 131 transports de troupe[2],[3],[4].

Déroulement

Le 9 mars, l'armée syrienne lance une offensive dans le gouvernorat d'Idleb en vue reprendre plusieurs localités de la région, ainsi que sa capitale, la ville d'Idleb, où se sont retranchés les rebelles[5]. À Idleb, les combats commencent le 10 mars à l'aube, lorsque l'artillerie loyaliste bombarde massivement la ville, l'infanterie soutenue par des chars lance ensuite l'assaut par le sud-est[6],[7]. Les rebelles attaquent les véhicules de transport de troupes de l'armée, mais ils y laissent au moins trois morts et une vingtaine de blessés selon l'OSDH[6]. Le même jour, près de Jisr al-Choghour, 16 rebelles sont tués dans embuscade alors qu'ils se dirigeaient vers Idleb pour combattre le régime[6],[8].

À la suite du bombardement, l'armée prend d'assaut la ville et de violents combats font rage[9]. Au premier jour des combats, l'l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH) annonce la mort de 14 civils et l'arrestation de 150 personnes par l'armée[10]. 16 soldats insurgés tomberont dans une embuscade de l'armée régulière aux alentours d'Idleb, ils venaient aider les insurgés de la ville à repousser l'assaut, 4 soldats seront tués[11].

Au soir du premier jour de l'assaut, au moins 20 personnes sont mortes à Idleb selon une source hospitalière[12].

Le second jour de l'assaut, l'hôpital annonce la mort de 30 personnes[12]. Au troisième jour de l'assaut, un militant de l'opposition indique que l'armée a pris le contrôle de la ville[13]. Le 12 mars, les quartiers de Dbeit et As-Saoura sont bombardés par le régime, plusieurs immeubles s'effondrent[14].

Les combats cessent le 13 mars dans la soirée[15]. L'Armée syrienne libre, mal équipée, se retire et Idleb repasse entièrement sous le contrôle du régime[15]. Après la bataille, l'armée syrienne libre se réfugie à Binnish[16].

Les pertes

Le 11 mars, l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH) affirme qu'au moins sept soldats loyalistes, 16 rebelles et quatre civils ont été tués pendant les combats à Idleb[1].

Le 15, l'OSDH annonce que « 23 corps portant des marques de torture d'une extrême violence ont été retrouvés près de Mazraat Wadi Khaled, à l'ouest de la ville d'Idleb »[17].

Deux journalistes turcs sont également portés disparus près d'Idleb[18]. Arrêtés par une milice du régime syrien, ils sont relâchés le 12 mai après une médiation de l'Iran[19].

Notes et références

  1. a, b et c Syrian troops conduct "qualitative" operation in Idlib: media, Xinhua, 11 mars 2012.
  2. http://www.agi.it/english-version/world/elenco-notizie/201203081752-cro-ren1071-syrian_army_idlib_build_up_points_to_imminent_offensive
  3. http://www.dailystar.com.lb/News/Middle-East/2012/Mar-08/165978-syrian-army-sends-more-reinforcements-to-idlib.ashx#axzz1ojyMyiFS
  4. https://www.telegraph.co.uk/journalists/nick-meo/9136336/Dispatch-Syrians-flee-Assads-helicopter-gunships.html
  5. L'appel de personnalités à retirer le "permis de tuer" à Bachar Al-Assad, Le Monde avec AFP, 13 mars 2012.
  6. a, b et c Syrie : l'armée bombarde Idleb, Le Point avec AFP, 10 mars 2012.
  7. http://blogs.aljazeera.com/topic/syria/syria-mar-10-2012-1316
  8. Syrie: 16 rebelles tués dans une embuscade dans la province d'Idleb, AFP, 10 mars 2012.
  9. http://www.nypost.com/p/news/international/syrian_army_storms_rebel_city_of_bovkdIw9rhI0bb6DU5uQeM
  10. [1]
  11. http://www.theaustralian.com.au/in-depth/middle-east-in-turmoil/syrian-army-storms-rebel-city-idlib-as-diplomatic-efforts-continue/story-fn7ycml4-1226296121053
  12. a et b http://www.huffingtonpost.com/human-rights-watch/syria-witnesses-describe_b_1349839.html
  13. http://www.nowlebanon.com/NewsArchiveDetails.aspx?ID=375174
  14. Syrie : découverte de dizaines de cadavres à Homs, Le Figaro avec AFP, AP et Reuters, 12 mars 2012.
  15. a et b L'armée syrienne reprend la ville d'Idlib, AFP, 14 mars 2012.
  16. http://www.guardian.co.uk/world/middle-east-live/2012/mar/14/syria-idlib-falls-snc-splits-live#block-4
  17. Syrie : 23 corps torturés retrouvés à Idleb, Le Point avec AFP, 15 mars 2012.
  18. Syrie: Deux journalistes turcs sont portés disparus, 20 Minutes avec Reuters, 14 mars 2012.
  19. Arrivée à Téhéran de deux journalistes turcs libérés par la Syrie, Le Nouvel Observateur avec AFP, 12 mai 2012.